Publié par

MODADAPT – Quels modèles pour guider les décisions d’adaptation des forêts au changement climatique ?

Le projet MODADAPT, « Quels modèles pour guider les décisions d’adaptation des forêts au changement climatique ? », est financé par le LabEx ARBRE, le RMT Aforce et la Région Grand Est. Il a été initié en 2021 et doit se terminer en 2022.

Contexte

Les impacts attendus du changement climatique sur la forêt interpellent la gestion forestière. Le secteur forêt-bois est d’ores et déjà perturbé par des crises liées à des accidents climatiques qui devraient s’intensifier dans un proche futur. L’adaptation des forêts est devenue un enjeu majeur, inscrit dans les politiques publiques (Feuille de route pour l’adaptation des forêts au changement climatique, plan de relance…). Dans ce contexte de transition, les gestionnaires forestiers expriment le besoin d’outils pour assister les décisions sylvicoles, et notamment le choix des essences, tout en ayant une bonne compréhension des incertitudes de projection.

Objectifs

Le projet MODADAPT s’intéresse aux modèles d’impact du changement climatique sur les couverts forestiers déjà développés et applicables à la forêt française métropolitaine, pour les analyser du point de vue de leur capacité d’aide à la décision sylvicole : quels types de réponses apportent les différents modèles, avec quelles limites ? Comment évaluer le degré de cohérence de leurs projections ? Quels types de questions sylvicoles pourraient bénéficier d’une aide à la décision basée sur la modélisation ?

Principaux livrables

Les principaux livrables attendus sont :

  • un référentiel permettant de positionner les modèles du point de vue de l’aide à la décision forestière ;
  • une cartographie des modèles disponibles, selon ce référentiel ;
  • une typologie des décisions forestières d’adaptation susceptibles d’être appuyée par la modélisation, illustrée par un recueil de cas d’étude ou situations de décisions ;
  • une méthodologie d’analyse comparée des projections ;
  • un premier exercice d’application de cette méthodologie ;
  • un article de synthèse et de positionnement sur l’utilisation des modèles pour l’aide à la décision forestière d’adaptation, servant de base à un projet de colloque sur l’aide à décision forestière pour l’adaptation.

Partenaires

Le projet est mis en œuvre par un consortium de cinq partenaires : UMR SILVA (Université de Lorraine/ AgroParisTech/ INRAE), CNPF, ECOFOR, ONF et Université forestière de Pékin. L’UMR SILVA et l’Université forestière de Pékin ont une expertise scientifique forte et reconnue sur les questions d’adaptation des forêts au changement climatique et en modélisation. Ils garantissent la qualité de la recherche menée dans le projet. L’ONF et le CNPF sont étroitement liés aux gestionnaires forestiers (ONF pour les forêts publiques et CNPF pour les forêts privées). Ces deux institutions sont également les principaux développeurs d’outils d’aide à la décision pour l’adaptation des forêts au changement climatique en France. Ainsi, grâce à ces deux partenaires, le transfert de connaissances de la recherche au développement sera assuré. Ces deux partenaires joueront également un rôle clé pour s’assurer que le travail de recherche effectué dans ce projet est pertinent pour des situations de gestion concrètes. Un autre partenaire du projet, ECOFOR, est étroitement lié aux ministères français en charge des forêts et veillera à ce que les travaux de recherche réalisés dans le cadre de ce projet apportent des réponses aux questions soulevées par les politiques forestières nationales sur l’adaptation des forêts au changement climatique.

Publié par

Projet MACCLIF – Prise en compte des Mesures d’Adaptation au Changement CLImatique par les gestionnaires Forestiers

Le projet MACCLIF (2016-2018) s’est intéressé à la prise en compte des mesures d’adaptation au changement climatique par les forestiers. Le projet a bénéficié d’une aide de l’Etat gérée par l’Agence Nationale de la Recherche au titre du programme Investissements d’avenir (Laboratoire d’Excellence ARBRE). Il a été également cofinancé par l’Interprofession France Bois Forêt et par le Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation dans le cadre des actions du réseau AFORCE.

Le projet a été coordonné par le GIP Ecofor et a impliqué des acteurs de la forêt publique (ONF) et privée (CNPF, IDF), et des acteurs de la recherche (INRAE).

Le projet MACCLIF s’inscrit dans le contexte du changement climatique qui induit de profonds bouleversements sur les écosystèmes forestiers. La question de l’adaptation des forêts à ce nouveau contexte se pose.  Les objectifs du projet MACCLIF étaient :

  • Mieux connaître la perception du changement climatique par les forestiers (professionnels et propriétaires) ;
  • Identifier les freins à l’adaptation des pratiques de gestion ;
  • Comprendre comment le changement climatique est pris en compte dans les documents d’orientation et d’aménagement des forêts ;
  • Dresser une typologie des mesures d’adaptation.

Un des principaux enseignements du projet est que les gestionnaires publics et propriétaires sont fortement conscients du changement climatique et de ses impacts sur les forêts. Cependant, les propriétaires sont nettement moins enclins à modifier leurs pratiques, pensant pouvoir encore attendre avant d’agir.

Les professionnels forestiers sont ouverts à différentes solutions d’adaptation, ce qui est un point encourageant. Il serait important de préciser les conditions d’application de ces options, et si elles répondent à l’objectif de sylviculture visé. A contrario, il faut attirer l’attention sur les limites éventuelles de certaines options. Par exemple, les forestiers ne sont pas hostiles au changement d’essences, mais avec des essences autochtones plutôt qu’exotiques.

Les freins évoqués dans les enquêtes (manque de moyens financiers, manque de diagnostics fiables…) traduisent au final la grande incertitude à laquelle sont encore confrontés les gestionnaires.

Le projet MACCLIF a montré que la grande majorité des gestionnaires ne recourt pas à des formations dédiées mais échangent beaucoup sur la question du changement climatique. Les solutions qu’ils proposent ne sont pas très éloignées du discours de la recherche et des organismes de développement, ce qui montre une diffusion et appropriation de l’information plutôt satisfaisante. L’organisation d’échanges à un échelon régional ou local sur le sujet des changements climatiques pourrait être toutefois encore améliorée aussi bien pour les professionnels que pour les propriétaires, qui se fient plus particulièrement aux informations de proximité.

Principales productions

Rapports

AMM A., 2019. Projet MACCLIF – Prise en compte des Mesures d’Adaptation au Changement CLImatique par les gestionnaires Forestiers. Note de synthèse. 5 pages. Télécharger

AMM A. (coord.), BERTRAND Th., DEUFFIC Ph., LANDMANN G., LEGAY M., LUCAS V., NDIKUMWAMI H., PERRIER C., PICARD O., PILARD-LANDEAU B., RIOU-NIVERT Ph., SEDILOT-GASMI C., SEVRIN E., THOMAS J., 2019. Projet MACCLIF – Prise en compte des Mesures d’Adaptation au Changement CLImatique par les gestionnaires Forestiers. Rapport final. 55 pages + Annexes.   Télécharger

BERTRAND Th., 2018. La perception du changement climatique par les forestiers de montagne. Etude menée dans le cadre du projet MACCLIF. Mémoire de fin d’étude. Isara Lyon, AgroParisTech, ONF. 73 pages + Annexes.   Télécharger

BERTRAND Th., 2018. Forêt et changements climatiques. La perception des gestionnaires forestiers en Auvergne-Rhône-Alpes. Etude menée dans le cadre du projet MACCLIF. Synthèse mémoire. Isara Lyon, AgroParisTech, ONF. 8 pages.   Télécharger

Articles

AMM A. et al., 2019. « État de la mobilisation des forestiers face au changement climatique », Forêt Entreprise n° 249, in Dossier “Forêt et changement climatique : Accompagner la décision d’adaptation”. Pages 20-23. Télécharger

Publié par

CREAFOR – Coordination des activités de recherche sur l’adaptation des forêts au changement climatique

CREAFOR était une mission de coordination des activités de recherche sur l’adaptation des forêts au changement climatique. Elle a été confiée au GIP Ecofor fin 2008 par le ministère en charge de l’Agriculture.
Elle consistait à rassembler, structurer et diffuser l’information sur les activités de recherche concernant la préparation des forêts au changement climatique et, sur la base de l’analyse de l’existant, à dégager les priorités de recherche à mettre en œuvre pour mieux anticiper l’impact des évolutions du climat sur les forêts et entreprendre l’adaptation des forêts face à ces changements.

Contexte

Devant l’importance des impacts potentiels du changement climatique sur les forêts françaises métropolitaines, il convenait d’organiser au mieux la recherche pour améliorer la connaissance de ces impacts sur les forêts et tester l’efficacité de différentes mesures d’adaptation. Une première proposition de « pilotage » des activités de recherche dans ce domaine avait été formulée par Bourgau, Lerat et Cailmail (mai 2007) dans leur rapport sur l’« Adaptation des forêts au changement climatique ». Cette proposition a été reprise par Roman-Amat dans le rapport « Préparer les forêts françaises au changement climatique » (décembre 2007). Il y suggérait de confier au GIP Ecofor la mission de coordonnateur national des recherches en matière de changement climatique en forêt.

Le Grenelle de l’environnement et particulièrement les Assises de la forêt (2008) ont entériné la suggestion des rapports pré-cités, et ont conclu (fiche 20 des Assises) à la nécessité de confier une mission de coordination de la recherche sur l’adaptation des forêts au changement climatique au GIP Ecofor.

Le ministère de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Pêche en a officiellement chargé le GIP Ecofor en septembre 2008.

Objectifs

Le projet comportait 3 dimensions :

  • information : assurer le recensement et le suivi des activités de recherche et mettre en libre accès sur le Web les informations ainsi recueillies ;
  •  échange  : replacer la mission et les démarches de la recherche dans un cadre intersectoriel et au sein des actions similaires de recherche en faveur de l’adaptation des forêts au changement climatique à l’échelle nationale (participation au RMT AFORCE…) et à l’échelle internationale ;
  • stratégie  : faciliter et optimiser l’organisation des actions de recherche pour améliorer la réponse aux questions ayant un fort enjeu dans le cadre de l’adaptation des forêts au changement climatique.

Organisation

Réalisations

  • Un site internet consacré à la mission CREAFOR ;
  • une base de données répertoriant les projets et programmes consacrés à l’adaptation des forêts au changement climatique ;
  • un rapport d’activités de la mission.

La base de données des projets sur l’adaptation des forêts aux changements climatiques rassemble 87 projets. Vous pouvez la consulter et la télécharger ici.

Retrouvez les termes les plus couramment employés dans les études sur l’adaptation des forêts au changement climatique dans ce lexique.