La carte de Cassini


Image


Historique

En 1747, Louis XV confie à Cassini de Thury la réalisation de la « Carte générale et particulière de la France ».
L’objectif est alors d'achever la mesure du Royaume et de déterminer la position des innombrables bourgs, villes, lignes principales constituées par les rivières et par les grands chemins. Entre 1749 et 1790, 96% de la France actuelle mais aussi 1,8 millions d’ha en position frontalière ont ainsi été cartographiés au 1/86400. Les forêts y sont représentées sous différents figurés.

Intérêts et Limites

Utilisée régulièrement par les forestiers pour avoir une idée de l’histoire d’une région forestière, cette carte est souvent considérée comme la carte de référence pour la seconde moitié du 18ème siècle à petite échelle car elle présente l'avantage d'être relevée de façon homogène sur l'ensemble du territoire français, hormis les régions ne faisant pas partie du territoire français à l'époque (Corse et une partie des départements de Savoie, Haute-Savoie et Alpes-Maritimes). Levée par triangulation, elle présente une relativement bonne précision géométrique. Par contre, elle présente quelques inconvénients, notamment l'assez faible précision de l'occupation du sol (lacune des petits bois, localisation non relevée précisément sur le terrain, dessin des contours imprécis...). Malgré ces inconvénients dont il faut tenir compte, elle permet, utilisée à petite échelle (départementale, régionale) et sur les grands massifs, d'avoir une information assez fiable sur l'état du boisement au 18ème siècle (Vallauri et al., 2012). Sur les parties du territoire français actuel représentées par la carte de Cassini (52,6 millions d’ha), seuls 6,6 millions d’ha sont des forêts, soit un taux de boisement égal à 12,6 %. Ce rapport et le CD-Rom qui l’accompagne, qui contient libre de droit les couches SIG redressées à l’échelle nationale, ne constituent qu’un début des analyses de l’ancienneté des boisements de France et présentent de nombreuses perspectives en termes scientifiques (histoire, sciences de la nature) ou de gestion et conservation des forêts.

Grâce au travail de Vallauri et al. (2012), dans le cadre d'une collaboration entre l'INRA, la Fédération des Réserves naturelles catalanes et le WWF, nous disposons, sous forme de couches SIG, d'une cartographie nationale des forêts de Cassini qui peut être utilisée dans diverses analyses, notamment les études sur les usages anciens des sols.

La carte de Cassini a été scannée, assemblée et géoréférencée par l'EHESS sur l'ensemble du territoire métropolitain. Elle est consultable sur le site de l'ehess ou le Géoportail de l'IGN.

De plus, les contours des forêts de la carte de Cassini ont été vectorisés par le WWF et l'INRA. Cette information est distribuée librement : téléchargez le rapport "Les Forêts de Cassini" ainsi que le contenu du CD qui s'y rapporte. Vous pouvez visualiser la couche cartographique à l'adresse www.gip-ecofor.org/cartofora/cassini




© GIP-Ecofor 2013-2019