Publié le

Indicateurs de gestion durable des forêts françaises métropolitaines et ultramarines

À la suite du sommet de la Terre de Rio de Janeiro en 1992, la France s’est engagée à Helsinki en 1993, dans le cadre de la deuxième conférence interministérielle sur la protection des forêts en Europe, à produire périodiquement un rapport national sur la gestion durable de ses forêts métropolitaines. Elle a initié ce processus en publiant, dès 1995 et pour la première fois en Europe, un jeu d’indicateurs pour ses forêts métropolitaines.

Au niveau européen, 6 critères quantitatifs et 35 indicateurs ont été retenus (conférences de Lisbonne en 1998 et Vienne en 2003) : ressources forestières et carbone (étendue et stock) ; santé et vitalité des écosystèmes forestiers ; fonctions de production des forêts ; diversité biologique dans les écosystèmes forestiers ; fonctions de protection dans la gestion des forêts ; autres bénéfices et conditions socio-économiques.

Ainsi, tous les cinq ans depuis 1995, la France publie-t-elle « Les indicateurs de gestion durable des forêts françaises métropolitaines », qui couvrent les 35 indicateurs quantitatifs paneuropéens augmentés d’indicateurs français spécifiques. Cet ouvrage est une référence incontestable au niveau national, voire international. L’édition 2015 a donné lieu à des réflexions approfondies qui ont été amorcées dans le cadre de « l’intersession » 2010-2015 et d’une convention entre Maaf, IGN, Ecofor et Lef, auxquels s’est joint Irstea.

La contribution d’Ecofor à ce processus collectif piloté par le Ministère en charge de l’agriculture avec l’appui principal de l’Inventaire forestier national aujourd’hui intégré dans l’IGN est multiforme :