Skip to Content

Prospective Aquitaine Inra

Tandis que les ministres en charge du développement durable et de l’agriculture confiaient à Ecofor une mission d’expertise collective scientifique et technique sur l’avenir du massif forestier landais, le Président du Conseil régional d’Aquitaine demandait à l’Inra une étude prospective sur le massif des Landes de Gascogne, incluant les activités forestières mais également agricoles, touristiques et le développement régional dans ses divers dimensions (démographie, infrastructures…).

Ces expertise et prospective ont largement été associées l’une à l’autre avec, notamment, des participations croisées de l’équipe du projet « prospective » et d’Ecofor. Ainsi, la prospective Inra-Région Aquitaine a succédé à l’expertise Ecofor-Ministères et se déroule en 2010-2011 sous la présidence de Michel Casteigts, professeur associé à l’Université de Pau et des Pays de l’Adour.

En 2010, cinq réunions ont permis de poser l’ensemble du contexte par l’intermédiaire de notes thématiques discutées en séance.
En 2011, l’objectif est d’identifier des lignes de rupture touchant, au cours des 40 ans à venir, les différents domaines analysés et déterminant des scénarios prospectifs. Parmi les éléments importants pour une telle identification des lignes de rupture, on peut noter par exemple les suivants :

  • Energie chère, bon marché ou oscillant entre les deux ?
  • Population plus concentrée sur la métropole bordelaise et le littoral ou plus diffuse ?
  • Forte ou faible capacité innovatrice de la région ?
  • Changement climatique et risques biotiques pesant sur les forêts faibles ou forts ?
  • Quels politique agricole commune et effets sur l’eau après 2013 ?
  • Elaboration d’une politique forestière européenne ou non ?
  • Les politiques non forestières (énergie, environnement) seront-elles prépondérantes ?
  • Quelle cohérence pour la politique forestière (gestion durable des forêts) ?
  • Facilité de restructuration foncière et motivation des propriétaires forestiers ?
  • Décentralisation de la politique forestière : vers un niveau régional fort ou non ?

Contact:
Jean-Luc Peyron