Skip to Content

Modalités d'incitation au piégeage du carbone en forêt privée

L'objectif est de montrer qu'il peut être de l'intérêt à la fois de la puissance publique et des sylviculteurs privés de prolonger l'âge de vie des arbres dans les forêts existantes.
Cela permettrait de capter plus de carbone dans les forêts et dans les produits à base de bois, pendant plus de temps. Dans le cadre des accords de Kyoto, cela conduirait à dégager un surplus qui permettrait d'une part de dédommager les sylviculteurs de la moindre rentabilité financière de leur production ligneuse et d'autre part de dégager une marge de négociation entre Etat et sylviculteurs, lorsque les dispositifs réglementaires et fiscaux ad hoc seraient établis. On évalue de tels dispositifs pour le pin maritime et le hêtre, dans le cadre de différents scénarios.

Coordinateur(s)

Michel Chavet, Cabinet Michel Chavet

Financeur(s)
MEDD
Budget
27 440.82 € TTC
  • Atténuation