Skip to Content

Séminaire GICC : La prévision décennale, outil pour la décision face au changement climatique? Etat des connaissances et perspectives

Date
3 Décembre 2014
Lieu
La défense, France

 

Les incriptions sont ouvertes.

 

Objectifs de la journée 

Le programme Gestion et Impacts du Changement Climatique, financé par le Ministère de l’Ecologie, du Développement Durable et de l’Energie, en collaboration avec le GIP Ecofor, organise le 3 décembre 2014 un séminaire qui portera sur la prévision décennale et son utilisation pour l’adaptation face au changement climatique.   

 

L’échelle décennale correspond à une échelle de trois à trente ans. A cette échelle, des variations naturelles peuvent masquer la tendance actuelle de réchauffement climatique, donnant l’impression d’une « pause » dans le réchauffement observé. La prévision décennale consiste donc à prévoir au mieux à la fois les réponses du système climatique aux forçages externes (notamment la concentration de Gaz à Effet de Serre dans l’atmosphère) mais aussi en prenant en compte la variabilité naturelle du système particulièrement prégnante à cette échelle de temps.  L’importance croissante de la prise en compte des études réalisées à cette échelle pour la prévision climatique relève de deux facteurs : d’une part la pertinence de cette échelle pour les mesures d’adaptation au changement climatique ; d’autre part l’attente d’outils de prévision à court et moyen termes pour aider à la prise de décision venant de nombreux acteurs des secteurs les plus vulnérables.   

 

C’est pour répondre à ces attentes que le programme GICC a financé dans le cadre de son appel à propositions de recherche le projet EPIDOM, dont les objectifs étaient d’évaluer la prévisibilité décennale, ses sources et son niveau d’incertitudes. Le projet EPIDOM venant de s’achever, la tenue de ce séminaire permettra, en présence des chercheurs de la communauté décennale ainsi qu’en présence de la communauté des impacts et des décideurs, de faire le point sur l’état des connaissances ainsi que sur les verrous scientifiques persistants.  

 

La journée s’organisera donc en trois temps. Un premier temps de présentation pour faire le point sur les connaissances acquises. Puis les attentes et les besoins en termes de prévision des impacts dans différents secteurs (énergie, agriculture…) seront énoncés. Enfin nous clôturerons la journée sur une table ronde permettant les échanges.

 

Toutes les informations sont sur le site GICC