Posted on

Atelier REGEFOR 2017 « Émergence de bioagresseurs en forêt »

Atelier REGEFOR

« Émergence de bioagresseurs en forêt : comment identifier et atténuer les risques ? »

Les 20, 21 et 22 juin 2017
Centre Inra de Nancy-Lorraine – Campus de Champenoux

S’il est vrai que forêts ont gagné beaucoup de terrain depuis le début du 19ème siècle – elles couvrent à présent environ un tiers de la superficie de France métropolitaine, elles ont fait face depuis quelques décennies aux émissions polluantes soufrées et azotées à présent en recul, et, de plus en plus nettement, aux effets du réchauffement climatique. Une autre préoccupation majeure porte sur l’émergence de nouveaux bioagresseurs, qui causent des dépérissements et des maladies des arbres forestiers. Les causes de ces émergences sont multiples : changement climatique, modification des pratiques sylvicoles, introduction de bioagresseurs exotiques. Les introductions sont liées à l’intensification des échanges internationaux, qui supprime de nombreuses barrières naturelles à la dispersion des organismes, et entraîne une redistribution de nombreuses espèces animales, végétales et microbiennes entre continents. Certains de ces bioagresseurs (il peut s’agir d’insectes, de nématodes, de champignons, de bactéries ou de virus phytopathogènes) entraînent des pertes économiques importantes et constituent une menace pour la conservation de la biodiversité. Au-delà de ces effets sur la production de bois, l’intégrité de l’écosystème tout entier peut-être menacé (son fonctionnement, sa biodiversité) et, à travers elle, la production des biens et services rendus à la société.

La chalarose du frêne, la pyrale du buis, la maladie des bandes rouges des pins, le cynips du châtaignier, sont quelques-unes des espèces émergentes récentes en France métropolitaine. D’autres maladies et ravageurs, telles le nématode du pin maritime, le flétrissement américain du chêne, la « mort subite du mélèze » ou encore l’agrile du frêne, constituent une menace majeure ou sont à nos portes.

Ces bioagresseurs sont au centre des préoccupations des acteurs institutionnels de la surveillance phytosanitaire , et préoccupe de plus en plus les gestionnaires forestiers.

L’Atelier REGEFOR 2017 a présenté un état des connaissances sur les principaux bioagresseurs émergents en forêt. Il s’est intéressé à la gestion à court terme des risques, aux méthodes de détection, de surveillance et de lutte, ainsi qu’aux perspectives à long terme d’adaptation des écosystèmes forestiers aux nouveaux bioagresseurs. Il a été l’occasion d’échanger sur le dispositif en place pour contenir les risques, au sein duquel la réglementation phytosanitaire a une place importante.

Organisé par l’Inra, AgroParisTech, l’Université de Lorraine, le GIP Ecofor, le DSF et l’ONF, l’Atelier comportait des sessions de présentations synthétiques, des temps de discussion ainsi qu’une tournée de terrain. Il a donné lieu à un numéro en accès libre de la Revue forestière française et à d’autres actions de diffusion.

Le programme du colloque est disponible ici

Les présentations sont téléchargeables ci-dessous: 

Mardi 20 juin 2017

Ouverture de l’atelier ReGeFor 2017

Erwin Dreyer (Inra Nancy)

Guy Landmann (GIP Ecofor)

Définition et concepts de la problématique de l’émergence des maladies et bioagresseurs, Cécile Robin (Inra Bordeaux)

Evolution du paysage sylvosanitaire au cours des 30dernières années , Louis-Michel Nageleisen (DSF)

Session1 : Introductions de bioagresseurs exotiques

Exposé introductif : Etat actuel des introductions et de la propagation en Europe des bioagresseurs exotiques liés aux plantes ligneuses, Alain Roques (Inra Orléans)

Introductions d’insectes en Europe et Amérique du Nord –Quel rôle joue l’effet Allee ? , Jean-Claude Grégoire (Université Libre de Bruxelles)

Stratégies de lutte biologique contre les insectes invasifs, Marc Kenis (CABI, Delémont, Suisse)

Emergence des Phytophthoras forestiers, Simone Prospero (WSLZurich)

Emergence de la Chalarose en France, Claude Husson (InraNancy)

Est-il possible de tirer des enseignements d’introductions anciennes ? L’exemple de la graphiose de l’orme, Dominique Piou (DSF)

Mercredi 21 juin 2017

Session 2 : Effet de la sylviculture, choix des essences,des provenances, des variétés

Exposé introductif : Effet de la diversité des forêts sur leur résistance aux insectes ravageurs natifs et exotiques,  Hervé Jactel (Inra Bordeaux)

Prise en compte des bioagresseurs dans les programmes d’amélioration des arbres, Catherine Bastien (Inra Orléans)

Caractérisation des interactions entre un ravageur émergent en France, le puceron lanigère du peuplier, et son arbre-hôte –  Aurélien Sallé (Université d’Orléans)

Emergence de maladies sur peupliers ou la course aux armements entre l’améliorateur et les maladies – Pascal Frey (Inra Nancy)

Session 3 – Effet du changement climatique sur l’émergence de bioagresseurs

Interactions entre changement climatique et agents pathogènes, Benoit Marçais (Inra Nancy)

Interactions entre changement climatique et ravageurs, Louis-Michel Nageleisen (DSF)

Réponses des insectes forestiers méditerranéens phytophages au changement climatique, Thomas Boivin (Inra Avignon)

• Atelier 1. Les pépinières forestières, un acteur incontournable de la filière

Animateurs : Cécile Robin (Inra Bordeaux), Olivier Forestier(ONF, PNRGF, Guémené-Penfao), Claude Husson (Inra Nancy)

Panel d’intervenants : Vincent Naudet (pépinières Naudet, Président du Syndicat National des Pépiniéristes Forestiers), Isabelle Wininger (pépinières Wadel-Wininger), Mme Dominique Barry-Etienne, (Société Alcina), Benoit Marçais (Inra Nancy)

Atelier 2. Emergence de bioagresseurs sur arbres hors forêt (parcs & jardins)

Animateurs : Marie-Reine Fleisch (AgroParisTech Nancy), Maxime Guérin (Plante & Cité)

Panel d’intervenants : Jean-Christophe Reuter (Métropole du Grand Nancy), Sébastien Diette (Société Alcina), Sylvie Tourrel (SRAL PACA)

Atelier 3. Les sciences participatives peuvent-elles contribuer au diagnostic et à la surveillance des bioagresseurs ?

Animateurs : Christophe Roturier (INRA Paris),Anne Dozières (Vigie-Nature, MNHN), Pascal Frey (Inra Nancy)

Panel d’intervenants : Jean-Claude Martin (Inra Avignon), Mathieu de Flores (OPIE), Pascale Frey-Klett (Inra Nancy)

Jeudi 22 juin 2017

Restitution des 3 ateliers par les animateurs/rapporteurs

Session 4 : Réglementation, surveillance et évaluation du risque phytosanitaire

Organismes de quarantaine forestiers : analyse des risques et mesures phytosanitaires, Andrei Orlinski (OEPP Paris)

Réglementation et stratégie de surveillance phytosanitaire en France, Frédéric Delport (DGAL, DSF) & Juliette Auricoste (DGAL, Bureau de la Santé des Végétaux)

Surveillance des bioagresseurs émergents en forêt :stratégie et organisation du Département de la Santé des Forêts (DSF), Frédéric Delport (DGAL, DSF)

La protection de la forêt en Suisse – science et politique, Valentin Queloz (WSL Zurich)

Méthodes de détection des bioagresseurs de quarantaine, Renaud Ioos (Anses LSV Nancy)