Publié par

Développement des recherches en Europe sur les forêts (depuis 2012)

Foresetrra-SumForest-Logos

FORESTERRA – Changement global et impact sur les services écosystémiques de la forêt Méditerranéenne

Foresterra Ecofor
Lancé en janvier 2012, le projet Foresterra « Enhancing FOrest RESearch in the MediTERRAnean through improve coordination and integration » fait partie des initiatives européennes Era-net. Son but est de renforcer la coordination scientifique sur la forêt méditerranéenne entre chercheurs du bassin méditerranéen et des pays à climat méditerranéen (Australie, Chili, Afrique du Sud et Californie). Il est piloté par le Ministère espagnol d’économie et de compétitivité (MINECO). Ecofor est un des partenaires français avec le Ministère de l’agriculture de l’agroalimentaire et de la forêt.

L’Era-net Foresterra vise à encourager la collaboration entre chercheurs de différents pays en développant une approche en quatre étapes :

  1. Décrire et échanger des informations sur les programmes de recherche forestière pour en améliorer la connaissance mutuelle et partager les meilleures pratiques
  2. Définir des activités communes stratégiques pour réduire la fragmentation de la communauté scientifique, réduire les chevauchements et promouvoir des synergies (également avec des pays à climat méditerranéen), identifier les domaines scientifiques qui demandent des financements transnationaux ;
  3. Mettre en œuvre des activités communes pour consolider des partenariats, développer des évaluations des programmes et mutualiser des moyens ;
  4. Appeler à des projets de recherches communs pour maximiser l’impact du réseau sur la recherche.

Plus d’informations sur le site web du projet : http://www.foresterra.eu/index.html

 

SUMFOREST – Gestion forestière durable et multifonctionnalité des forêts européennes

SumForest Ecofor

Suite à un appel de la Commission européenne en juillet 2012, le projet d’ERA-NET SUMFOREST sur la gestion forestière durable et la multifonctionnalité des forêts a été élaboré sous l’égide du ministère autrichien de l’agriculture, de la forêt, de l’environnement et de l’eau. A partir de l’état des connaissances et des besoins des décideurs, il vise à promouvoir des recherches intégrées soutenant des politiques publiques et des stratégies cohérentes pour la forêt. Il est prévu qu’Ecofor participe à la définition de la stratégie de recherche et à la politique de diffusion des enseignements du réseau.

Plus d’informations sur le site dédié au projet https://www.sumforest.org/

Contact pour les deux projets – Annabelle Amm

Publié par

Contribution d’Ecofor aux politiques publiques

Les contributions du GIP Ecofor au Plan national d’adapation au changement climatique et à la Mission interministérielle sur l’extension des zones sensibles aux feux de forêts sont présentés dans cet article

Plan national d’adaptation au changement climatique (PNACC)

Pnacc - Ecofor

2010 a donné lieu à l’élaboration d’un plan national d’adaptation au changement climatique sous l’égide du ministère chargé du Développement durable, sous la présidence du Président de l’Observatoire national des effets du réchauffement climatique (Onerc) et avec le concours d’un grand nombre de parties prenantes organisées en cinq collèges sur le modèle du Grenelle de l’Environnement : Elus et collectivités, Etat, Employeurs, Syndicats salariés, Associations.

Une concertation au sein de trois groupes collégiaux

(1) eau, biodiversité, santé, risques naturels ;
(2) agriculture/forêt/pêche, énergie, tourisme, infrastructures de transport, urba-nisme et cadre bâti ;
(3) gouvernance, connaissance, information/éducation, financement.

Ecofor a participé de manière active aux travaux du groupe 2 présidé par Jean Jouzel (climatologue) et Christian de Perthuis (économiste). Sa contribution s’est traduite par :

  1. une proposition de recommandations relatives à l’adaptation des forêts au changement climatique,et
  2. une esquisse d’une synthèse pour la forêt.

La longueur du cycle de vie des arbres fait que la forêt est concernée au premier chef par le changement climatique auquel il convient de commencer à s’adapter dès maintenant. L’adaptation se conçoit d’abord par rapport à des impacts particuliers que l’on peut classer en trois grandes catégories : changement de productivité, modification de la distribution spatiale ou altitudinale des espèces faunistiques et floristiques, aggravation des risques. Pour chacun de ces trois grands types d’impacts, la gouvernance et le progrès des connaissances sont appelés à jouer un rôle fondamental.

Production d’une dizaine de recommandations structurées en trois séries distinctes

• tout d’abord transversalement aux trois types d’impacts mentionnés ci-dessus, en termes de suivi à long terme, de recherche et développement (forte contribution d’Ecofor) et de développement local ;
• ensuite au niveau de la gestion proprement dite pour adapter les peuplements aux nouvelles conditions qui les attendent, maintenir une diversité des ressources génétiques, prendre en compte les évolutions de productivité (forte contribution d’Ecofor) ;
• enfin en matière de risques auxquels sont soumises les forêts, qui posent des problèmes de prévention des incendies, de gestion de crise, d’assurance et de protection de forêts vis-à-vis des risques naturels.

Le rapport complet est disponible ici.

Contacts : Jean-Luc Pyeron & Guy Landmann

 

Mission interministérielle sur l’extension des zones sensibles aux feux de forêts

©Geralt-Pixabay

Suite aux Assises de la forêt (Grenelle de l’environnement), Ecofor a été sollicité en 2008 par trois directions de l’Administration centrale (intérieur, agriculture, développement durable) pour fonder le travail d’une telle mission. Ecofor a réuni pour ce faire un groupe de scientifiques spécialistes des incendies des forêts afin d’embrasser la problématique et de dégager des pistes de travail. Le travail de cartographie des massifs potentiellement sensibles aux incendies estivaux en 2030-2040 a été pris en charge par l’IFN, Météo-France et l’ONF sous la conduite de Christian Chatry (CGAAER).

Les Echos d’Ecofor n°14 présentent un résumé du rapport disponible ici

Contact: Guy Landmann

Publié par

L’ECOFORUM XXV célèbre, en 2018, les 25 ans du GIP Ecofor

Ecofor

Ecofor

Ecofrum XXV est un forum organisé à l’occasion des 25 ans du groupement d’intérêt public ECOFOR.

Les sujets traités par ce forum

  • des grands enjeux de société qui interpellent la forêt et se résument simplement en trois mots: résilience, biodiversité, bioéconomie ;
  • du besoin de connaissances et d’innovations en la matière.

Les 4 temps du forum en 2018

  • Trois conférences thématiques approfondissant les enjeux :

1.le 24 septembre (11h00-13h00), dans les locaux de l’INRA, 147 rue de l’Université, Paris,
sur la résilience: Valérie Masson -Delmotte, co-présidente du groupe de travail n°1 du GIEC sur les bases physiques du climat, Directrice de recherche au Laboratoire des sciences du climat et de l’environnement, rattaché au CEA, au CNRS et à l’Institut Pierre-Simon Laplace,

2. le 1er octobre (11h00-13h00), dans les locaux de l’INRA, 147 rue de l’Université, Paris,
sur la biodiversité: Bernard Chevassus-au-Louis, Président de Humanité et Biodiversité, membre de l’Académie des technologies, co-auteur d’un rapport de préfiguration de l’Agence française de la biodiversité (2013), coordonnateur du rapport du Conseil d’analyse stratégique sur l’approche économique de la biodiversité et des services liés aux écosystèmes (2009)

3. le 8 novembre (11h00-13h00), dans les locaux du CIRAD, 42 rue Scheffer, Paris,
sur la bioéconomie: Luc Charmasson, Président du Comité stratégique de la filière-bois (CSF Bois) au sein du Conseil national de l’industrie (CNI), Président de l’Union des industries du bois (UIB), Président du Groupement d’intérêt économique GIPEN spécialisé dans les structures bois.

 

  • Une journée-débat croisant les points de vue et éclairant les progrès nécessaires : 14 décembre (accorder résilience, biodiversité et bioéconomie), à Paris.

 

 

Publié par

Recherche et innovation sur les forêts tropicales (depuis 1996)

Ecofor - Tropical

Activités tropicales – Actions collectives – Groupe national sur les forêts tropicales

Dans le cadre du Groupe national sur les forêts tropicales, organe consultatif informel, constitué auprès des ministères en charge des Affaires étrangères, du Développement durable, de l’Agriculture et de l’Outre-mer, Ecofor participe à la réflexion des politiques publiques de recherche, de diffusion de l’information et de coopération promouvant la gestion durable des forêts tropicales.

Ainsi a-t-il contribué à l’élaboration du « Livre blanc sur les forêts tropicales humides » présentant des analyses et recommandations des acteurs français (2006).

Ecofor a également participé à la mise à jour de ce livre blanc publiée en 2012 sous le titre « Forêts tropicales : point d’étape et nouveaux défis – Quelles orientations pour les acteurs français ? » ainsi qu’à la Conférence Internationale organisée en janvier 2012 sur le même thème.

 

Programmes de recherche sur les écosystèmes forestiers tropicaux : le dispositif français de recherche en forêt tropicale : 2001, 2008

Au-delà des deux programmes de recherche strictement structurés  sur  les écosystèmes tropicaux et les écosystèmes forestiers guyanais, Ecofor s’est engagé dans des actions collectives supplémentaires pour soutenir les recherches relatives aux forêts tropicales. Ecofor participe au programme de recherche-développement financé par l’Agence spatiale européenne pour connaître l’évolution du taux de boisement de la forêt guyanaise française dans le cadre de l’application du protocole de Kyoto (2004-2005).
Ecofor participe à la réflexion sur des axes de recherches futures proposant une analyse du dispositif français de recherche sur les forêts tropicales (2001, 2008).

A télécharger

 

Publié par

Activités tropicales – Actions collectives – ETFRN Le réseau européen de recherche sur les forêts tropicale

 

Créé en 1991, Le Réseau Européen de Recherche sur les Forêts Tropicales (RERFT) ou European Tropical Forest Research Network (ETFRN) est un forum dont le principal objectif est de favoriser la communication entre les organismes de recherches européens, les chercheurs et les institutions, ainsi que toutes les structures impliquées dans les recherches sur les forêts tropicales, sub-tropicales et aussi méditerranéennes.

Le réseau cherche à rassembler et à promouvoir la participation de l’expertise européenne pour une meilleure protection et une utilisation raisonnée des forêts et des régions boisées tropicales, sub-tropicales et méditerranéennes.

Le réseau est constitué de 16 pays Européens incluant l’Europe des 15 hors Luxembourg, plus la Norvège, la Suisse et l’ensemble des Nations membres de l’Union Européenne, à l’exception du Luxembourg. Il existe un point focal pour chaque état membre du réseau ETFRN.

La France est fondée à jouer un rôle important dans ce genre de réseau en raison de ses départements d’outre-mer et de ses liens historiques nombreux avec des pays tropicaux.

Depuis 1999, ECOFOR assure la représentation de la France au sein de ce réseau. ECOFOR en effet, est une structure de coordination qui a vocation à animer des réseaux et qui cherche à développer ses actions dans le domaine tropical.

Un site internet permet un accès facilité aux bases de données relatives aux thématiques telles que ; les changements climatiques, la biodiversité, l’eau et la forêt, les produits forestiers non ligneux, etc. De même, il donne accès à tous les services d’ETFRN.

Les principaux services offerts aux chercheurs sont les suivants :

  • gestion d’un service de questions – réponses et d’échanges entre chercheurs ;
  • organisation d’ateliers ayant pour but de réaliser un état de l’art et des besoins de programmation en actions de recherches ;
  • publication d’un journal (4 fois par an) qui développe des articles thématiques traitant de sujets tels que : les mécanismes innovateurs de financement pour le développement durable des forêts, les produits forestiers non-ligneux, la recherche dans les biotechnologies forestières, la biodiversité, les changements climatiques, etc ; pour accéder à la liste complète de cette publication, cliquez ici
  • publications d’ouvrages (téléchargeables ci-dessus : ETFRN Series).

L’animation du réseau a pendant longtemps été financée dans le cadre de l’Union Européenne et mise en oeuvre au sein de Tropenbos International (Pays bas), depuis 1997 par Willemine Brinkman. Ce financement a tari fin 2003. Tropenbos International a continué à ses frais durant l’année 2004. En 2005 et les premiers mois de 2006, le gouvernement néerlandais a assuré le financement de l’animation. Des recherches de financement complémentaires sont en cours.

Publié par

Présentation du projet Ca-SIF

Ca-SIF Information Ecofor

Ca-SIF Information Ecofor

Contexte

Les forêts françaises sont suivies, observées, étudiées au moyen de dispositifs d’objets, de formes, d’échelles et d’objectifs variés. Un premier recensement partiel de ces dispositifs avait fait en 2001. Le résultat est disponible sous la forme d’un CD-ROM (Les chemins de l’information forestière, C. Fort & J.-C. Bergonzini, Ecofor, 2001). Une actualisation partielle a été réalisée à l’occasion du séminaire « De l’observation des écosystèmes forestiers à l’information sur la forêt » organisé par Ecofor en février 2005. Depuis, une veille a permis d’actualiser et d’enrichir la liste des dispositifs pouvant fournir données et/ou information sur les forêts, mais cette liste reste partielle et surtout les informations sur ces sources de données ou d’informations restent très succinctes.

Objectifs

Aujourd’hui Ecofor travaille pour mettre à disposition de la communauté forestière un catalogue en ligne des sources d’information sur la forêt, le Ca-SIF, avec pour objectifs l’inventaire et la description des sources (catalogue de métadonnées) – et non, dans un premier temps, la mise en ligne de données.

Les « sources d’information » auxquelles s’intéresse prioritairement le Ca-SIF sont les sites ou réseaux d’observation, de suivi, d’expérimentation, les bases de données, les réseaux de personnes qui travaillent sur les écosystèmes forestiers. D’autres objets sont également pris en compte, à la demande des partenaires impliqués dans le projet, comme les sources documentaires ou les photothèques. Les thèmes couverts, aussi bien en milieu tempéré que tropical, par le Ca-SIF s’élargiront au fil du temps : biodiversité, fonctionnement, santé, puis sources économiques et agroforestières.

Le Ca SIF doit donc :

  • Rendre visibles des sources de données et informations et, ce faisant, participer à leur préservation ;
  • Fournir un lieu privilégié de réflexion sur la structuration des données, les politiques d’accès et de diffusion, etc. ;
  • Favoriser la mise en réseau des acteurs de l’information forestière ;
  • Donner une visibilité accrue à la communauté forestière.

La description des sources d’information

Après discussions avec les responsables de projets proches et avec les partenaires forestiers, le format de description actuellement retenu pour le Ca-SIF est une sélection de champs du standard international ISO 19115 (retenu dans le cadre de la mise en oeuvre de la directive INSPIRE).

Ce format permet en effet d’être conforme avec les standards internationaux tout en restant compatible avec le SINP (Système d’information sur la nature et les paysages). Par ailleurs, cela permet d’utiliser comme outil de catalogage l’un des outils libres disponibles pour gérer des métadonnées au format ISO 19115 (MD Web , GeoNetwork ou Géosource).

Notre choix s’est porté sur GéoSource, qui est l’outil recommandé au niveau français par la Direction générale de la modernisation de l’Etat. Une version opérationnelle de l’outil (2.3) est disponible et accessible à l’adresse http://geocatalogue.gip-ecofor.org. Cette plateforme constitue le coeur du serveur de catalogage, qui doit servir esssentiellement à connecter les données de Ca-SIF à d’autres catalogues, notamment grâce au protocole de moissonnage CSW.

A l’attention des utilisateurs, nous avons choisi de développer une interface simplifiée, tant pour la consultation que pour la saisie (dont le module est basé sur le logiciel Expire) de métadonnées. Cette interface est accessible à l’adresse http://casif.gip-ecofor.org

Acteurs du projet

L’équipe-projet est constituée de Guy Landmann, responsable scientifique, Wilfried Heintz, chargé de projet et Damien Maurice, en appui technique. Elle assure l’animation du projet, le secrétariat des différents groupes de travail, et met à disposition l’outil de catalogage.
L’équipe-projet s’appuie sur un comité de pilotage, composé de représentants des principaux fournisseurs et utilisateurs d’information sur la forêt.
Des personnes-relais sont chargées d’identifier, au sein des différentes institutions, les sources d’information susceptibles d’être concernées par le projet Ca SIF et de participer aux choix concernant les informations à faire figurer dans le Ca SIF. La liste actuelle des personnes-relais est la suivante :

  • Agroparitech : Christian Piedallu
  • CIRAD : Jean-Noël Marien et Fabrice Bénédet
  • CNPF : Eric Paillassa
  • CNRS : Bernard Riéra
  • DSF : Fabien Caroulle
  • FCBA : Alain Bouvet
  • IFN : Stéphanie Lucas
  • INRA : Alain Bénard et Wilfried Heintz
  • IRD : Eric Chenin et Jean-François Molino
  • IRSTEA : Marion Gosselin, Isabelle Bilger et Marc Fuhr
  • MNHN : Sophie Gachet
  • ONF : Thomas Bouix, Erwin Ulrich et Claudine Richter

N’hésitez pas à contacter la personne-relai de votre organisme ou l’équipe-projet si vous avez une ou des sources d’information sur la forêt à faire connaître.

Etat d’avancement

Le projet Ca-SIF a été officiellement lancé en septembre 2007, lors du premier comité de pilotage. Depuis, un travail préalable au catalogage a été entrepris avec les différentes personnes relais : repérage des sources d’information dans les différents organismes qui constitueront le « pool de départ » du catalogue.

L’installation du serveur a débuté en 2009, mais la mise en place d’un outil stable était fortement conditionnée au propre développement de Geosource, qui a lui même nécessité un certain temps. 

C’est chose faite et nous disposons désormais d’une version stable depuis septembre 2011, à laquelle s’ajoute l’interface simplifiée décrite plus haut.

Il est donc possible pour tout utilisateur de consulter les différentes sources du catalogue, dans un format allégé, et dont le nombre grandit régulièrement.

Une journée d’information sur le projet Ca-SIF a été organisée le 1er février 2012 à Paris. Veuillez suivre ce lien pour plus d’information sur cette manifestation.

Contact : Wilfried Heintz
Publié par

COMPUTREE: plateforme de traitement des données de télédétection (depuis 2018)

Computree ecofor

COPUTREE Ecofor

La plate-forme Computree est un outil collaboratif de traitement des données principalement issues de télédétection et relatives à des contextes de forêts ou autres milieux naturels. Elle vise principalement à favoriser les synergies dans le développement et l’utilisation de méthodes de traitement de données à des fins de description, d’inventaire, d’analyse et de suivi des peuplements forestiers et autres éléments naturels.

La plate-forme dispose d’un site internet « vitrine », et d’un site de gestion de projet.

Publié par

Les Ateliers REGEFOR

Regefor Ecofor

Depuis 2007, et faisant suite aux Journées scientifiques et techniques de l’INRA Nancy, les Ateliers « Recherche et Gestion forestières » rassemblent tous les deux ans chercheurs, gestionnaires forestiers, et représentants d’une grande diversité d’organismes autour de sujets d’actualité

Ces Ateliers sont organisés par Ecofor et le Pôle Forêts-Bois de Nancy (Inra, AgroParisTech, Université de Nancy).

Le comité scientifique – dont la composition est adaptée à chaque thème abordé – joue un rôle important dans la construction du programme (thèmes, orateurs).

Les Ateliers REGEFOR comportent des sessions de présentations de synthèse (orateurs invités,  des sessions de présentations courtes (réponses à un appel à contributions) et des ateliers de discussion.

Contacts : Guy Landmann

Publié par

Séminaire « De l’observation des écosystèmes forestiers à l’information sur la forêt »

Ecofor
Date
2 Février 2005 – 3 Février 2005
Lieu
Paris

L’observation des forêts prend aujourd’hui des formes variées et pour partie nouvelles : dispositifs de suivi à grande échelle de l’évolution des écosystèmes, observatoires régionaux, observatoires de recherche à long terme,… Ce changement est dû au renouvellement du questionnement (changement climatique, biodiversité, gestion durable,…) et à l’évolution de la moyens de mesure (métrologie). Les objectifs de ces actions sont également divers : connaissance scientifique, détection et surveillance des effets environnementaux, connaissance du patrimoine naturel …Présentation

L’observation des forêts prend aujourd’hui des formes variées et pour partie nouvelles : dispositifs de suivi à grande échelle de l’évolution des écosystèmes, observatoires régionaux, observatoires de recherche à long terme,… Ce changement est dû au renouvellement du questionnement (changement climatique, biodiversité, gestion durable,…) et à l’évolution de la moyens de mesure (métrologie). Les objectifs de ces actions sont également divers : connaissance scientifique, détection et surveillance des effets environnementaux, connaissance du patrimoine naturel,… La conception d’un dispositif cohérent de suivi à long terme qui satisferait aussi bien les préoccupations de la recherche que celles des gestionnaires apparaît comme un enjeu fort, mais également complexe.

De la même façon, la maîtrise générale et comparative de l’information que nourrissent ces dispositifs est essentielle pour répondre aux questions qui les ont motivés. Il s’agit d’informer la communauté scientifique, les gestionnaires, les propriétaires, les usagers, le public et ses représentants.

L’objectif du séminaire était de présenter quelques réalisations récentes et projets et de débattre de l’avenir d’un domaine d’activités qui, à l’évidence, nécessite une réflexion collective approfondie et des actions concertées.

Interventions

2 février 2005

Heure Intervenant Titre de l’intervention
9h00-9h30 J.L. Peyron et G. Landmann, ECOFOR Introduction fichier à télécharger

fichier à télécharger

 

9h30-10h30 L’approche « ORE », Observatoire de Recherche en Environnement F-ORE-T, l’ORE sur le fonctionnement des écosystèmes forestiers
G. Landmann, ECOFOR Contexte – objectifs fichier à télécharger
A. Granier, D. Loustau, C. Nys, J. Ranger et D. Bonal, INRA, E. Dufrêne et S. Rambal, CNRS,
O. Hamel, CIRAD,L. Croisé, ONF
Présentation des sites fichier à télécharger
D. Maurice, INRA Le projet de système d’information de F-ORE-T fichier à télécharger
11h00-13h00
D. Loustau, INRA Observation du cycle du carbone des forêts françaises : où va le carbone fixé ? fichier à télécharger
A. Granier, INRA Flux d’eau et bilan hydrique des peuplements forestiers: spécificités, limitations et perspectives de recherche
J. Ranger, INRA Le cycle biogéochimique en forêt tempérée et tropicale. Approche analytique et modélisation fichier à télécharger
E. Dufrêne, CNRS Spatialisation et changement d’échelle
G. Landmann, ECOFOR Les autres thématiques : biodiversité , …
Conclusion
fichier à télécharger
14h30-15h15 La recherche basée sur des dispositifs à long terme : perspective européenne
A. Marell et G. Landmann,
ECOFOR, F. Andersson, SLU
ENFORS : a european field research network building the future on the legacy of the past fichier à télécharger
J.F.Dhôte, ENGREF La coopérative de données sur la croissance des arbres forestiers : un exemple de mutualisation fichier à télécharger

 

Th. Belouard, IFN Le nouvel inventaire de l’IFN basé sur un sondage systématique et annuel fichier à télécharger
16h30-17h30 Nouveaux besoins en matière de suivi à long terme des forêts
J.L. Dupouey et E. Dambrine, INRA Prise en compte de l’histoire de l’utilisation du sol dans les réseaux d’observation : nécessité et mise en oeuvre fichier à télécharger
D. Piou et H. Jactel, INRA Suivi régional des problèmes sanitaire en forêt : l’exemple de l’aquitaine fichier à télécharger
F. Gosselin et F. Archaux, Cemagref Suivre la biodiversité en forêt : pourquoi? Quoi? Comment? fichier à télécharger
17h30-17h45 G. Landmann, ECOFOR Les chemins de l’information forestière fichier à télécharger

fichier à télécharger

 

3 février 2005

Heure Intervenant Titre de l’intervention
8h30-9h30 Nouveaux besoins en métière de suivi à long terme des forêts (suite)
 

 

M. Vennetier, Cemagref, B. Vila et
F. Guibal, IMEP-CNRS,
E.Y. Liang, Acad. sciences de Chine
Suivi de l’impact du changement climatique sur les aires de répartition des essences etla productivité forestière. Approche par transects fichier à télécharger
I. Chuine, CNRS Réseau d’observation phénologique pour la gestion des changements climatiques fichier à télécharger
S. Brachet, ENGREF Mise en place d’un réseau d’Arboretums pour la valorisation coordonnée des ressources ligneuses ex-situ fichier à télécharger
9h30-10h00 Indicateurs de gestion durable de la forêt
N. Hamza, IFN Indicateurs nationaux : bilan 1995-2004 et proposition d’axes de travail fichier à télécharger
C. Orazio, IEFC Projet FORSEE, gestion durable des forêts : un réseau de zones pilotes pour la mise en oeuvre opérationnelle fichier à télécharger
C. Chauvin, Cemagref

 

Le programme Life »méthodes de suivi pour une gestion forestière durable » et ses suites

 

fichier à télécharger
11h30-13h00 Systèmes d’information
N. Derrière, IFN SIEF, un projet de système d’information sur les écosystèmes forestiers fichier à télécharger
W. Heintz et M.C. Guéro, IFN, J.C. Bergonzini, ECOFOR SINPA, un système régional d’information partagée pour la gestion forestière fichier à télécharger
14h15-14h45 H. Morandi, MAAPR Structuration de la donéne géographique au Ministère de l’agriculture, de l’alimentation, de la pêche et des affaires rurales : le projet géomap
14h45-15h15 J.L. Peyron, ECOFOR Vers des comptes intégrés économiques et environnementaux fichier à télécharger
15h15-16h45 C. Hubert, MAAPR-DGFAR
A. Giry, MEDD-D4E, F. Trocherie, IFEN, C. Vidal, IFN, S. Condé, CTE diversité biologique, D. Vallauri, WWF, J.C. Bergonzini, ECOFOR
Table ronde : l’information sur les milieux naturels : besoins, modes de concertation, organisation de l’offre
16h45-17h00 M. Badré, IGE-MEDD Conclusion du séminaire
Publié par

SInPa : « Système d’Information Partagé pour la gestion forestière régionale »

Le projet SInPa est né en janvier 2003 du désir de mettre à la disposition des organismes forestiers d’une région une information, souvent spatialisée, utile pour la gestion des forêts. Il s’agissait d’accéder rapidement et simplement à un document ou une donnée, sans avoir pour autant à recourir à un logiciel complexe ou à des contacts répétés et en cascade. Un autre objectif du projet était de tester et proposer aux organismes producteurs et administrateurs de données une organisation commune pour pérenniser leur système d’information.

Après un état des lieux réalisé par le Cemagref, la réalisation du prototypes SInPa pour trois régions-pilotes (Bretagne, Lorraine et Rhône-Alpes) a été conduite par l’IFN en 2003-2004 avec pour résultat le développement d’une plateforme logicielle permettant aux partenaires régionaux de mettre en partage, renseigner, rechercher, voire télécharger, éditer et exploiter des données.

L’outil SInPa est complètement opérationnel et particulièrement apprécié dans les trois régions-pilotes.

Il a été amélioré et personnalisé par la région Lorraine et une nouvelle interface a vu le jour : geosylva.ifn.fr

Fichier attaché : Rapport Cemagref