Skip to Content

AdaptFVR : Impacts du changement climatique sur l'émergence des vecteurs de la fièvre de la vallée du Rift au Sénégal : adaptation et stratégie pour une meilleure gestion du pastoralisme au Sahel

L’approche conceptuelle de télé-épidémiologie du Cnes appliquée à la fièvre de la vallée du (FVR) dans la région du Ferlo au Sénégal au cours de la saison 2003 a permis de produire des cartes dynamiques de risque d’exposition du bétail aux vecteurs de la FVR en associant comme facteurs déclenchant les évènements pluvieux, la densité des vecteurs (Aedes vexans et Culex poicilipes) et la présence des hôtes (bestiaux). Une carte de risque est en fait le résultat du croisement entre la carte d’aléas (densité de moustiques) et la carte de vulnérabilité (carte des campements et parcs à bestiaux). La carte d’aléas est calculée en tenant compte (i) de la distribution des évènements de pluie (fréquence et intensité) (ii) de la distance de vol des moustiques (iii) de leur agressivité. Ces cartes dynamiques peuvent être produites de façon opérationnelle quotidiennement à partir des données pluviométriques acquises en quasi temps réel par la mission TRMM (Tropical Rainfall Measuring Mission). La présente étude a comme premier objectif de valider les cartes dynamiques de risques qui seront produites au cours de la saison des pluies 2009 dans la région du Ferlo au Sénégal. Dans ce but, une large campagne de terrain sera menée pendant laquelle des mesures entomologiques et des enquêtes de santé animale seront effectuées dans des parcs à bestiaux témoins. Une analyse statistique sera ensuite menée afin de comparer les résultats obtenus sur ces parcs à ceux obtenus par la modélisation.

Des enquêtes socio-économiques seront menées à l’échelle de la région de Barkedji pour replacer notre étude dans un cadre plus général des besoins et des pratiques des populations locales.
Concernant le côté climatique, Il a été montré que le facteur déterminant dans l’élaboration des cartes de risque est la pluviométrie et sa variabilité spatio-temporelle. Le projet adaptFVR se propose donc d’étudier l’impact de la variabilité du climat (du saisonnier jusqu’aux basses fréquence, comprenant les tendances et les changements climatiques) sur la pluviométrie et par conséquent sur la prévision du risque. Ainsi, une distribution statistique mensuelle à partir des évènements pluvieux et de leurs incertitudes est prévue et sera disponible dans un bulletin mensuel où l’on retrouvera la prévision saisonnière, la fréquence de distribution des pluies ainsi que des cartes de risque de présence des vecteurs.A l’échelle régionale du changement climatique, des cartes de prévisions et tendances de la pluviométrie, incluant la composante anthropogéniques seront émises pour les prochaines 150 années. Basé sur toutes les informations et statistiques recueillies au cours de cette étude, il est prévu de réaliser une étude d’impact du climat sur les risques de présence des vecteurs de la FVR avec les incertitudes associées aux méthodologies employées.

La prévision des zones d’exposition du bétail aux vecteurs de la FVR peut alors permettre de mettre en place des stratégies d’adaptation afin d’atténuer les impacts du climat à l’échelle du jour, de la saison et du changement climatique. Dans ce but, une étude socio-économique du pastoralisme sera réalisée afin d’étudier les processus d’adaptation dans la gestion du pastoralisme face au risque climatique prédit aux différentes échelles spatio-temporelles. L’objectif est de montrer comment ces cartes de risque, produit original et innovant, peuvent contribuer à la mise en place de politique de veille sanitaire et être intégrées dans des systèmes d’alerte précoce.

Une première présentation du projet est disponible sur le lien suivant.

Coordinateur(s)

Murielle LAFAYE (CNES)

Partenaire(s)
Centre national d’études spatiales (CNES)
GAME (Groupe d’étude de l’atmosphère météorologique)
CNRS / Météo-France CNRM
Association Reflets
Centre de Suivi Ecologique (CSE)
Dakar-Sénégal, Direction de l’élevage (DIREL)
Dakar, Sénégal, Institut Pasteur de Dakar (IPD)
Financeur(s)
MEEDDM
Budget
175 000€ TTC
  • Adaptation
  • Impacts