Skip to Content

Biodiversité et paysages en forêt guyannaise : développement d'une méthodologie de caractérisation et de spatialisation des habitats à l'usage des gestionnaires des milieux naturels forestiers

Coordinateur(s)
Cécile Richard-Hansen, ONFCFS
Partenaire(s)

ONF

IRD

ENGREF

CNRS

Les habitats correspondent au niveau d'expression de la biodiversité le plus opérationnel en termes d'aménagement du territoire et de gestion des populations en forêt tropicale humide guyanaise. L'objectif de ce projet est donc de développer les outils nécessaires aux gestionnaires pour caractériser et spatialiser les grands habitats forestiers. Il vise à établir à une typologie précise de ces habitats, incluant les paramètres spécifiques et structuraux pour la faune et la flore, et à élaborer une méthode de spatialisation basée sur la géomorphologie qui semble être la clef d'entré la plus pertinente pour comprendre la structuration de la biodiversité en Guyane à l'échelle du paysage.

Notre projet se situe en connexion et en complémentarité avec d'autres programmes en cours (DIME, AME, Thèses) mais il aborde cette thématique selon un angle différent qui se veut directement opérationnel, multidisciplinaire et pragmatisque. En effet, la diversité spécifique végétale détaillée ou la prise en compte de facteurs internes complexes influençant la diversité ou le fonctionnement à l'échelle de la station sont difficilement intégrables à court terme dans une problématique de gestion de l'ensemble du massif forestier guyanais. Il est donc nécessaire de rechercher un niveau d'information et des outils plus adaptés aux besoins des gestionnaires pouvant servir d'appui à leurs décisions : choix des zones à préserver ou mise en place des règles de gestion de la faune par exemple. La démarche proposée s'organise en plusieurs étapes qui sont autant de sous-objectifs :

  • formaliser une méthode de stratification de l'espace forestier en unités de paysage en se basant notamment sur l'approche géomorphologique par zone biogéographiques ;
  • caractériser les grands habitats forestiers selon leurs différentes composantes environnementales, floristiques et faunistiques ;
  • établir les relations entre paysage, habitats et peuplements.


Le domaine d'étude s'étendra sur la zone de forêts aménagées (1,5 millions d'hectares dans la partie nord de la Guyane) et s'intéressera aux grands types d'habitats forestiers en excluant les habitats associés.