Skip to Content

Projet CARBOFOR : Séquestration de carbone dans les grands écosystèmes forestiers en France. Quantification, spatialisation et impacts de différents scénarios climatiques et sylvicoles

Le projet CARBOFOR a quantifié les impacts d'un changement climatique sur le bilan et le stockage de carbone , la production forestière, l'hydrologie forestière, la vulnérabilité aux stress abiotiques et aux pathogènes fongiques des grands écosystèmes forestiers nationaux, aux échelles peuplements, région et territoire national.

L'approche suivie consistait à initialiser avec les bases de données nationales des peuplements forestiers et sols des modèles de fonctionnement primaire d'écosystèmes pour un scénario décrivant les variations locales (50 x 50 km) du changement climatique sur le territoire national. L'impact des déterminants physiques, biologiques et anthropiques du cycle du carbone des grands écosystèmes forestiers français a été établi à plusieurs niveaux: parcelle, ensemble de parcelles indépendantes (chronoséquences), région, territoire national.
Au niveau local, les modèles utilisés ont été calibrés et évalués à partir des données issues d'un réseau de sites-ateliers représentant les grands écosystèmes forestiers: feuillus tempérés atrlantique, feuillus tempérés continentaux, pinède atlantique, forêt méditerranéenne, plantation industrielle tropicale. Aux échelles régionales et nationales, les prédictions des modèles seront intégrées à partir des données d'inventaires forestiers, sols et scénarios climatiques.
Ces prédictions ont été comparées à ce niveau avec les valeurs de variations de stocks calculées à partir des données d'inventaire. La vulnérabilité aux stress abiotiques et à certains agents pathogènes a été appréciée en terme d'aire de distribution, fréquence et sévérité des épisodes de stress, risques de dépérissement et incendie, susceptibilité à certains pathogènes dont l'épidémiologie est suffisamment documentée.
Ces prédictions ont été régionalisées. Les scénarios de gestion, se référant à des objectifs de production de séquestration ou d'adaptation, ont été présentés. Leurs impacts sur le cycle du carbone mais aussi en terme socio-économique ont été établis. L'analyse économique, sociale et environnementale de ces scénarios de gestion permettra d'en évaluer l'acceptabilité à travers divers critères dont en premier lieu, leur durabilité.

L'incertitude des prédictions inhérentes à cette approche a été analysée, ce qui a permis d'identifier les lacunes de connaissances et d'initier de futures recherches en terme d'expérimentation et de modélisation. La conduite et les résultats de cette approche et leurs liens avec d'autres approches de quantification des flux de carbone (projets CARBOCONTROLE et AEROCARB) ont permis de renforcer l'expertise nécessaire pour évaluer de façon critique les résultats produits dans les négociations internationales, à la fois en terme de chiffrages de stocks et de prédiction d'impacts. Les résultats produits ont permis de calculer les potentiels de séquestration des différents pools de carbone (sol; biomasse, produits) des écosystèmes forestiers nationaux et forêt tropicales industrielles et leur comportement en réponse à différentes options de gestion et au changement climatique.

En terme opérationnel, les résultats produits contribueront à la mise en place d'options d'aménagement et de gestion durable permettant d'adapter les écosystèmes forestiers au changement climatique: identification de zones sensibles, remplacement d'espèces, calculs de futur besoins et prélèvements en eau, aire géographique et impacts potentiels de pathogènes forestiers majeurs.

Coordinateur(s)

Denis Lousteau, INRA - Unité de Recherches Forestières

Partenaire(s)

IPSL - LSCE
CIRAD - AMAP
CIRAD - Forêts
CNRS - CEFE
CNRS - ISTO
IFN Cellule Evaluation de la Ressource -
INRA - Centre d'Orléans
INRA - Centre de Nancy

INRA - Centre de Bordeaux
INRA - ENGREF Laboratoire d'étude des Ressources Forêt-Bo
METEO-France - CNRM
ONF - Départements Recherche et Développement, et Sylvic
Université Paris Sud - LEV
METEO-France - GMGEC
METEO-France - EAC

Financeur(s)
MEDD
Budget
416 999.99 € TTC
  • Impacts
  • Atténuation