Skip to Content

Analyse multi-échelle de l'impact du changement global sur la diversité des communautés aphidiennes en Europe.

Les pucerons forment à l'échelle française et européenne un groupe très diversifié caractérisé par une variabilité importante dans leurs stratégies d'exploitation de l'environnement (mode de reproduction, investissement dans les formes dispersantes, alternance d'hôtes, niveau de spécialisation alimentaire). Cette variabilité s'exprime non seulement à l'échelle spécifique mais également à l'échelle infraspécifique (variabilité génétique et phénotypique).

Des travaux antérieurs ont montré que cette diversité est largement sous la dépendance de facteurs environnementaux et notamment climatiques. D'autre part, les cycles de vie des différentes espèces les rendent plus ou moins sensibles aux modifications de leur environnement. Du fait de l'importance de ce groupe comme ravageurs des cultures, un nombre important d'espèces fait l'objet d'un suivi quotidien de ses effectifs au moyen d'un réseau de capture déployé à l'échelle de l'Europe depuis 35 ans. D'autre part, les outils d'analyse de la diversité génétique infra-spécifique sont disponibles pour plusieurs espèces. Ces éléments font des pucerons un modèle privilégié pour l'étude de l'évolution de la biodiversité à l'échelle des groupes fonctionnels, comme à l'échelle spécifique et infra-spécifique (génétique et phénotypique).

Le projet vise à rechercher au moyen de l'analyse de la dynamique des captures de l'ensemble des espèces identifiées dans le réseau européen et de la caractérisation génétique de quelques espèces représentatives la signature de l'impact sur les communautés de pucerons des changements récents dans le climat et l'usage des territoires. Cette dynamique d'évolution de la diversité aux différentes échelles a été interprétée en relation avec les caractéristiques biologiques du groupe d'espèces, de l'espèce ou de la population considérée. L'analyse a considéré non seulement l'évolution de la valeur moyenne des variables environnementales pertinentes mais également la modification de l'amplitude de leur variation (notion de niveau de prédictibilité). Les résultats obtenus ont été extrapolés sur la base de scénarios plausibles des changements climatiques et d'utilisation de l'espace pour les prochaines années afin d'élaborer des hypothèses quant à leur répercussion probable sur la diversité et le fonctionnement des communautés aphidiennes et l'évaluation des risques agricoles afférent.

Coordinateur(s)

Maurice Hullé, INRA - BiO3P

Partenaire(s)

INRA - Centre d'Avignon
METEO-France - CNRM
Rothamsted Research - EXAMINE

Financeur(s)
MEDD
Budget
35000 € TTC
  • Adaptation
  • Impacts