Skip to Content

Des scénarios économiques internationaux à l'évaluation des coûts sectoriels et macro-économiques de la réduction des émissions de GES

La conduite de la négociation internationale sur la maîtrise du Changement Climatique doit pouvoir s'appuyer sur des évaluations ex ante des coûts des programmes de réduction des émission de Gaz à Effet de Serre.
Au Plan international et en France, plusieurs types d'outils ont été développés au cours des dernières années, afin de développer des approches cohérentes pour l'analyse des coûts d'abattement : modèles énergétiques (NEMS, MARKAL, PRIMES, POLES, …) ou modèles d'équilibre général (SGM, EPPA, GEM-E3, IMACLIM, …).
Cependant jusqu'à aujourd'hui peu d'études ont posé la question d'une évaluation à la fois distincte et conjointe d'une part, des coûts de réduction sectoriels (par exemple dans le secteur énergétique), qui ont une forte composante de substitution technologique, et d'autre part, de coûts pour l'ensemble de l'économie des politiques mises en œuvre, compte tenu en particulier des instruments retenus (taxes, permis d ‘émission, …).

La recherche se propose précisément de fournir un ensemble d'évaluations cohérentes des " coûts bruts " et des " coûts nets " de réduction pour différentes régions du monde, avec prise en compte de l'ensemble des gaz à effet de serre.
Pour ce faire, elle utilisera de manière combinée le modèle énergétique international POLES de l'IEPE et le modèle d'équilibre général calculable IMACLIM du CIRED. Ces modèles seront donc utilisés conjointement, à partir de scénarios macro-économiques internationaux spécialement développés pour ce projet par le CEPII.
La contribution de l'IPTS permettra d'accélérer les travaux pour la désagrégation complète du modèle POLES au niveau des quinze pays de l'Union Européenne. On pourra tirer de cette recherche des évaluations complètes et cohérentes des coûts marginaux et des coûts totaux de réduction, ainsi que des taux d'effort par région. La recherche permettra également d'apprécier l'impact de différentes configurations de flexibilité mises en place à l'échelle internationale pour des objectifs de réduction à l'horizon 2010 et 2030.

Dans ce contexte, elle analysera enfin les impacts macro-économiques des différents modes d'utilisation nationaux des instruments économiques mobilisés pour les politiques de lutte contre le Changement Climatique. Les résultats de la recherche sont rassemblés dans un rapport final sur
1/ les scénarios macro-économiques et leurs impacts,
2/ les stratégies internationales de réduction et leurs coûts,
3/ les enjeux économiques pour la France du choix des instruments.

Coordinateur(s)

Patrick Criqui, CNRS - IEPE

Partenaire(s)

CEPII - CIREM
CNRS - CIRED
IPTS -
CNRS - IEPE

Financeur(s)
MEDD
Budget
122 715.29 € TTC
  • Politiques climatiques et négociations internationales
  • Atténuation