Skip to Content

Dynamique de la biodiversité neutre et adaptative au niveau de la communauté : étude du complexe d'espèces Eperua falcata / E. grandifolia en Guyane française

Coordinateur(s)
Ivan Scotti, INRA
Partenaire(s)

CIRAD

CNRS

ENGREF

Le projet vise à l'analyse comparative des composants neutres et adaptatifs de la diversité, et à la comparaison des niveaux intra- et interspécifiques de la diversité des gènes et des caractères.

L'objectif est de comprendre comment la distribution de la diversité génétique neutre et adaptative contribue à déterminer la capacité de chaque espèce d'occuper l'espace et d'entrer en compétition avec les autres. La diversité génétique neutre (marqueurs microsatellites) et exprimée (caractères quantitatifs ; gènes candidats pour l'adaptation au milieu) seront étudiées dans un complexe d'espèces très fréquentes dans la forêt néo-tropicale guyanaise, Eperua spp.. Ces espèces sont présentes dans des conditions édaphiques différentes mais partiellement superposées, et l'ampleur de l'intervalle de conditions édaphiques qu'elles occupent semble dépendre de la présence ou absence de l'autre espèce du complexe. Des processus démographiques et d'adaptation et des processus de compétition interspécifique peuvent contribuer à déterminer leur distribution au niveau de la communauté.

L'étude comparée de deux espèces proches peut amener à l'évaluation de l'importance relative de chaque facteur, grâce à la comparaison entre deux organismes génétiquement proches mais différenciés écologiquement. Cependant les mécanises génétiques qui déterminent ces processus sont inconnus.

Les objectifs de ce projet sont par conséquent d'étudier le système de reproduction des populations d'Eperua, qui détermine son évolution démographique, et la distribution de la variabilité dans des caractères et des gènes potentiellement impliqués dans l'adaptation aux conditions édaphiques. Les distributions de la variabilité neutre et adaptative seront comparées, et la présence de sélection sur ces gènes sera testée statistiquement.

Pour chaque site et pour chaque milieu, les niveaux de diversité intraspécifiques seront comparés entre espèces. La corrélation entre génotypes et milieu sera testée pour chaque espèce, et les résultats seront comparés entre espèces. Des graines seront récoltées dans chaque site et chaque milieu et cultivées ex situ en milieu contrôlé afin d'évaluer la corrélation entre caractéristiques génétiques des arbres mères et caractéristiques de leur milieu d'origine.

Ces analyses permettront d'évaluer les relations entre variabilité neutre (déterminée par les processus démographiques) et variabilité adaptative (déterminée par les processus démographiques et sélectifs), de tester la présence de sélection sur les gènes candidats, et de tester le niveau de diversité génétique pour des caractères d'adaptation au milieu, en présence de variabilité environnementale. L'analyse comparée entre espèces proches premettra d'évaluer l'importance des facteurs de compétition interspécifique sur la dynamique de la communauté.