Posted on

N°25 – 1er mars 2019

Bonne lecture! Alexandra Barnoux-Hosoda

Changement climatique et autres risques

Rôle des ongulés dans la diminution des risques d’incendie dans les forêts de chênes méditerranéennes : Cette étude américano-portugaise met en avant le rôle des ongulés dans la réduction des risques d’incendie et de la probabilité d’incendie de la canopée. Ils peuvent également contribuer à l’augmentation des stocks de carbone de l’écosystème en améliorant la survie du chêne adulte.

Défis mondiaux des incendies dans un monde en réchauffement: Ce document rédigé par l’Union internationale des instituts de recherche forestière (IUFRO) et par le  Programme sur les forêts de la Banque mondiale (PROFOR), met en  avant la complexité des situations mondiales d’incendie,  qui évolue dans des proportions encore inconnues et ce en partie du fait des changements globaux environnementaux

Appel à projet  » Climate & Biodiversity initiative  » : lancé par la Fondation BNP , il se concentre sur les interactions entre climat et biodiversité, ainsi que sur les effets de leurs bouleversements sur les sociétés humaines. Avec un budget de six millions d’euros, il soutiendra 6 à 8 projets de recherche de 2020 à 2022. Les projets sont à soumettre jusqu’au 28 avril 2019 en ligne

Gestion durable et services écosystémiques

Valoriser les services écosystémiques forestiers: l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) a publié un manuel de formation pour les planificateurs et les développeurs de projets comprenant des études de cas et des exercices pour évaluer en pratique les services écosystémiques et éclairer le processus de prise de décision.

Stimuler les INovations pour les ECosystèmes forestiers en Europe (SINCERE, 2018-2022) : Ce Projet Horizon 2020, SINCERE, coordonné par l’Institut européen de la forêt (EFI) , a un double objectif. Le premier est de développer des innovations pour explorer de nouveaux moyens d’améliorer les services des écosystèmes forestiers, afin de profiter aux propriétaires forestiers tout en répondant aux besoins de la société dans son ensemble. Le second est de contribuer à l’élaboration d’un cadre politique européen coordonné pour maximiser la valeur pour la société des services d’écosystème forestier et de leur fourniture durable.

Les sols forestiers, déterminants de la ressource bois : L’Association pour la Relance Agronomique en Alsace avec le soutien de l’ADEME a produit le document  » Les sols en France, quels outils pour quelles utilisations ? » avec un focus sur les sols forestiers.

Biodiversité

Effets de la biodiversité sur le fonctionnement des écosystèmes: Selon cette étude américaine, il semblerait que toutes les études menées depuis le début des années 90 ont probablement surestimé les effets positifs de la biodiversité sur le fonctionnement des écosystèmes.

Impact de l’exploitation forestière de récupération sur la biodiversité: Cette méta-analyse internationale suggère que l’exploitation forestière de récupération ne correspond pas aux objectifs de gestion des zones protégées.

Mobilité des insectes forestiers non indigènes: Cette étude internationale reconnait que la mise en oeuvre, par les pays exportateurs, des normes internationales pour les mesures phytosanitaires devrait permettre de réduire le taux d’arrivée et la création de nouveaux ravageurs forestiers. Néanmoins, elle met en avant la nécessité d’axer les voies d’évaluation sur (1) les catégories plus larges d’organismes nuisibles ; (2) les modes de transport les plus probables; et (3) les impacts économiques, environnementaux ou socioculturels de l’établissement d’organismes nuisibles à moyen et à long terme.

Abondance des oiseaux forestiers, distinguer les oiseaux migrateurs des non-migrateurs:  Cette étude internationale montre que les changements survenus dans l’environnement et la gestion des forêts au cours des 45 dernières années ont eu un effet positif significatif sur l’abondance des espèces d’oiseaux forestiers non migrateurs en Europe centrale.

Bioéconomie

Culture d’essences non indigènes en Europe, l’exemple du sapin Douglas :  L’EFI présente dans cet ouvrage une synthèse de résultats de recherche sur la croissance d’essences d’arbres non indigènes en Europe, en prenant l’exemple du sapin Douglas. Ce travail est soutenu par le programme de coopération européenne en science et technologie (COST).

Distribution spatiale des disponibilités potentielles en biomasse forestière en Europe :  Cette étude internationale s’intéresse à la répartition spatiale de la biomasse forestière sur le continent européen. Elle a pour objectif de mieux comprendre les lieux potentiels d’augmentation de l’offre en biomasse ligneuse issue des forêts.

Point d’étape sur la stratégie forestière allemande 2020 : Cet article s’intéresse aux résultats quantifiables de l’inventaire forestier national en lien avec la stratégie forestière 2020 du pays. La régénération en cours des peuplements forestiers devrait entraîner une pénurie à long terme de peuplements de conifères à croissance plus rapide et de plus grande valeur. Ceci pourrait créer des problèmes dans les années à venir pour les industries du bois.

Appel à propositions une agriculture durable et résiliente pour des systèmes alimentaires et non alimentaires : Cet appel à propositions lancé par l’Initiative de programmation conjointe sur l’agriculture, la sécurité alimentaire et le changement climatique (FACCE-JPI), se concentre sur l’intensification durable des systèmes de production et de transformation de la biomasse alimentaire et non alimentaire.La biomasse forestière est concernée. La date limite de dépôt des pré-propositions est fixée au 19 mars 2019.

Réseau ROSEWOOD pour une mobilisation durable du bois : Projet européen Horizon 2020, ROSEWOOD souhaite créer un réseau trans-européen pour le transfert des meilleures pratiques et des innovations sur la mobilisation durable du bois. Il  regroupe des forestiers, des propriétaires forestiers, des chercheurs , des académiques et des représentants de l’industrie du bois.

Quels impacts pour une augmentation des produits forestiers dans la bioéconomie européenne ? : Cette étude allemande met en évidence qu’une bioéconomie davantage basée sur les forêts à l’échelle européenne aurait de faibles effets indirects sur l’utilisation des terres à l’échelle mondiale. Néanmoins, ce scénario engendrerait également une augmentation des importations de produits forestiers en provenance de pays aux forêts tropicales vulnérables, tels que le Brésil et l’Indonésie.

Énergie durable à base de bois: quelle durabilité ? Cette étude norvégienne montre que deux stratégies complémentaires sont possibles pour intégrer la durabilité dans la production de bioénergie du bois: une approche descendante et une ascendante issue des meilleures pratiques utilisées dans les plantations forestières à des fins de bioénergie.

Sélection des lauréats pour le trophée de la bioéconomie 2019 : L’association Bois des Alpes est le lauréat de la région Auvergne -Rhône-Alpes. Grâce à la création d’une certification et à la mise en relation directe des acteurs locaux , cette association aide à utiliser davantage le bois alpin tout en limitant l’utilisation du bois d’importation. Le prix du trophée a été remis à CAVAC Biomatériaux qui fait du chanvre un isolant dans la région Pays de la Loire.

Le bois de Chartreuse reçoit la première AOC pour le bois massif de structure

Information, Recherche et politiques publiques

Valoriser le bois grâce à la bioéconomie : Mériem Fournier présente le nouveau Master Bois, forêt et développement durable. créé pour répondre aux nouveaux défis de la filière. Elle évoque également le « Forest’Inn Lab », lieu de rencontre entre professionnels, enseignants, chercheurs, étudiants et la société civile. Cet espace permettra d’acceuillir des étudiants entrepreneurs dans le domaine forestier ou des reconversions

Comprendre le plan national d’adaptation au changement climatique 2 : une vidéo pour mieux comprendre le PNACC 2.

Soutien aux investissements dans la filière forêt-bois : Dans le cadre du grand plan d’investissement français, deux mesures financières ont été prises. La première consiste en un soutien aux investissements en forêt de 100 millions d’euros. Il s’articule en deux outils respectivement axés sur la desserte forestière et le renouvellement des peuplements. Le second est un prêt filière bois pour aider à la modernisation des acteurs industriels de la filière bois, et favoriser les opérations de regroupement.

Agenda

11/03/2019, Séminaire « Leadership and transformational change towards the bioeconomy », organisé par l’EFI en Finlande

12/03/2019, Journée débat « Changer notre regard sur les incendies de forêts », organisée par Forêt Méditerranéenne dans les Bouches-du-Rhône

12/03/2019, Forum Recherche & Industrie 2019 Bioénergies, organisé par l’institut Carnot 3BCAR à Paris

19/03/2019, Colloque« Dernières innovations sur la plantation forestière », organisé par l’INRA à Paris, en collaboration avec de nombreux partenaires dont le GIP Ecofor

20/03/2019, Séance publique de l’Académie d’agriculture sur le thème « Bois et aliments : amis ou ennemis ? », Paris

21/03/2019, Colloque international « Quelles forêts voulons-nous demain? » , organisé par Forêt Pro Bois à Lille

21/03/2019, Journée internationale des forêts

1-5/04/2019, Sixième semaine forestière méditerranéenne: « le rôle des forêts méditerranéennes dans l’Accord de Paris: défis et opportunités » , au Liban

2-3/04/2019, Le réseau AFORCE fête ses 10 ans d’activité, à Montpellier

04/04/2019, Conférence « Comment répondre aux perturbations de la forêt en Europe ? », organisé par Think Forest à Prague

3-5/04/2019, 9e Forum International Bois Construction (FBC), à Epinal, France

Posted on

Ecoforum XXV : vidéos disponibles

Ecofor

Le GIP Ecofor tient à remercier tous les participants de l’Ecoforum XXV pour leur mobilisation et leur intérêt.

Les enregistrements audios et vidéos sont disponibles !

14/12/2018 – Journée débat « Accorder en forêt résilience, biodiversité et bioéconomie : Quelles recherches et innovations ? »

08/11/2018 – Conférence « La forêt pour construire le futur ? » par Luc Charmasson

Accéder à l'enregistrement vidéo

01/10/2018 – Conférence « La forêt : une chance pour la biodiversité ? » par Bernard Chevassus-au-Louis

24/09:2018 – Conférence « Quels climats et quelles forêts au XXIIe siècle ? » par Valérie Masson-Delmotte

Posted on

Colloque SEHS 2019

SEHS -Ecofor

 Le 24 janvier 2019 , AgroParisTech, 19 avenue du Maine, Paris 15ème

Biens et services retirés des écosystèmes forestiers: de l’évaluation à le gestion intégrée

 

Télécharger les présentations:

Ouverture :

  • Pascal Dupuis, Chef du Service de l’économie, de l’évaluation et de l’intégration du développement durable, Commissariat général au développement durable, Ministère de la transition écologique et solidaire
  • Jean-Luc Peyron, Directeur d’Ecofor

 

Session 1 : Cadre d’analyse des services écosystémiques retirés des forêts

1.1. Le cadre conceptuel de l’évaluation française des écosystèmes et des services écosystémiques (EFESE), Yann Kervinio (Ministère de la transition écologique et solidaire).

1.2. Les écosystèmes forestiers, leurs états, leurs transitions comme base pour évaluer leurs biens ou services, Julie Dorioz (Ecofor).

1.3. La déclinaison européenne de l’évaluation des écosystèmes et services écosystémiques, Philip Roche (Irstea).

 

Session 2 : Elèments disponibles pour l’évaluation de grands services écosystémiques forestiers

2.1 Fourniture de biens et régulation du climat

2.2. Protection des eaux et des sols

2.3. Services culturels et patrimoine naturel remarquable

 

Session 3 : Vision intégrée et d’avenir

3.1 La vision de l’EFESE
Des bouquets de services aux enjeux socio-économiques, politiques et cognitifs, Julie Dorioz (Ecofor).

3.2. Table ronde sur les pratiques, stratégies et politiques vertueuses pour l’avenir , animée par Jean-Luc Peyron (Ecofor) avec la participation de :

  • Antonin Vergez (Ministère de la transition écologique et solidaire)
  • Jérôme Mousset (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie)
  • Gilles Landrieu (Agence Française pour la Biodiversité)
  • Alain Lesturgez (Fédération nationale des communes forestières)
  • Patrice Mengin-Lecreux (ONF)
  • Eric Toppan (Fransylva)
  • Adeline Favrel (France Nature Environnement)
  • Edith Mérillon (IGN)

Clôture : M. Sylvain Réallon : Sous-Directeur des filières forêt-bois, cheval et bioéconomie, Ministère de l’agriculture et de l’alimentation.

 

Le programme est disponible ici

Posted on

Ecoforum XXV – Journée débat : Accorder en forêt résilience, biodiversité et bioéconomie : Quelles recherches et innovations ?

Ecofor

Ecofor

Vendredi 14 décembre 2018 de 10h00 à 17h00 (accueil à partir de 9h30) à la Société nationale d’horticulture de France, 84 rue de Grenelle, Paris 7e

Accorder en forêt résilience, biodiversité et bioéconomie : Quelles recherches et innovations ?

Enregistrement audio de la journée

Programme et présentations

9h30-10h00 Accueil des participants
10h00-10h30 25 ans du GIP ECOFOR, sous la coordination de Guy Landmann
10h30-12h45 Comment accorder en forêt résilience, biodiversité et bioéconomie ?Table ronde animée par Pascal Marty (ENS-Lyon, HCERES, Président du Conseil scientifique d’Ecofor

Avec la participation invitée des conférenciers et témoins des conférences thématiques : Emmanuelle Bour-Poitrinal (CGAAER), Luc Charmasson (CSF Bois), Bernard Chevassus-au-Louis (Humanité et biodiversité), Denis Couvet (MNHN), Jean-Luc Dupouey (Inra), Andreas Kleinschmit von Lengefeld (FCBA), Myriam Legay (ONF), Maya Leroy (AgroParisTech), Valérie Masson-Delmote.

  • Résumé des trois conférences :
  • Quelle résilience pour la biodiversité et la bioéconomie forestière ?
  • La biodiversité en forêt est-elle gage de résilience et de bioéconomie ?
  • La bioéconomie est-elle un facteur de résilience et de biodiversité ?

Discussion générale sur la multifonctionnalité des forêts.

12h45-14h00 Déjeuner sur place
14h00-14h30 Une articulation à réaliser entre enjeux forestiers et recherche, par Pascal Marty (Président du Conseil scientifique d’Ecofor) et Jean-Luc Peyron (Ecofor)
14h30-16h30 Quelles recherches et innovations pour quels enjeux forestiers ?

    • quelle place occupe la forêt dans la stratégie des organismes de recherche ?
    • quelle place occupe la recherche dans la stratégie des organismes forestiers ?
    • en quoi la forêt contribue-t-elle aux réflexions sur les questions cruciales relatives à la biodiversité, aux changement globaux, à la bioéconomie ?

Table ronde animée par Jean-Marc Guehl (Président d’Ecofor), avec :

  • Stéphanie Thiébault, Directrice, INEE, CNRS
  • Serge Muller, Professeur, Directeur de l’herbier national, MNHN
  • Guillaume Lescuyer, Représentant le Président du Cirad
  • Philippe Mauguin , Président directeur général, INRA
  • Marc Michel, Président directeur général, Irstea
  • Daniel Bursaux, Directeur général, IGN
  • Gilles Trystram, Directeur général, AgroParisTech
  • Claire Hubert, Directrice générale, CNPF
  • Myriam Legay, Chef du Département Recherche, Développement et Innovation, ONF
  • Georges-Henri Florentin, Directeur général, FCBA
  • Valérie Metrich-Hecquet , Directrice générale DGDE, MAA (ou son représentant)
  • Paul Delduc, Directeur Général , DGALN, MTES (ou son représentant)
16h30-17h00 Clôture
Posted on

Nouveau site Internet pour le GIP Ecofor

ECOFOR

Le GIP Ecofor est heureux de vous présenter son niveau site Internet.

 

Il offre une navigation simplifiée qui, nous l’espérons, rendra votre navigation plus aisée et agréable.

Le site est construit autour des quatre thématiques clés du GIP Ecofor:

  1. Biodiversité et fonctionnement des écosystèmes
  2. Changement climatique et autres risques
  3. Gestion durable et services écosystémiques
  4. Information, innovation et politiques publiques

Parmi les nouvelles fonctionnalités, vous trouverez un filtre par date et lieu dans les rubriques « Manifestations » et « Publications ».

Si vous voulez suivre l’actualité du GIP Ecofor, n’hésitez pas à nous suivre sur Twitter.