Posted on

n°21 – 13 juin 2018

n°21 – 13 juin 2018
Depuis son lancement, vous avez été près de 500 à vous inscrire à l’Éclaircie et nous vous en remercions. La lettre va s’interrompre provisoirement suite à mon départ du GIP Ecofor. Toutes les archives restent disponibles en ligne.

Bonne lecture et à bientôt !

Anaïs Jallais

– Biodiversité et fonctionnement des écosystèmes –

• Impacts de la pollution. Des chercheurs britanniques, en s’appuyant sur des placettes de suivi intensif des forêts en Europe, dont celles du réseau Renecofor géré par l’ONF, ont mis en évidence le rôle de la pollution atmosphérique dans la modification des communautés de champignons qui alimentent les racines des arbres en éléments nutritifs. Ces résultats soulignent une nouvelle fois l’impact de pollution atmosphérique sur le fonctionnement des écosystèmes forestiers.

– Changement climatique et autre risques –

• Tiques. Des chercheurs de l’Inra et du Cirad ont identifié comment les tiques pouvaient survivre à une alimentation uniquement constitué de sang alors que celui-ci est pauvre en vitamines B. En fait, ce sont des bactéries qui synthétisent ces vitamines pour elles. Sans ces bactéries, les tiques ne peuvent se développer.

• Gestion de crise. Le guide « Gérer les crises liées au changement climatique en forêt du Haut-Languedoc« , réalisé par le projet FORECCAsT, synthétise les risques climatiques et sanitaires qui pèsent sur le Haut-Languedoc et propose une organisation structurelle des acteurs forestiers pour y faire face.

• Télédétection et incendies. Le projet ACADO, porté par le centre Irstea d’Aix-en-Provence, vise à exploiter des images satellitaires pour mieux caractériser l’étendue et la sévérité des incendies de forêt. Les données récoltées vont permettre de prédire la dynamique de la végétation après l’incendie et de définir les actions à mettre en œuvre selon les niveaux de dommages.

– Gestion durable des forêts –

• Chercheurs en sciences économiques, humaines et sociales (SEHS). Les actes du colloque « Entre dynamiques et mutations, quelles voies pour la forêt et le bois ? » organisé en janvier 2018 par le réseau SEHS du GIP Ecofor rassemblent 26 contributions de diverses natures : des résultats scientifiques, des témoignages d’acteurs et des initiatives locales.

 
– Agenda –

• 12 juin 2018 – Conférence tout public – L’invasion fulgurante de la pyrale du buis : une menace pour les buxaies naturelles et les jardins à la française
organisé par le Centre de culture scientifique, technique et industrielle de la région Centre-Val de Loire, à Orléans

• 25 juin 2018 – Séminaire – Comment préserver les sols forestiers dans un contexte de récolte accrue de bois ?
organisé par l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME), à Paris

• 17-21 septembre 2018 – Conférence Eucalyptus 2018 – Managing Eucalyptus plantations under global changes
organisé par le Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement (CIRAD) et l’Union Internationale des Instituts de Recherches Forestières (IUFRO) à Montpellier

• 25-26 septembre 2018 – Colloque final : restitution des projets BGF 2014-2018
organisé par le programme Biodiversité, gestion forestière et politiques publiques (BGF), à Bordeaux

• 15-16 octobre 2018 (changement de date) – 60 ans d’inventaire forestier pour éclairer l’avenir 
organisé par l’Institut national de l’information géographique et forestière (IGN) et le GIP Ecofor, à Paris