Publié le

Biomasse et biodiversité (depuis 2008)

Etude BIOMADI

BIOMADI Ecofor

Le projet Biomasse et biodiversité forestières (BIOMADI) est soutenu par les ministères en charge de l’agriculture et de l’écologie. Il est animé par le GIP ECOFOR.

BIOMADI s’inscrit dans le sillage d’une expertise scientifique collective (BIO2), menée en 2008 et 2009, pour faire un premier tour d’horizon des liens entre l’utilisation accrue de biomasse forestière (bois) et l’évolution de la biodiversité et des ressources naturelles (sols, eaux). En juillet 2009, l’étude BIO2 a donné lieu à la publication d’un ouvrage rassemblant les contributions de 22 auteurs issus en grande partie du monde de la recherche.

Le projet BIOMADI traite également, au niveau forestier, des liens entre biomasse, biodiversité et ressources naturelles (sols, eaux) mais s’ouvre d’avantage aux parties prenantes et s’inscrit dans un véritable processus de valorisation des connaissances et d’amélioration continue.

Accédez ici au site du projet, ainsi qu’à son fonds documentaire.

 

Etude RESOBIO – Gestion des REmanents forestiers : préservation des SOls et de la BIOdiversité

Financé par l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME) et le ministère de l’agriculture avec le soutien du ministère de l’écologie, le projet « Gestion des REmanents forestiers : préservation des SOls et de la BIOdiversité » (RESOBIO) avait pour objectif d’ouvrir la voie à une révision du guide de l’ADEME sur la « récolte raisonnée des rémanents en forêt » (2006). Le GIP Ecofor en a assuré la coordination.

Le guide Ademe (2006) sur « la récolte raisonnée des rémanents » repose sur des critères simples de terrain (texture, pH, type d’humus) pour déterminer la sensibilité du sol à la récolte des rémanents et propose des mesures techniques pour préserver la fertilité du sol et des préconisations en matière de compensation (fertilisation et amendement). Des questions se posent sur les critères utilisés, les seuils de sensibilité appliqués, ainsi que sur les recommandations dans le domaine de la biodiversité.

Le projet RESOBIO a visé à valoriser les éléments scientifiques et techniques acquis en France et à l’étranger au cours des ces dernières années et susceptibles de répondre aux questions en suspens.

A télécharger

Le rapport RESOBIO (mai 2014)

La synthèse RESOBIO (juillet 2015)

– Le rapport de la Convention de recherche entre le GIP ECOFOR et l’INRA de Nancy « Retour de cendres de bois en forêt. Cas de la Suède et du Land de Bade-Wurtemberg » Rapport benchmarking (septembre 2014)

Contact – Guy Landmann