Les cartes d'Etat Major


Etat d'avancement (avril 2019)

Image
Carte d'avancement de la digitalisation. Télécharger l'image ou la couche vectorielle.


La carte ci-dessus indique les zones qui ont été vectorisées, en distinguant en vert celles où seules les forêts ont été vectorisées et celles, en orange ou hachurées, où tous les types d'occupations ont été pris en compte. Les zones vectorisées correspondent pour la plupart à des feuilles de la carte d’Etat-Major, à des parcs nationaux, à des parcs naturels régionaux ou à des départements entiers. Les zones hachurées ont été faites entièrement par, ou en partenariat avec l’IGN. Dans tous les cas, un géoréférencement a été fait, mais son niveau de précision varie selon les zones.
Ce travail de vectorisation des minutes de la carte d'Etat-Major de la France a démarré en 2007, à l'INRA de Nancy avec la Lorraine puis, rapidement, dans d'autres structures de recherche ou de développement. En fin 2017, 38,7 % du territoire national était couvert, 13,0 % par une carte des forêts seulement, 25,7 % avec toutes les occupations du sol vectorisées (figure ci-dessous). A partir de 2009, certains opérateurs ont préféré ne vectoriser que les forêts. Cette option permet d'aller beaucoup plus vite. Mais l'occupation ancienne des forêts récentes n'est alors pas connue, et les évolutions des autres usages (prairies, vignes, urbain...) ne peuvent plus être étudiées. En 2018, les projets en cours devraient amener à une couverture de plus de 40% du territoire.

Image


Bassin Parisien

Dans le cadre des projets CORYLUS et DISTRAFOR (programme de recherche Biodiversité et Gestion Forestière du Ministère de l’Environnement) et FORGECO (ANR-09-STRA-02-02), Irstea Nogent-sur-Vernisson a digitalisé en 2010 et 2011 l'occupation du sol "forêt" à partir des cartes d'Etat-Major. La zone concernée couvre environ 3,1 M ha et comprend les départements de l'Eure-et-Loir (28), du Loiret (45), de l'Orne (61) et la région Ile-de-France. La comparaison entre les cartes anciennes et la cartographie forestière de l'Ifn de 2002 montre une progression du couvert forestier de 29 % puisqu'il passe de 16,3 % en 1830 à 21,1 % en 2002. Le pourcentage de forêts anciennes sur la zone est élevé et représente 60% du couvert forestier actuel. De plus, le taux de déforestation est assez important puisqu'il représente 22,4 % du couvert forestier de 1830.

Les couches vectorisées sont disponibles sur demande auprès de Laurent Bergès ou Frédéric Archaux.

Cévennes

Dans le cadre de son projet de Charte, le Parc National des Cévennes a inclus l'étude des forêts anciennes dans ses priorités. Ainsi, en 2010, le travail de cartographie du couvert ancien du territoire du Parc a été réalisée. Cela représente 8 cartes pour la zone coeur et 12 cartes pour la zone d'adhésion. La comparaison entre les cartes anciennes et la carte de végétation actuelle montre que la surface forestière entre 1850 et 2000 a été multipliée par 4,5 fois environ pour l’ensemble de la zone cœur. Durant les 150 années passées, près de 12 000 ha sont restés boisés sur la zone cœur. Il s’agit des forêts anciennes, représentant 12,8 % de sa surface. Ces forêts représentent 93,8 % de la surface boisée de 1850. Ainsi, presque la totalité des forêts de cette époque a été conservée durant ce siècle et demi. Seuls environ 400 ha ont été déboisés. La surface forestière qui a été créée entre 1850 et 2000 est considérable : plus de 45 000 ha, soit 48,2 % du cœur du parc national.

Plus d'informations


Corse

Le Conservatoire Botanique National de Corse a financé la digitalisation de l'ensemble de l'occupation ancienne du sol de la Corse en 2013, ce qui représente 25 cartes d'Etat-Major. Ce travail a été réalisé par Audrey Grel, recrutée par le WWF. W. Heintz et L. Larrieu (INRA Dynafor) ont encadré son travail tandis que J.L. Dupouey et N. Leroy de (INRA Nancy) ont effectué le travail de validation des cartes.

WMS


Lorraine

Les données concernant la Lorraine sont gérées par l'INRA de Nancy.

Lubéron

Dans le cadre d’un partenariat entre le PNR du Lubéron et le WWF, la digitalisation des 7 feuilles des minutes de la carte d’État-Major (1860, 1:40 000) couvrant le territoire a été réalisée en 2011. En comparant les forêts de 1860 et celles de 2003 (IFN), il est possible d’isoler les forêts anciennes, dont le couvert boisé est continu depuis plus de 150 ans. On observe que le taux de boisement a doublé en Luberon entre 1860 et 2003 : 27 % du territoire vers 1860, soit 51 852 ha, contre 51 % aujourd’hui (99 670 ha). En Luberon, la moitié des forêts d’aujourd’hui étaient des terrains labourés ou pâturés à la fin du XIXe siècle. Dans le Pays d’Apt et le Luberon oriental, le boisement a été multiplié par plus de 3 entre 1860 et 2003. Le massif du Luberon et les Monts du Vaucluse comportent la plus grande proportion de forêts anciennes.

Plus d'informations
Carte interactive


Massif Landais



Pyrénées

La totalité du Massif Pyrénéen est désormais cartographiée. Les travaux, financés via des fonds FEDER et de la région Midi-Pyrénées, ont été initiés en 2011 via le projet Cafopyr dont l'objectif était de fournir une cartographie des couverts forestiers anciens du Parc National des Pyrénées. La réalisation du projet, confiée à l'UMR Inra Dynafor, s'est achevée en avril 2012. La digitalisation des cartes a été réalisée par A. Grel. W. Heintz et L. Laurent (INRA Dynafor) ont assuré le montage et le suivi du projet. J.L. Dupouey et N. Leroy de (INRA Nancy) ont validé l'ensemble des cartographies produites.
La cartographie du massif pyrénéen s'est poursuivie, alternativement financée par le WWF et le groupe "Vieilles Forêts Pyrénéennes", jusqu'à la cartographie complète du massif.

L'analyse de cette cartographie montre que 86 % des forêts présentes sur les cartes de l’état major sont boisées actuellement. 41 000 ha des noyaux forestiers anciens sont rognés par des terrains déboisés à ce jour (qui représente environ 7 000 ha) mais aucun grand massif n’a été déboisé. Les autres boisements actuels sont largement (plus du double de surface) dispersés autour des forêts à la fois présentes sur les minutes de l’état major et actuellement. Les entités forestières de l’état major les plus déboisées actuellement sont celles ayant eu une surface de 0 à 50 ha. A l’inverse les noyaux forestiers anciens sont principalement inclus dans de grandes forêts actuelles et sont très souvent proches d’autres boisements actuels.

Plus d'informations
WMS





© GIP-Ecofor 2013-2019