Skip to Content

Livre vert sur la protection des forêts en Europe

En mars 2010, le Commission européenne (Direction Générale Environnement) a adopté un livre vert sur la protection des forêts en Europe.
Celui-ci lance des pistes en matière de multifonctionnalité des forêts, pour ce qui concerne les impacts du changement climatique, quant aux politiques publiques de protection, d’usage et de gestion des forêts ; il aborde enfin le suivi à long terme des forêts et l’information forestière en général.
Sur chacun de ces thèmes, il pose des questions soumises à une large consultation auprès du public, des Etats membres, des institutions de l’Union et des différentes parties intéressées.
Ecofor a produit l’une des 220 réponses qui ont été envoyées en retour à la Commission. Il l’a fait en son nom et au titre de l’action intergouvernementale de coopération scientifique et technique (COST) Echoes qu’il anime au niveau européen sur la forêt et le changement climatique.
Parmi les idées développées dans cette réponse, figurent les suivantes :

• les différentes fonctions de la forêt méritent chacune des investigations approfondies mais on doit aussi accorder une plus grande attention aux moyens de les faire coexister, de promouvoir des synergies entre elles, de réduire les possibilités de conflit ;
• l’adaptation au changement climatique ne s’arrête pas à l’adaptation des forêts elles-mêmes, sous l’action des forces de la nature et de la sylviculture ; elle comprend aussi des réflexions sur la décision dans l’incertain, l’adaptation des femmes et hommes à de nouvelles conditions et pratiques forestières, ainsi qu’une évolution des méthodes de recherche et une nouvelle gouvernance ;
• la gestion et les politiques relatives à la forêt sont dorénavant intégrées dans un système d’amélioration continue qui comprend aussi le suivi à long terme des forêts et la recherche ; des échanges doivent s’intensifier entre ces différents niveaux d’action ;
• la mise en oeuvre d’une véritable gestion durable des forêts mériterait de s’appuyer sur un système de comptes intégrés économiques et environnementaux de la forêt qui soit en lien étroit avec la production d’indicateurs sur la base d’un jeu amélioré de critères de gestion durable en prise avec les disciplines scientifiques ;
• le suivi à long terme des forêts pourrait s’organiser autour d’un tel système comptable intégré producteur d’indicateurs.

Contact : Jean-Luc Peyron