Skip to Content

Mise au point d'outils robustes d'estimation de la richesse minérale et de la production d'azote minéral du sol utilisant la valeur indicatrice de la flore, les formes d'humus et de la pédofaune

Coordinateur(s)
Michaël Aubert, Université de Rouen
Partenaire(s)

Cemagref Nogent-sur-Vernisson

ENGREF UMR Ressources Forêt Bois

Équipe Écosystèmes Forestiers et Dynamique du Paysage

MNHN

ONF service de la recherche

À partir de données existantes, ou en partie à recueillir, issues de sites répartis en France, le projet se proposait tout d'abord de tester si la flore est un indicateur robuste de la richesse minérale du sol à différents échelons spatiaux (volet 1). Ensuite le type d'humus a été testé pour son caractère indicateur de la richesse minérale du sol en affinant la démarche classique en prenant en compte les caractéristiques fines de l'humus et en mesurant pour les moders les relations entre morphologie, biologie et fonctionnement (volet 2). Enfin, un troisième volet permettait de déterminer quels sont, parmi les précédents, les meilleurs indicateurs de la richesse minérale du sol avec des conditions de fiabilité, de coût de mise en oeuvre et de reproductibilité de la mesure.

Résumé complet

fichier à télécharger