Publié par

Biens et services retirés des écosystèmes forestiers: de l’évaluation à le gestion intégrée

SEHS -Ecofor

 Le 24 janvier 2019 , AgroParisTech, 19 avenue du Maine, Paris 15ème

Télécharger les présentations:

Ouverture :

  • Pascal Dupuis, Chef du Service de l’économie, de l’évaluation et de l’intégration du développement durable, Commissariat général au développement durable, Ministère de la transition écologique et solidaire
  • Jean-Luc Peyron, Directeur d’Ecofor

 

Session 1 : Cadre d’analyse des services écosystémiques retirés des forêts

1.1. Le cadre conceptuel de l’évaluation française des écosystèmes et des services écosystémiques (EFESE), Yann Kervinio (Ministère de la transition écologique et solidaire).

1.2. Les écosystèmes forestiers, leurs états, leurs transitions comme base pour évaluer leurs biens ou services, Julie Dorioz (Ecofor).

1.3. La déclinaison européenne de l’évaluation des écosystèmes et services écosystémiques, Philip Roche (Irstea).

 

Session 2 : Elèments disponibles pour l’évaluation de grands services écosystémiques forestiers

2.1 Fourniture de biens et régulation du climat

2.2. Protection des eaux et des sols

2.3. Services culturels et patrimoine naturel remarquable

 

Session 3 : Vision intégrée et d’avenir

3.1 La vision de l’EFESE
Des bouquets de services aux enjeux socio-économiques, politiques et cognitifs, Julie Dorioz (Ecofor).

3.2. Table ronde sur les pratiques, stratégies et politiques vertueuses pour l’avenir , animée par Jean-Luc Peyron (Ecofor) avec la participation de :

  • Antonin Vergez (Ministère de la transition écologique et solidaire)
  • Jérôme Mousset (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie)
  • Gilles Landrieu (Agence Française pour la Biodiversité)
  • Alain Lesturgez (Fédération nationale des communes forestières)
  • Patrice Mengin-Lecreux (ONF)
  • Eric Toppan (Fransylva)
  • Adeline Favrel (France Nature Environnement)
  • Edith Mérillon (IGN)

Clôture : M. Sylvain Réallon : Sous-Directeur des filières forêt-bois, cheval et bioéconomie, Ministère de l’agriculture et de l’alimentation.

 

Le programme

colloque_sehss-programmeVF
Publié par

Colloque « Dernières innovations sur la plantation forestière »

Présentations

09:30 – 10:10. Introduction

• Mot d’accueil du MAA et de l’ADEME

Introduction de la journée : Contexte et objectifs du colloque. C. Orazio, C. Collet, J-L. Peyron, C. Richter, N. Bilot, J. Fiquepron, E. Sevrin, V; Boulanger, T-E. Helou, H. Le Bouler 

10:10 – 11:50. Session 1 : Des plantations qui respectent l’environnement

Modérateur : C. Deleuze

Un échange entre R&D et praticiens pour éclairer la thématique. H. Jactel, M. Moulin 

• Faut-il préparer le sol ? Ce que nous dit l’observation de la structure du sol. F. Vast, C. Collet, R. Koller, N. Pousse

• Travaux de préparation mécanique du sol lors de la plantation et stocks de carbone du sol. F. Bureau, E. Quibel, D. Derrien, L. Cécillon

• Réponse de la biodiversité à la lutte contre les espèces concurrentes dans les plantations. V. Boulanger, L. Vincenot

13:00 – 14:55. Session 2 : Des plantations qui réussissent

Modérateur : J. Fiquepron

 Un échange entre R&D et praticiens pour éclairer la thématique. C.Richter, C. Sédilot-Gasmi, P. Baron 

Présentation à venir !

• Une attente des praticiens : les plans et leur mise en oeuvre. G Bauchery, F Naudet

• Quelle est la place de la mécanisation dans les itinéraires de plantation. A. Berthelot, L. Cotten, E. Ulrich, C. Richter, C. Collet, P. Pastuszka

Définir une densité de plantation : comment et pour quels objectifs. C. Meredieu, A. Bailly, J-C. Bastien, A. Berthelot, P. Cailly, F. Danjon, J. Fiquepron, S. Girard, N. Marron, D. Merzeau, C. Orazio, P. Pastuszka, A. Raffin, C. Richter, P. Riou-Nivert

Évolution des performances économiques des itinéraires de plantation, sous l’angle des coûts  . J. Pitaud, H. Rakotoarison, E. Ulrich, M. Moulin, L. Cotten, C. Sédilot-Gasmi, J. Piat, N. Dumas, V. Boulanger

15:25 – 17:30. Session 3 : Des plantations qui répondent à la demande sociétale

Modérateur : N. Bilot

Un échange entre R&D et praticiens pour éclairer la thématique. J-L. Peyron, H. Le Bouler

Quelle adoption de l’innovation dans les pratiques de plantation : freins, leviers, canaux de diffusion ? M. Blondet, A. Bouvet, F. de Morogues, C. Richter, C. Collet

Quelles attentes des acteurs vis-à-vis de la plantation ? C. Collet, C. Richter, C. Deleuze, E. Sevrin, J. Thomas, M. Blondet

Innovations dans les modes de financement à la plantation : Pourquoi ? Par qui ? Quelles conséquences ? J. Lenglet, T. Neveu, J. Grimault, S. Hallaire

Programme

programme_complet_v4

Publié par

Ecoforum XXV – Journée débat : Accorder en forêt résilience, biodiversité et bioéconomie : Quelles recherches et innovations ?

Ecofor

Ecofor

Vendredi 14 décembre 2018 de 10h00 à 17h00 (accueil à partir de 9h30) à la Société nationale d’horticulture de France, 84 rue de Grenelle, Paris 7e

Accorder en forêt résilience, biodiversité et bioéconomie : Quelles recherches et innovations ?

Enregistrement audio de la journée

Programme et présentations

9h30-10h00 Accueil des participants
10h00-10h30 25 ans du GIP ECOFOR, sous la coordination de Guy Landmann
10h30-12h45 Comment accorder en forêt résilience, biodiversité et bioéconomie ?Table ronde animée par Pascal Marty (ENS-Lyon, HCERES, Président du Conseil scientifique d’Ecofor

Avec la participation invitée des conférenciers et témoins des conférences thématiques : Emmanuelle Bour-Poitrinal (CGAAER), Luc Charmasson (CSF Bois), Bernard Chevassus-au-Louis (Humanité et biodiversité), Denis Couvet (MNHN), Jean-Luc Dupouey (Inra), Andreas Kleinschmit von Lengefeld (FCBA), Myriam Legay (ONF), Maya Leroy (AgroParisTech), Valérie Masson-Delmote.

  • Résumé des trois conférences :
  • Quelle résilience pour la biodiversité et la bioéconomie forestière ?
  • La biodiversité en forêt est-elle gage de résilience et de bioéconomie ?
  • La bioéconomie est-elle un facteur de résilience et de biodiversité ?

Discussion générale sur la multifonctionnalité des forêts.

12h45-14h00 Déjeuner sur place
14h00-14h30 Une articulation à réaliser entre enjeux forestiers et recherche, par Pascal Marty (Président du Conseil scientifique d’Ecofor) et Jean-Luc Peyron (Ecofor)
14h30-16h30 Quelles recherches et innovations pour quels enjeux forestiers ?

    • quelle place occupe la forêt dans la stratégie des organismes de recherche ?
    • quelle place occupe la recherche dans la stratégie des organismes forestiers ?
    • en quoi la forêt contribue-t-elle aux réflexions sur les questions cruciales relatives à la biodiversité, aux changement globaux, à la bioéconomie ?

Table ronde animée par Jean-Marc Guehl (Président d’Ecofor), avec :

  • Stéphanie Thiébault, Directrice, INEE, CNRS
  • Serge Muller, Professeur, Directeur de l’herbier national, MNHN
  • Guillaume Lescuyer, Représentant le Président du Cirad
  • Philippe Mauguin , Président directeur général, INRA
  • Marc Michel, Président directeur général, Irstea
  • Daniel Bursaux, Directeur général, IGN
  • Gilles Trystram, Directeur général, AgroParisTech
  • Claire Hubert, Directrice générale, CNPF
  • Myriam Legay, Chef du Département Recherche, Développement et Innovation, ONF
  • Georges-Henri Florentin, Directeur général, FCBA
  • Valérie Metrich-Hecquet , Directrice générale DGDE, MAA (ou son représentant)
  • Paul Delduc, Directeur Général , DGALN, MTES (ou son représentant)
16h30-17h00 Clôture
Publié par

Ecoforum XXV – La forêt : une chance pour la biodiversité ? par Bernard Chevassus-au-Louis

Ecofor

Lundi 1er octobre 2018 (11h00-13h00), dans les locaux de l’Inra, 147 rue de l’Université 75007 Paris

La forêt :  une chance pour la biodiversité ?

Bernard Chevassus-au-Louis

Président de Humanité et Biodiversité,
membre de l’Académie d’agriculture et de l’Académie des technologies,
co-auteur d’un rapport de préfiguration de l’Agence française de la biodiversité (2013), coordonnateur du rapport du Conseil d’analyse stratégique sur l’approche économique de la biodiversité et des services liés aux écosystèmes (2009).

introduction de
Julie Dorioz, Chargée de mission à Ecofor, impliquée dans l’animation du groupe Forêt de l’Observatoire national de la biodiversité (ONB), de la Plateforme biodiversité sur la forêt et de l’évaluation des écosystèmes et services écosystémiques en forêt (EFESE -Forêt).

avec les témoignages de
Denis Couvet, Professeur au Muséum national d’histoire naturelle, Directeur du Centre de recherches sur la biologie des populations d’oiseaux (unité mixte de recherche MNHN-CNRS), Membre de l’Académie d’agriculture et secrétaire de sa section environnement et territoires, Membre du Conseil scientifique d’Ecofor.

Maya Leroy, Enseignante et chercheuse en sciences de gestion à AgroParisTech où elle est responsable de l’unité de formation et de recherche (UFR) « Gestion de l’environnement », membre du Conseil scientifique d’Ecofor.

Regarder la vidéo de la conférence 

Accéder à l'enregistrement vidéo

Présentations à télécharger

Dorioz-EcoforumXXV-2018-10-01-VF

Introduction à la conférence

La biodiversité représente la variété du monde vivant sous toutes ses formes, à tous ses niveaux d’organisation et dans toutes les interactions qui peuvent en résulter. Elle joue un rôle fondamental dans les fonctions écologiques et l’expression des services écosystémiques qui en découlent sous forme de biens fournis, de régulation des cycles biogéochimiques ou encore d’aménités. Mais elle apparaît menacée par la dégradation ou la destruction des habitats, la surexploitation des ressources, le développement d’espèces exotiques envahissantes, la pollution, le changement climatique : une convention internationale a été mise en place en 1992 et, vingt ans plus tard, une plateforme intergouvernementale d’expertise (IPBES).

Quelle contribution la forêt apporte-t-elle à la biodiversité et aux services qui en résultent ? Parmi les menaces qui apparaissent, la déforestation remet en cause l’existence même de la forêt. Quelles en sont les principales causes sous-jacentes et comment y remédier ? Comment définir une composition adéquate, dans l’espace et le temps, du bouquet de services que l’on peut trouver en forêt ? La forêt doit-elle compenser les lacunes constatées dans d’autres écosystèmes ? Comment favoriser les synergies et éviter les conflits entre usages et entre usagers tout en assurant une viabilité environnementale, sociale et économique de la gestion ? Les institutions sont-elles appropriées ?

Programme

ECOFORUM_XXV_Introduction_Biodiversité_201809VF

Publié par

Ecoforum XXV – Conférence « Quels climats et quelles forêts au XXIIe siècle ? » par Valérie Masson-Delmotte

Ecofor

Lundi 24 septembre 2018 (11h00-13h00), dans les locaux de l’Inra, 147 rue de l’Université 75007 Paris

Quels climats et quelles forêts au XXIIe siècle ?

Valérie Masson-Delmotte

co-présidente du groupe de travail n°1 du GIEC sur les bases physiques du climat,
Directrice de recherche au Laboratoire des sciences du climat et de l’environnement
(laboratoire rattaché au CEA, au CNRS et à l’Institut Pierre-Simon Laplace)

introduction de
Annabelle Amm, chargée de mission à Ecofor, animatrice du programme de recherche GICC
(Gestion et impacts du changement climatique, programme piloté par le Ministère de la transition écologique et solidaire avec le soutien de l’ADEME)

avec les témoignages de
Myriam Legay, Chef du Département Recherche, Développement et Innovation à l’ONF
Jean-Luc Dupouey, Directeur de recherche à l’INRA, membre du Conseil scientifique d’Ecofor

Regarder la conférence

Accéder à l'enregistrement vidéo

A télécharger

Introduction à la conférence

Caractérisée par une croissance relativement lente, une grande durée de vie et une certaine inertie, la forêt est particulièrement sensible aux changements globaux. Le réchauffement climatique y occupe aujourd’hui une place importante, tant du fait de l’ampleur de ses impacts potentiels directs qu’en raison de son caractère aggravant pour des phénomènes existant par ailleurs. Se trouve ainsi posée la question de la résilience de la forêt et, au delà de la capacité spontanée d’adaptation que cela suppose, celle de l’ensemble la société qui doit imaginer de nouveaux modes d’organisation et de gestion des différents services qu’elle attend de la forêt.

Les impacts potentiels du changement climatique sur la forêt font l’objet de nombreuses recherches. De multiples questions subsistent cependant du fait de la complexité des phénomènes à l’interface entre atmosphère, biosphère et géosphère, ainsi que des incertitudes sur notre capacité à juguler les émissions de gaz à effet de serre. Quelles sont les voies de progrès les plus prometteuses ? Faut-il plutôt affiner les modèles de climat et de végétation au niveau local pour un scénario donné d’émissions ou mettre l’accent sur l’évaluation d’un portefeuille de solutions envisageables sous différents scénarios climatiques ? Dans quelle mesure des peuplements mieux adaptés aux conditions futures que ceux en place peuvent être favorisés compte tenu de l’inertie du renouvellement ?

Par ailleurs, quelles conséquences sont attendues de l’ensemble des services écosystémiques, y compris l’atténuation du changement climatique ? N’y a-t-il pas là une invitation à développer des approches plus intégrées entre les services engendrés et les menaces dont ils font l’objet ? Compte tenu de sa vulnérabilité au changement climatique, de la part tant de la biodiversité que  du stock de carbone qu’elle contient et de sa capacité de lutte contre l’effet de serre, la forêt ne devrait-elle pas faire l’objet d’une évaluation spécifique du GIEC ?

 

Publié par

Ecoforum XXV – Conférence « La forêt pour construire le futur ? » par Luc Charmasson

Ecofor

Ecofor

Jeudi 8 novembre 2018 (11h00-13h00), dans les locaux du Cirad, 42 rue Scheffer 75116 Paris

La forêt pour construire le futur ?

Luc Charmasson

Président du Comité stratégique de la filière-bois (CSF Bois) au sein du Conseil national de l’industrie, Président d’honneur de l’interprofession nationale France Bois Industries Entreprises (FBIE) et Président du Groupement d’intérêt économique GIPEN spécialisé dans les structures bois

introduction de
Cécile Nivet
, Responsable de la médiation scientifique et de la valorisation des recherches à Ecofor, Rédactrice en chef invitée du numéro thématique de la Revue forestière française sur le sujet « les nouveaux usages du bois interpellent la gestion forestière ».

avec les témoignages de
Emmanuelle Bour-Poitrinal, Présidente de la section « Forêts, eaux et territoires » du Conseil général de l’alimentation, de l’agriculture, et des espaces ruraux.
Andreas Kleinschmit von Lengefeld, Directeur innovation recherche de l’Institut technologique Forêt Cellulose Bois-Construction Ameublement (FCBA), membre du Conseil scientifique d’Ecofor.

Regarder la vidéo de la conférence  Accéder à l'enregistrement vidéo

Télécharger les présentations

Introduction à la conférence

La forêt et les activités qu’elle sous-tend contribuent à un pan entier d’une bioéconomie qui vise à développer la production et la valorisation des bioressources et services écosystémiques tout en répondant aux défis climatiques, sociaux, environnementaux, territoriaux et économiques. Les forêts françaises qui ne cessent de s’accroître en surface et volume ne recèlent-elles pas un énorme potentiel disponible pour une valorisation avisée et efficace ?

Un paradoxe tout d’abord se fait jour avec, d’un côté, des demandes dont le renforcement semble inéluctable et, d’un autre côté, un développement qui se fait attendre et concerne pour l’instant surtout l’énergie. Le bois matériau, reconstitué ou non, n’est-il pas pourtant l’objectif de production qui concilie le mieux les diverses attentes vis-à-vis de la forêt ?

Au delà de son exclusion spécifique des aires protégées, la récolte de bois n’est-elle pas le moyen de gestion par excellence d’une forêt saine et stable assurant un grand nombre de services écosystémiques ? L’usage de ceux-ci n’est-il pas d’ailleurs un volet à part entière de la bioéconomie qui mériterait aussi des innovations significatives ?

Finalement, quelles sont les pistes les plus prometteuses pour une bioéconomie fondée sur la forêt ? Quels sont les principaux verrous qui les obèrent ? Quelles clés la science est-elle susceptible de détenir pour ouvrir ces pistes et lever ces verrous ?

Publié par

BGF – Colloque de restitution finale des résultats des projets 2014-2018

Date

25 Septembre 2018 – 26 Septembre 2018

Lieu
Bordeaux Gazinet-Cestas INRA Pierroton

 

Ouverte à tous (chercheurs, gestionnaires, décideurs, associatifs, étudiants…), cette rencontre a pour objet principal l’échange entre scientifiques et gestionnaires autour des cinq projets de l’appel à proposition de recherche lancé en 2013 sous l’intitulé «Biodiversité, gestion forestière, changement climatique et politiques publiques».

Une visite de terrain des résultats des projets Orphée et BioPICC est prévue. Le programme détaillé sera annoncé cet été sur le site du programme BGF.

Publié par

60 ans d’inventaire forestier pour éclairer l’avenir

Du 15 au 16 octobre 2018, Paris

L’IGN et le GIP  Ecofor ont organisé ce colloque afin de revenir sur les évolutions de la forêt métropolitaine, les techniques de l’inventaire au fil des années pour répondre aux enjeux croissants liés notamment aux différents usages du bois, aux risques et changements climatiques, à la biodiversité, au carbone, aux services écosystémiques, à la bio-économie.

Présentations à télécharger: ici

Programme

Lieu pour le 15 octobre 2018 : Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation, Paris

Lieu pour le 16 octobre 2018: Station F, Paris

programme-detaille_colloque_6VF

Publié par

Atelier scientifique « Interpréter la magnitude des effets dans les modèles statistiques paramétriques »

Date
5 Juin 2018
Lieu
Paris

Organisé dans le cadre du programme de recherche « Biodiversité, gestion forestière et politiques publiques » financé par les ministères chargés de l’écologie et de l’agriculture et animé par Ecofor, cet atelier sera animé par Marion Gosselin, ingénieur à l’unité de recherches « Ecosystèmes Forestiers » d’Irstea (Institut national de recherches en sciences et technologie pour l’environnement et l’agriculture) et Frédéric Gosselin, membre du Conseil scientifique du programme de recherche BGF.

Cette formation s’adresse aux enseignants, chercheurs (y compris doctorants et post-doctorants) et éventuellement ingénieurs du domaine de l’écologie souhaitant s’initier à l’interprétation des résultats des modèles statistiques sous l’angle de la magnitude des effets potentiels des variables explicatives. La capacité d’accueil étant limitée à quarante personnes, la priorité sera donnée aux équipes de recherche du programme BGF.

Plus d’informations : http://docs.gip-ecofor.org/public/bgf/BGF_annonce_AnalyseMagnitude_2018.pdf

Inscriptions : http://inscription.gip-ecofor.org/bgf/

Publié par

Colloque « Entre dynamiques et mutations, quelles voies pour la forêt et le bois »

Date
11 Janvier 2018
Lieu
Paris, France

Le réseau de recherche en sciences économiques, humaines et sociales du GIP Ecofor a organisé le 11 janvier 2018 un colloque qui s’est tenu à Paris sur le thème « Entre dynamiques et mutations, quelles voies pour la forêt et le bois ? ».

Faisant appel aux économistes, historiens, sociologues, politologues, écologues, gestionnaires et acteurs de la filière, ce colloque a été l’opportunité de réfléchir aux dynamiques et mutations actuelles de la forêt et de la filière bois.

Accès aux présentations : http://www.gip-ecofor.org/socioeco/index.php?sujet=reseau&ssmenu=manif_res

Publié par

Atelier REGEFOR 2017 « Émergence de bioagresseurs en forêt »

Atelier REGEFOR

« Émergence de bioagresseurs en forêt : comment identifier et atténuer les risques ? »

Les 20, 21 et 22 juin 2017
Centre Inra de Nancy-Lorraine – Campus de Champenoux

S’il est vrai que forêts ont gagné beaucoup de terrain depuis le début du 19ème siècle – elles couvrent à présent environ un tiers de la superficie de France métropolitaine, elles ont fait face depuis quelques décennies aux émissions polluantes soufrées et azotées à présent en recul, et, de plus en plus nettement, aux effets du réchauffement climatique. Une autre préoccupation majeure porte sur l’émergence de nouveaux bioagresseurs, qui causent des dépérissements et des maladies des arbres forestiers. Les causes de ces émergences sont multiples : changement climatique, modification des pratiques sylvicoles, introduction de bioagresseurs exotiques. Les introductions sont liées à l’intensification des échanges internationaux, qui supprime de nombreuses barrières naturelles à la dispersion des organismes, et entraîne une redistribution de nombreuses espèces animales, végétales et microbiennes entre continents. Certains de ces bioagresseurs (il peut s’agir d’insectes, de nématodes, de champignons, de bactéries ou de virus phytopathogènes) entraînent des pertes économiques importantes et constituent une menace pour la conservation de la biodiversité. Au-delà de ces effets sur la production de bois, l’intégrité de l’écosystème tout entier peut-être menacé (son fonctionnement, sa biodiversité) et, à travers elle, la production des biens et services rendus à la société.

La chalarose du frêne, la pyrale du buis, la maladie des bandes rouges des pins, le cynips du châtaignier, sont quelques-unes des espèces émergentes récentes en France métropolitaine. D’autres maladies et ravageurs, telles le nématode du pin maritime, le flétrissement américain du chêne, la « mort subite du mélèze » ou encore l’agrile du frêne, constituent une menace majeure ou sont à nos portes.

Ces bioagresseurs sont au centre des préoccupations des acteurs institutionnels de la surveillance phytosanitaire , et préoccupe de plus en plus les gestionnaires forestiers.

L’Atelier REGEFOR 2017 a présenté un état des connaissances sur les principaux bioagresseurs émergents en forêt. Il s’est intéressé à la gestion à court terme des risques, aux méthodes de détection, de surveillance et de lutte, ainsi qu’aux perspectives à long terme d’adaptation des écosystèmes forestiers aux nouveaux bioagresseurs. Il a été l’occasion d’échanger sur le dispositif en place pour contenir les risques, au sein duquel la réglementation phytosanitaire a une place importante.

Organisé par l’Inra, AgroParisTech, l’Université de Lorraine, le GIP Ecofor, le DSF et l’ONF, l’Atelier comportait des sessions de présentations synthétiques, des temps de discussion ainsi qu’une tournée de terrain. Il a donné lieu à un numéro en accès libre de la Revue forestière française et à d’autres actions de diffusion.

Le programme du colloque est disponible ici

Les présentations sont téléchargeables ci-dessous: 

Mardi 20 juin 2017

Ouverture de l’atelier ReGeFor 2017

Erwin Dreyer (Inra Nancy)

Guy Landmann (GIP Ecofor)

Définition et concepts de la problématique de l’émergence des maladies et bioagresseurs, Cécile Robin (Inra Bordeaux)

Evolution du paysage sylvosanitaire au cours des 30dernières années , Louis-Michel Nageleisen (DSF)

Session1 : Introductions de bioagresseurs exotiques

Exposé introductif : Etat actuel des introductions et de la propagation en Europe des bioagresseurs exotiques liés aux plantes ligneuses, Alain Roques (Inra Orléans)

Introductions d’insectes en Europe et Amérique du Nord –Quel rôle joue l’effet Allee ? , Jean-Claude Grégoire (Université Libre de Bruxelles)

Stratégies de lutte biologique contre les insectes invasifs, Marc Kenis (CABI, Delémont, Suisse)

Emergence des Phytophthoras forestiers, Simone Prospero (WSLZurich)

Emergence de la Chalarose en France, Claude Husson (InraNancy)

Est-il possible de tirer des enseignements d’introductions anciennes ? L’exemple de la graphiose de l’orme, Dominique Piou (DSF)

Mercredi 21 juin 2017

Session 2 : Effet de la sylviculture, choix des essences,des provenances, des variétés

Exposé introductif : Effet de la diversité des forêts sur leur résistance aux insectes ravageurs natifs et exotiques,  Hervé Jactel (Inra Bordeaux)

Prise en compte des bioagresseurs dans les programmes d’amélioration des arbres, Catherine Bastien (Inra Orléans)

Caractérisation des interactions entre un ravageur émergent en France, le puceron lanigère du peuplier, et son arbre-hôte –  Aurélien Sallé (Université d’Orléans)

Emergence de maladies sur peupliers ou la course aux armements entre l’améliorateur et les maladies – Pascal Frey (Inra Nancy)

Session 3 – Effet du changement climatique sur l’émergence de bioagresseurs

Interactions entre changement climatique et agents pathogènes, Benoit Marçais (Inra Nancy)

Interactions entre changement climatique et ravageurs, Louis-Michel Nageleisen (DSF)

Réponses des insectes forestiers méditerranéens phytophages au changement climatique, Thomas Boivin (Inra Avignon)

• Atelier 1. Les pépinières forestières, un acteur incontournable de la filière

Animateurs : Cécile Robin (Inra Bordeaux), Olivier Forestier(ONF, PNRGF, Guémené-Penfao), Claude Husson (Inra Nancy)

Panel d’intervenants : Vincent Naudet (pépinières Naudet, Président du Syndicat National des Pépiniéristes Forestiers), Isabelle Wininger (pépinières Wadel-Wininger), Mme Dominique Barry-Etienne, (Société Alcina), Benoit Marçais (Inra Nancy)

Atelier 2. Emergence de bioagresseurs sur arbres hors forêt (parcs & jardins)

Animateurs : Marie-Reine Fleisch (AgroParisTech Nancy), Maxime Guérin (Plante & Cité)

Panel d’intervenants : Jean-Christophe Reuter (Métropole du Grand Nancy), Sébastien Diette (Société Alcina), Sylvie Tourrel (SRAL PACA)

Atelier 3. Les sciences participatives peuvent-elles contribuer au diagnostic et à la surveillance des bioagresseurs ?

Animateurs : Christophe Roturier (INRA Paris),Anne Dozières (Vigie-Nature, MNHN), Pascal Frey (Inra Nancy)

Panel d’intervenants : Jean-Claude Martin (Inra Avignon), Mathieu de Flores (OPIE), Pascale Frey-Klett (Inra Nancy)

Jeudi 22 juin 2017

Restitution des 3 ateliers par les animateurs/rapporteurs

Session 4 : Réglementation, surveillance et évaluation du risque phytosanitaire

Organismes de quarantaine forestiers : analyse des risques et mesures phytosanitaires, Andrei Orlinski (OEPP Paris)

Réglementation et stratégie de surveillance phytosanitaire en France, Frédéric Delport (DGAL, DSF) & Juliette Auricoste (DGAL, Bureau de la Santé des Végétaux)

Surveillance des bioagresseurs émergents en forêt :stratégie et organisation du Département de la Santé des Forêts (DSF), Frédéric Delport (DGAL, DSF)

La protection de la forêt en Suisse – science et politique, Valentin Queloz (WSL Zurich)

Méthodes de détection des bioagresseurs de quarantaine, Renaud Ioos (Anses LSV Nancy)

Publié par

Séminaire d’information sur l’Era-Net Cofund « ForestValue » pour Innover dans la bioéconomie de la forêt et du bois [Annulé]

Date 13 Juin 2017
Lieu Nogent-sur-Marne, France

Le séminaire est annulé et sera reprogrammé ultérieurement.

L’objectif de ForestValue « Innovating the forest-based bioeconomy » est de promouvoir l’innovation et la compétitivité du secteur forestier en Europe et de faire évoluer ce secteur actuellement basé sur l’exploitation intensive des ressources vers un secteur basé sur l’exploitation raisonnée et résiliente des ressources, le moteur pour la transition sera la production de connaissances scientifiques et techniques.

Les informations pratiques sont téléchargeables en cliquant sur ce lien.
Informations complémentaires : annabelle.amm@gip-ecofor.org

Publié par

Réseau SEHS – Colloque « Approches territorialisées des usages de la forêt »

Date
12 Janvier 2017
Lieu
Paris, France

CONTEXTE

Les forêts sont largement ancrées dans des territoires dont les spécificités déterminent les usages qui en sont faits. inversement, ces usages forestiers participent à l’identité des territoires. il n’est donc guère étonnant que la notion de territoire soit prégnante pour les forêts. si le territoire revêt des significations variables, il constitue surtout une interface entre nature et culture : c’est le lieu de rencontres entre un ensemble de services socio-écosystémiques et une pluralité de demandes, locales et lointaines, et d’usages des forêts. il est le siège de concurrences spatiales (urbanisation, forêt et agriculture) et conflits d’usages (récréation versus exploitation). le couple forêt-territoire (les pins d’aquitaine, la forêt de tronçais, etc.) fait aussi l’objet de représentations immatérielles. celle-ci participent à l’identité du territoire jusqu’à parfois devenir argument pour des stratégies commerciales (appellation d’origine). historiquement, les territoires ont été régis par les réglementations nationales. ils ont cependant été mis en avant par l’etat depuis 2011 pour l’organisation des usages forestiers au sein de chartes forestières de territoire et, plus récemment, à la faveur des déclinaisons régionales du programme national de la forêt et du bois (pnfb). le territoire est un support pour les politiques publiques relatives à la forêt, aussi bien pour adapter au contexte des mesures générales que pour intégrer les spécificités locales dans des schémas globaux ou encore promouvoir des développements endogènes jugés plus vertueux. ainsi, les usages de la forêt sont-ils l’occasion de réinterroger la notion de territoire et la place qu’y occupent les espaces boisés.

PUBLIC VISÉ

Ce colloque s’adresse à tous chercheurs, gestionnaires ou acteurs se sentant concernés par l’ancrage territorial des forêts, les sciences économiques, humaines et sociales et leur croisement avec les sciences de la nature, par l’application de ces approches scientifiques à la pratique.

PROGRAMME

http://docs.gip-ecofor.org/public/Programme_Colloque_SEHS.pdf

 

ACCES AUX PRESENTATIONS

http://www.gip-ecofor.org/socioeco/index.php?sujet=reseau&ssmenu=manif_res

 

Les principaux contacts sont: pour les aspects scientifiques : Francis de Morogues
pour les aspects relationnels : Anaïs Jallais

Publié par

BGF – Séminaire transversal du programme BGF 2014-2018 « Quelles nouvelles approches de l’incertitude pour la gestion des forêts et de leur biodiversité ? »

BGF Ecofor

Le 16 novembre 2016, à Paris

Avec l’appui des ministères chargés de l’environnement et de l’agriculture, le GIP ECOFOR organise un séminaire transversal aux projets BGF en cours sur le thème des incertitudes en sciences de la nature et en sciences humaines. La seconde annonce incluant le programme provisoire est accessible ici.

L’inscription est possible après le programme

Programme

BGF_annonce_Incertitudes_2016_2

Inscription

L’inscription en ligne est gratuite mais obligatoire.

Plus d’information

Consulter le site du programme BGF, à la page « Evènement ».

Publié par

GICC – Séminaire de restitution de l’APR 2012

Date
19 Septembre 2016
Lieu
Paris, France

Accueil

Le programme Gestion et Impacts du Changement Climatique (GICC), piloté par le Ministère en charge de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer, organise un séminaire de restitution des projets sélectionnés lors de l’appel à propositions de recherche GICC 2012 qui aura lieu le 19 Septembre 2016, à AgroParisTech (Amphithéâtre Tisserand), 16 rue Claude Bernard, 75005 Paris.

Vous pouvez dès à présent réserver la date pour cet évènement qui s’adresse à tous les acteurs s’intéressant au changement climatique, à la question de l’adaptation au niveau des territoires, à la gestion de l’eau, au design territorial.

Le pré-programme du séminaire est disponible à cette adresse : http://docs.gip-ecofor.org/public/GICC/restitution/Pre_programme_APR_2012_GICC.pdf

L’inscription se fait en ligne :  http://inscription.gip-ecofor.org/gicc/

Toutes les informations sont sur le site GICC.

Contact Ecofor : Annabelle Amm

Publié par

Séminaire conjoint REACCTIF et BGF – Espaces ruraux et changements climatiques. Agriculture, Forêt, Elevage et Sols.

Date
29 Mars 2016 – 30 Mars 2016
Lieu
Paris, France

Avec l’appui des ministères chargés de l’écologie et de l’agriculture, L’ADEME et le GIP ECOFOR organisent les 29 et 30 mars 2016 à l’APCA – 9 avenue George V – Paris 8ème un séminaire conjoint des programmes de recherche REACCTIF et BGF.

Cette réunion sera l’occasion de présenter l’ensemble des projets de ces deux programmes et permettra d’initier les discussions entre chercheurs et utilisateurs des résultats de la recherche.

Ce séminaire commencera le matin du 29 mars (9h00) et se terminera le 30 mars (18h00).

Vous trouverez le programme prévisionnel du séminaire en cliquant sur le lien ci-dessous : Programme

Pour des raisons de logistique, vous voudrez bien vous inscrire à ce séminaire en répondant au questionnaire.

Si vous ne pouvez être présent, merci de répondre également afin de nous signaler votre absence et ainsi ne plus être relancé.

Le programme, le recueil des résumés ainsi que les diaporamas des présentations des proejts BGF sont accessibles en ligne sur le site du porgramme BGF : ici

Publié par

Colloque du Réseau de recherche en sciences économiques, humaines et sociales (SEHS) d’Ecofor sur le thème « Regards croisés sur les valeurs de la forêt »

Date
29 Janvier 2016
Lieu
Paris, France

Synthèse

http://docs.gip-ecofor.org/public/ColloqueSEHS2019/Synthese_SEHS2016_Valeurs_JANVIER2019.pdf

Résultats

http://www.gip-ecofor.org/socioeco/index.php?sujet=reseau&ssmenu=manif_res

Programme

http://docs.gip-ecofor.org/public/programme_29_janv_VF.pdf

Contexte

A travers ses composantes que sont les sols sur lesquelles elle croît, les peuplements qui la constituent et la biodiversité qu’elle recèle, la forêt possède une valeur multiforme dont les différentes acceptions recouvrent les points de vue d’acteurs divers.

Elle possède déjà une valeur d’existence par le simple fait qu’elle est là. Son fonctionnement, ses résistance et résilience aux agressions de toutes sortes lui confèrent une valeur écologique. Sa grande durée de vie ainsi que sa capacité à croître et à se renouveler expliquent sa valeur patrimoniale. Par les services qu’elle rend aux populations humaines, elle possède une incontestable valeur sociale. Elle tire sa valeur économique des ressources qu’elle produit et des activités qu’elle engendre. Elle a également une valeur juridique qui repose sur les droits d’usage auxquels elle donne lieu et dépend du caractère approprié ou commun de ses différents attributs. Sous chacun de ces angles, elle est intimement liée aux objectifs et modes de gestion.

La notion de valeur offre ainsi une multiplicité de regards qu’il est utile de croiser entre gestionnaires et chercheurs et entre les différentes disciplines scientifiques impliquées. Elle s’avère être un bon support de réflexion pour le réseau SEHS des sciences économiques, humaines et sociales d’Ecofor. Cette journée permettra d’aborder des questions portant sur les influences réciproques entre les valeurs des forêts et les objectifs de gestion, sur l’intégration des valeurs marchandes et non marchandes, sur des valeurs particulières telles que le rôle des forêts dans le cycle du carbone, le paysage, la protection contre les risques, la préservation de la biodiversité, sur les représentations et pratiques sociales, sur la perception des forêts par leurs propriétaires et gestionnaires.

Public visé

Ce colloque s’adresse non seulement aux membres du réseau SEHS des sciences économiques, humaines et sociales d’Ecofor mais aussi à tous chercheurs, gestionnaires ou acteurs se sentant concernés par la valeur des forêts, dans un sens s’insérant dans le champ large esquissé ci-dessus, par les sciences économiques, humaines et sociales, par leur croisement avec les sciences de la nature, par l’interdisciplinarité et par l’application de ces approches scientifiques à la gestion.

Informations pratiques

Nouveau Lieu :  5 rue de las Cases, à Paris 7e 
Les principaux contacts sont: pour les aspects scientifiques : Christelle Bakhache et Francis de Morogues
et, pour les aspects logistiques : Aksana Mandrillon.

Publié par

Atelier de formation sur les méta-analyses en écologie

Date
12 Janvier 2016 – 13 Janvier 2016
Lieu
Paris, France

Résultat de recherche d'images pour "bgf ecofor"

Cet  atelier  est animé par deux membres du  Conseil  scientifique et  un  coordinateur  de  projet du programme de recherche «Biodiversité, Gestion Forestière et Politiques Publiques » (BGF), piloté par le ministère  en  charge  du  développement  durable  et animé  par  le  GIP  ECOFOR,  avec  le  soutien  du ministère en charge de l’agriculture.

Cette formation s’adresse aux chercheurs (y compris doctorants et post – doctorants) du domaine de l’écologie souhaitant se former aux méta – analyses et s’initier aux  techniques  bayésiennes.  La capacité d’accueil étant limitée à une quarantaine de personnes , la priorité sera donnée aux équipes de recherche du programme BGF.

Plus d’informations : http://docs.gip-ecofor.org/public/annonce_Meta-analyse_2016.pdf

Inscriptions : http://inscription.gip-ecofor.org/bgf/

Publié par

Colloque « Filière forêt-bois et changement climatique : Investir pour l’avenir »

Date
5 Novembre 2015
Lieu
Paris, France

COP21-label

Le Colloque « Filière forêt-bois et changement climatique : Investir pour l’avenir » se tiendra au Palais d’Iena, Siège du Conseil économique, social et environnemental le 5 novembre prochain de 9h à 17h.

Organisation

Le GIP Ecofor est partenaire de ce colloque.

Placée sous le Haut Patronage de Monsieur François HOLLANDE, Président de la République et en présence de Monsieur Stéphane Le FOLL, ministre de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt, cette manifestation sera dédiée, outre les partenaires habituels des deux interprofessions et de l’ASFFOR, à un public touchant à la fois la filière forêt-bois et les investisseurs. elle donnera toute leur place aux pouvoirs publics. Elle s’adressera aux parlementaires, notamment les groupes traitant de la forêt et du bois à l’Assemblée nationale et au Sénat, et aux représentants du Conseil économique, social et environnemental. Elle touchera aussi les médias pour lesquels une conférence de presse sera organisée en prélude au colloque.

Programme

Cette manifestation alternera exposés et tables rondes. Certains de ces grands témoins apporteront une dimension internationale aux débats.

Jean-Luc Peyron, directeur du GIP ecofor, interviendra sur le thème : La forêt et le bois, le changement climatique, les engagements de la France : les impacts du changement climatique sur la forêt, la nécessité de s’adapter, le rôle d’atténuation de la forêt et du bois : aujourd’hui un double défi.

L’ensemble du programme est disponible en ligne.

Publié par

Séminaire de restitution des projets financés par le réseau SEHS d’Ecofor

Date
22 Septembre 2015
Lieu
Paris, France

PRENEZ DATE !

Les projets ComExt Bois (Compétitivité internationale de la filière forêt-bois française) et EcoRisques (Optimisation et viabilité de la gestion forestière en présence de risques), financés dans le cadre du réseau Sciences Economiques, Humaines et Sociales d’Ecofor, restituent leurs résultats le mardi 22 septembre 2015 à Paris.
La journée organisée par le GIP Ecofor sera l’occasion de prendre connaissance, échanger sur les réflexions et résultats de ces deux projets, chacun sur une demi-journée.

Vous trouverez sur cette page les informations concernant les deux projets.

Le programme détaillé de la journée est en ligne.

Publié par

Session parallèle 2216 « Climate smart forestry- Integrating mitigation and adaptation into sustainable development » lors de la conférence internationale Our Common Future Under Climate Change

Date
8 Juillet 2015
Lieu
Paris, France

La conférence « Our Common Future Under Climate Change » se déroulera à Paris du 07 au 11 juillet 2015.

A cette occasion, le GIP Ecofor participera à la session parallèle suivante :

Climate smart forestry- Integrating mitigation and adaptation into sustainable development (2216)

Lead Convener: C. Orazio (EFI, EFIATLANTIC, cestas – France)

Forests provide multiple ecosystem functions simultaneously and are an integral component of human well-being in many societies. Climate change alters forestry substantially via a changing pattern of biotic and abiotic disturbances and a change in habitat characteristics. Forests also mitigate climate change by removing CO2 (a major Greenhouse Gas) from the atmosphere. Adaptation of forest management is challenging because accurate information is required on future climate at the stand scale, and we need to understand the resilience of tree species and the long-term impact of recommended management interactions. Global efforts of creating a knowledge-based bio-economy call for an ample availability of forest products and more efficient forest management. Finally, a climate-smart forestry encompassing an efficient and versatile utilization of wood along a cascade of products and services including climate regulation will be required.

Plus d’informations sur le site de la conférence.

Publié par

Lancement du projet GICC ADAMONT – « Réchauffement climatique dans le Vercors et les Préalpes : le futur reste à écrire »

Date
22 Juin 2015
Lieu
Villard-de-Lans, France

Le projet Impacts du changement climatique et Adaptation en territoire de Montagne (ADAMONT), financé dans le cadre du programme Gestion et Impacts du Changement Climatique, organise, en collaboration avec le Parc Naturel Régional du Vercors, une journée d’échanges. Organisée en deux temps, elle vise à faire connaitre le projet et les initiatives de recherche liées à ce dernier (notamment portant sur la moyenne montagne) mais elle s’adresse aussi au grand public, par un temps de débat qui aura lieu en soirée.

Ce séminaire se déroulera dans le PNR Vercors, Salle des fêtes La Coupole – place Mure Ravaud 38250 Villard-de-Lans, le 22 juin, de 14h à 22h.

Incriptions avant le 12 juin 2015

Programme

Publié par

5ème atelier REGEFOR – Les innovations dans les usages du bois interpellent la gestion forestière

Date
15 Juin 2015 – 17 Juin 2015
Lieu
Champenoux, France

REGEFOR 2015

 

L’atelier Regefor 2015 sur le thème : Les innovations dans les usages du bois interpellent la gestion forestière s’est déroulé du 15 au 17 juin 2015 au Centre Inra de Nancy-Lorraine, campus de Champenoux.

L’objectif de cet atelier a été de présenter des innovations dans les usages du bois et d’analyser l’adéquation entre les besoins industriels et les ressources forestières, en distinguant les questions de recherche et de développement qui portent sur la valorisation des ressources actuelles de celles qui se posent pour les ressources futures. Il a chercher à donner des clés d’analyse de l’évolution et des bilans économiques et environnementaux de la filière incluant l’amont de la gestion forestière. Enfin, il a essayé d’identifier les innovations actuelles ou potentielles dans la gestion et l’évaluation des ressources qui à leur tour impactent l’offre, au service de la demande aval. REGEFOR 2015 a comporté des sessions de présentations synthétiques, trois ateliers, des temps de discussion ainsi que la visite d’un site industriel.

L’atelier a été organisé par l’Inra, AgroParisTech, l’Université de Lorraine et le GIP Ecofor. Il a fait participer les étudiants du master FAGE spécialité Bois Forêt Développement Durable. Le contenu de l’Atelier donnera lieu à un numéro spécial en accès libre de la Revue Forestière Française et à d’autres actions de diffusion.

Les informations organisationnelles sont sur le site https://colloque.inra.fr/regefor2015

 

Communications :

 Vous trouverez ci-dessous en téléchargement les présentations disponibles des trois journées ainsi que le lien vers les interventions filmées. Toutes sont aussi disponbiles sur la chaîne Youtube du centre Inra de Nancy-Lorraine. 

 

Lundi 15 juin
Séance introductive
Introduction

Guy Landmann (ECOFOR)

 
 Session 1 : Les innovations dans le domaine du bois : usages, produits et procédés
Une introduction : la filière forêt-bois en France
Meriem Fournier et Yves Ehrhart (AgroParisTech)
 Résultat de recherche d'images pour "youtube"
Le bois dans la construction : réflexions sur les évolutions probables et conséquences pour
l’amont de la filière
Pascal Triboulot (Université de Lorraine)
 Résultat de recherche d'images pour "youtube"
Exemples d’innovations de rupture : les nouveaux produits issus du bois (chimie, composites,
etc)Laurent Bedel (Pôle Fibres-EnergiVie)
 Résultat de recherche d'images pour "youtube"
Bioéconomie et innovations dans la filière forêt-bois

Jean-Luc Peyron (Ecofor)

 Résultat de recherche d'images pour "youtube"
Session 2 : Exemples d’intégration de nouveaux usages dans des filières associant production
et transformation
Présentation d’une filière industrielle : le « modèle sylvo-industriel aquitain »

Jean-Michel Carnus (Inra) et Alain Bailly (FCBA)

 Résultat de recherche d'images pour "youtube"
Le Plan National Forêt-Bois : volet recherche

Jean-Michel Carnus (Inra)

 
Mardi 16 juin
Session 2 (suite) : Exemples d’intégration de nouveaux usages dans des filières associant
production et transformation
Analyse comparative de la filière chêne : enjeux liés à la première transformation et à l’approvisionnement en bois dans le Nord-Est de la France et le Sud-Ouest de l’Allemagne

Holger Wernsdörfer (AgroParisTech) et un groupe d’étudiants

 
Les bois tropicaux : contraintes du marché et plan d’actions

Patrick Martin (ATIBT)

 Résultat de recherche d'images pour "youtube"
Session 3 : Innovation dans la gestion forestière et la commercialisation
La valorisation des feuillus de qualité secondaire en Bourgogne

Jean Croisel (Conseil Régional de Bourgogne) et Robert Collet (ENSAM)

 Résultat de recherche d'images pour "youtube"
Développer l’offre de résineux en réponse aux besoins des industriels : questions posées
aux forestiers, propositions de R&DBruno Chopard (ONF) et Philippe Riou-Nivert (CNPF-IDF)
 Résultat de recherche d'images pour "youtube"
Innovation génétique dans le domaine du matériel végétal forestier

Catherine Bastien (Inra)

 Résultat de recherche d'images pour "youtube"
Innovation dans l’évaluation de la ressource : nouvelles techniques de caractérisation

Alexandre Piboule et Anne Jolly (ONF)

 Résultat de recherche d'images pour "youtube"
3 ateliers en parallèle
Atelier 1. De la diversité des ressources à la diversité des usages des bois

Animateur : Bernard Thibaut (CNRS)

Atelier 2. Comment la gestion forestière peut-elle soutenir l’approvisionnement et le
développement industriel ?Animatrice : Meriem Fournier (AgroParisTech)
 
Atelier 3. Modalités innovantes de gouvernance dans le domaine forêt-filière bois

Animateurs : Christophe Chauvin (Irstea) et Romain Rouaud (Université de Limoges)

 
 Mercredi 17 juin
Session 5 : Innovations dans la filière forêt-bois : aspects économiques et territoriaux
Analyse des cycles de vie et économie circulaire : exemple dans une logique de stockage
de carboneMathieu Fortin (AgroParisTech) et Anthony Dufour (CNRS)
 Résultat de recherche d'images pour "youtube"
Un territoire rural dont la stratégie économique est basée sur l’innovation dans la filière
forêt-boisStéphanie Rauscent-Lebeau (Pays d’Epinal, Coeur des Vosges)
 
Coordonner la filière bois en tenant compte des proximités : une étude de cas en Limousin

Romain Rouaud, Julien Dellier, Christophe Beaurain (Université de Limoges) et Christophe
Chauvin (Irstea)

Résultat de recherche d'images pour "youtube"
Marchés et produits du bois : quel est le potentiel de développement ?

Andreas Kleinschmit von Lengefeld (FCBA)

Résultat de recherche d'images pour "youtube"
Publié par

Séminaire du programme GICC – Explorer les territoires communs aux chercheurs et aux designers : climat, mobilité, énergie, santé.

Date
3 Juin 2015
Lieu
Sèvres, France

Suite à l’expérience lancée lors de l’appel à projets 2012 du programme Gestion et Impacts du Changement  Climatique   qui   intégrait   le design  aux  projets  de  recherche  financés,  le Ministère  de  l’ Écologie,  du  Développement Durable et de l’Énergie a l’honneu  de vous convier au séminaire intitulé : « Explorer les  territoires  communs aux chercheurs et aux designers : climat, mobilité, nouvelles ressources, santé, données spatiales ».

Cette journée incite donc aux interactions entre chercheurs et designers pour tirer les leçons des premières  expériences communes et  construire les  sujets  et  modalités  d’interactions  futures autour du développement durable.

Programme http://docs.gip-ecofor.org/public/ProgrammeSeminaireDesign_3Juin2015-1.pdf

Inscriptions http://inscription.gip-ecofor.org/gicc/index_gicc.php

Publié par

Conférence – Puits et bilan de carbone en forêt : à quelles évolutions faut-il s’attendre en Europe et en France ? Comment les infléchir ?

 Le 31 mars 2015 à Paris, France

Conférence organisée avec le club Carbone Forêt-Bois

Introduction

La filière forêt-bois a la capacité de contribuer à la lutte contre l’effet de serre et d’atténuer le changement climatique. Pour cela, différents leviers existent, comme la séquestration du carbone en forêt, le stockage dans les produits bois et la substitution de bois à des matériaux ou énergies générant plus d’émissions de carbone fossile. Mais comment combiner au mieux ces différentes options pour combattre efficacement le changement climatique ? Le puits forestier joue un rôle important qui a longtemps été souligné. Il est cependant utile de comprendre comment ce puits évolue en fonction de la structure des forêts, du changement climatique et des pratiques sylvicoles qui sont elles-mêmes tributaires des choix d’atténuation dans la filière. Ainsi, l’anticipation de son évolution peut influencer les stratégies à mettre en place qui vont elles-mêmes le modifier.

Cette conférence a pour objectif de discuter l’évolution attendue du puits de carbone forestier aux échelles européenne et française et de la mettre en perspective avec les différents leviers d’atténuation envisagés au sein de la filière forêt-bois.

Pour tout renseignement complémentaire, n’hésitez pas à nous contacter : julia.grimault [at] cdcclimat.com

Compte-rendu de la conférence

CR-Conférence-31mars2015

Le programme de la conférence :

Publié par

Séminaire GICC : La prévision décennale, outil pour la décision face au changement climatique? Etat des connaissances et perspectives

Date
3 Décembre 2014
Lieu
La défense, France

 

Les incriptions sont ouvertes.

 

Objectifs de la journée 

Le programme Gestion et Impacts du Changement Climatique, financé par le Ministère de l’Ecologie, du Développement Durable et de l’Energie, en collaboration avec le GIP Ecofor, organise le 3 décembre 2014 un séminaire qui portera sur la prévision décennale et son utilisation pour l’adaptation face au changement climatique.

 

L’échelle décennale correspond à une échelle de trois à trente ans. A cette échelle, des variations naturelles peuvent masquer la tendance actuelle de réchauffement climatique, donnant l’impression d’une « pause » dans le réchauffement observé. La prévision décennale consiste donc à prévoir au mieux à la fois les réponses du système climatique aux forçages externes (notamment la concentration de Gaz à Effet de Serre dans l’atmosphère) mais aussi en prenant en compte la variabilité naturelle du système particulièrement prégnante à cette échelle de temps.  L’importance croissante de la prise en compte des études réalisées à cette échelle pour la prévision climatique relève de deux facteurs : d’une part la pertinence de cette échelle pour les mesures d’adaptation au changement climatique ; d’autre part l’attente d’outils de prévision à court et moyen termes pour aider à la prise de décision venant de nombreux acteurs des secteurs les plus vulnérables.

 

C’est pour répondre à ces attentes que le programme GICC a financé dans le cadre de son appel à propositions de recherche le projet EPIDOM, dont les objectifs étaient d’évaluer la prévisibilité décennale, ses sources et son niveau d’incertitudes. Le projet EPIDOM venant de s’achever, la tenue de ce séminaire permettra, en présence des chercheurs de la communauté décennale ainsi qu’en présence de la communauté des impacts et des décideurs, de faire le point sur l’état des connaissances ainsi que sur les verrous scientifiques persistants.

 

La journée s’organisera donc en trois temps. Un premier temps de présentation pour faire le point sur les connaissances acquises. Puis les attentes et les besoins en termes de prévision des impacts dans différents secteurs (énergie, agriculture…) seront énoncés. Enfin nous clôturerons la journée sur une table ronde permettant les échanges.

 

Toutes les informations sont sur le site GICC

Publié par

Colloque du réseau SEHS « Penser la multifonctionnalité du secteur forestier dans un contexte changeant et incertain »

Date
19 Novembre 2014 – 20 Novembre 2014
Lieu
Paris, France

Le secteur forestier fait face à de grands défis sociétaux, on l’amène en particulier à :

  • répondre à des attentes multiples de professionnels, d’usagers et plus généralement de la société,
  • affronter des changements tout aussi variés se présentant en outre avec leur lot de risques et d’incertitudes,
  • contribuer de manière visible et franche à la bio-économie dans le cadre des transitions écologique et énergétique.

Les sciences économiques, humaines et sociales ont un rôle majeur à jouer aux côtés des autres sciences pour relever ces défis. Elles apparaissent incontournables pour, notamment, raisonner les arbitrages à faire entre les différentes attentes, intégrer les changements, risques et incertitudes de toutes natures dans les stratégies et politiques relatives à la forêt, promouvoir des activités plus respectueuses de l’environnement.

C’est autour de ces questions que le réseau de sciences économiques, humaines et sociales (SEHS) d’ECOFOR vous convie à débattre les 19 et 20 novembre 2014 à Paris, exactement deux ans après le colloque organisé en 2012.

Public visé

Ce colloque s’adresse à des chercheurs, des gestionnaires et tous acteurs se sentant concernés par les relations entre forêt et société. Il vise en particulier les membres du réseau SEHS d’Ecofor mais aussi plus largement tout ceux qui s’intéressent aux sciences économiques, humaines et sociales, à leurs applications et à l’interdisciplinarité.

    Programme

http://docs.gip-ecofor.org/public/Programme_Colloque_SEHS_ECOFOR_diffuse.pdf

    Inscriptions

Vous pouvez dès maintenant vous inscrire au colloque sur cette page

    Appel à contributions

Ce colloque est organisé sur la base des contributions volontaires qui seront proposées. Vous pouvez soumettre une contribution en ligne jusqu’au 17 octobre 2014.

    Informations pratiques

Lieu du colloque : Institut technologique FCBA, 10 avenue de Saint-Mandé, 75012 Paris
Accès métro : Nation ou Picpus
Animateurs scientifiques : Christelle Bakhache et Francis de Morogues
Aspects logistiques : Aksana Mandrillon

Publié par

BGF – Colloque de restitution des projets 2010 et de lancement des projets 2014

Date
5 Juin 2014 – 6 Juin 2014
Lieu
Nancy, France

Ouverte à tous (chercheurs, gestionnaires, décideurs, associatifs, étudiants…), cette rencontre a pour
objet principal l’échange entre scientifiques et gestionnaires autour des huit projets de l’appel à proposition de recherche lancé en 2010 et des nouveaux projets issus de l’appel «Biodiversité, gestion forestière, changement climatique et politiques publiques » de 2013.

Le recueil des résumés de ce colloque final ainsi que les présentations de la journée sont disponibles sur http://bgf.gip-ecofor.org/index.php?sujet=evenements

Publié par

L’économie sylvicole: une discipline indispensable pour mettre en place une véritable gestion forestière durable

Fichier(s) attaché(s)


Date
21 Mars 2014
Lieu
Paris, France

Cette conférence a été organisée à l’occasion de la journée internationale des forêts. Elle a été animée par Jean-Luc Peyron.

Le support de présentation de la journée est en pièce-jointe.

Publié par

FORGECO 2013 – Forêts et écosystèmes cultivés : vers une intensification écologique ?

Date
3 Décembre 2013 – 4 Décembre 2013
Lieu
Grenoble, La Bastille

Ces rencontres sont ouvertes à tous les chercheurs que ce sujet intéresse (qu’ils soient forestiers ou non). Elles sont organisées dans le cadre du projet de recherche FORGECO (Forêts, gestion et écosystèmes) financé par l’Agence nationale de la Recherche (programme SYSTERRA).

Le programme du colloque et le recueil des résumés est disponible ci-dessus.

Les supports des présentations sont disponibles ci-dessous :

Session 1 : Pratiques de gestion et fonctionnement des écosystèmes
Effets des usages agricoles et forestiers sur la qualité des sols de montagne.  

Jean-Jacques Brun et al.

Impacts des changements d’usage anciens sur la biodiversité et les sols
forestiers.Jean-Luc Dupouey et al.
Impact des récoltes de bois énergie sur la biodiversité. 

Christophe Bouget et al.

Exploitation forestière : quelles bonnes pratiques pour la protection de
l’environnement ?Paul Magaud et al.
Pratiques agricoles et propriétés agro-écologiques des prairies dans un
processus d’intensification écologique : le cas de l’élevage bovin dans le
Vercors.Grégory Loucougaray et al.
Impact d’un mélange d’espèces fixatrice/non fixatrice d’azote (Robinia
pseudoacacia/Populus x euramericana) sur l’allocation et la dynamique d’une plantation à courte rotation.Cécilia Gana et al.
Quelle peut être la signification de la notion d’intensité écologique en agriculture et en foresterie ?

Michel Griffon et al.

Session 2 : Interactions des services écosystémiques à différentes échelles
 
Effet de la gestion sur les services écosystémiques des forêts hétérogènes de
montagne : analyse du compromis production – biodiversité par simulation.Valentine Lafond et al.
 Impact de l’intensification des fonctions de préservation de la biodiversité et
de la production de bois sur la flexibilité de la sylviculture en futaie irrégulière.Bruno Bonté et al.
Comment produire simultanément de multiples biens et services
écosystémiques : exemple de la gestion en futaies de chênes.Nicolas Robert et al.
Simulation des dynamiques paysagères : analyse de l’évolution d’indicateurs de production et de biodiversité forestière dans les Quatre Montagnes.

Clément Parmentier et al.

Approches quantitatives et qualitatives des réseaux de services écosystémiques dans les Alpes françaises : vers une gestion intégrée à l’échelledu massif ?

Émilie Crouzat et al.

Analyse économique et intensification écologique.

Jean-Luc Peyron

 Session 3 : Intensification écologique et gestion : quelle intégration ?
Analyse bioéconomique des pratiques agricoles écologiquement intensives.

Mohamed Ghali et al.

Le rôle indicateur des microhabitats d’arbre et leurs implications dans la gestion écologique des forêts.

Baptiste Regnery et al.

Une approche intégrative pour renforcer le contrôle biologique des
bioagresseurs dans les agro-écosystèmes : l’exemple de la gestion des
populations de carpocapse en vergers de pommiers.Pierre Franck et al.
Intensification écologique et gestion de l’information : le défi de l’action
mesurée.Christophe Chauvin et al.
Croiser les regards sur forêt et agriculture : des questions pour la recherche.

Patrice Cayre et al.

Publié par

Réunion finale du projet SICFOR

Date
14 Novembre 2013
Lieu
Gip Ecofor, Paris 16°

Projet SICFOR : du Suivi aux Indicateurs de Changement climatique en FORêt

 

Les présentations de la journée :

SICFOR : les objectifs, les concepts, la méthodologie

Daphné ASSE (GIP Ecofor)

Les indicateurs potentiels bioclimatiques

Vincent BADEAU (Inra) & Daphné ASSE (GIP Ecofor)

Les indicateurs potentiels de répartition des organismes

Julie PARGADE (CRPF) 

– Intérêt et problèmes d’un indicateur lié à la santé des forêts :expansion du front  de la processionnaire du pin avec le changement climatique
Alain ROQUES (Inra)
 

 

Les indicateurs potentiels phénologiques

Michel VENNETIER (Irstea)

Les indicateurs potentiels de productivité et de santé des forêts

Manuel NICOLAS (ONF)

Les indicateurs potentiels d’adaptation de la gestion des forêts

Myriam LEGAY (ONF)

Publié par

50ème colloque ASRDLF – Session spéciale « FORÊTS ET FORESTERIE : SAVOIRS ET MOTIVATIONS »

Date
8 Juillet 2013 – 10 Juillet 2013
Lieu
Mons, Belgique

La 50ème conférence de l’Association Régionale De Langue Française (ASRDLF) interroge le rôle de la culture, du
patrimoine et des savoirs dans le développement des territoires.

Une session spéciale décline ce thème pour les forêts et la foresterie en s’intéressant plus particulièrement à la construction et à la valorisation des savoirs forestiers, aux motivations des acteurs et à leur contribution respective à la prise de décisions.

Veuillez trouver toutes les informations sur le colloque, ainsi que sur l’appel à communications et ses modalités, en suivant ce lien

Publié par

Quatrième atelier REGEFOR : La gestion de la fertilité des sols forestiers est-elle à un tournant ?

Date
10 Juin 2013 – 12 Juin 2013
Lieu
Champenoux, Nancy

Après le succès en juin 2007, juin 2009 et juin 2011 des trois premières éditions des Ateliers Recherche et Gestion forestière de Champenoux (« Forêts mélangées : quels scénarios pour l’avenir ? », « La forêt face aux défis énergétiques » et « Les services écosystémiques rendus par les forêts »), le GIP ECOFOR et le Pôle Forêt-Bois de Nancy ont organisé les 10, 11 et 12 Juin 2013 les Ateliers REGEFOR 2011 dont le thème a été :

La gestion de la fertilité des sols forestiers est-elle à un tournant ?

Programme et informations pratiques ici.

Vous trouverez ci-dessous en téléchargement les présentations disponibles des trois journées:

Lundi 10 juin
Séance introductive
En guise d’introduction aux sols

Dominique Arrouays (INRA)

 
Introduction

Guy Landmann (ECOFOR)

 
 Session 1 : les sols forestiers
Les usages historiques des sols forestiers

Xavier Rochel (Université de Lorraine) et al.

 
La fertilité des sols: concepts de base

Arnaud Legout (INRA) et al.

 
Sols et changement climatique

Bruno Ferry (AgroParisTech) et al.

 
 La mobilisation de la ressource forestière

Alain Thivolle-Cazat (FCBA) et al.

 
Session 2 : la recherche dans le domaine des sols forestiers : quelles avancées ?
Dans le domaine de la physique et de la chimie des sols

Anne Poszwa (Université de Lorraine) et al.

 
Dans le domaine de la biologie

Stéphane Uroz (INRA) et al.

 
Dans le domaine de la modélisation

Laurent Saint-André (CIRAD-INRA) et al.

 
Mardi 11 juin
Session 3 – le suivi des sols forestiers et les indicateurs de fertilité
L’apport des dispositif de suivi pour la réponse aux questions prégnantes sur les sols

Manuel Nicolas (ONF) et al.

 
Les indicateurs de fertilité : intérêts et limites

Quentin Ponette (Université de Louvain la Neuve) et al.

 
 Le risque érosif

Michel Vennetier (IRSTEA) et al.

 
 Session 4 – Exposés introductifs aux ateliers
Itinéraires sylvicoles et durabilité des sols (Atelier 1)

Guy Landmann (ECOFOR) et Laurent Augusto (INRA)

 
Durabilité des sols et systèmes de récolte: le rôle clé des opérateurs (Atelier 2)

Maryse Bigot (FCBA) et Anne Stenger (INRA / AgroParisTech)

 
Compensation des exportations minérales et remédiation aux dégradations des sols (Atelier 3)

Claudine Richter (ONF) et Arnaud Legout (INRA)

 
La valorisation des données sols: mobilisation, validation, exploitation, diffusion (Atelier 4)

Thomas Eglin (ADEME), Damien Maurice (INRA) et Manuel Martin (INRA)

 
 Session 5 – Ateliers et forum ( Présentation de travaux scientifiques par des doctorants)
Comment raisonner la durabilité et la performance énergétique de la filière de production de plaquettes forestières pour l’énergie ?

Nicolas Bilot

Prévision du fonctionnement biogéochimique des écosystèmes forestiers par un modèle couplant les approches, dendrométriques, éco-physiologiques et biogéochimiques

Julien Sainte-Marie

 
Effets de la macrofaune du sol et de la sécheresse sur la décomposition des feuilles mortes d’arbustes Méditerranéens

Mathieu Coulis

 
Allocation et dynamique du carbone dans des plantations à courte rotation pure et mixte de peuplier et robinier

Cécilia Gana

 
Devenir de l’azote des litières de hêtre. Utilisation de traceur isotopique et modélisation

Jade Salleles

 
Impact de la densité des peuplements forestiers sur la biodiversité et le fonctionnement de l’interface sol-végétation

Ludovic Henneron

 
Impact d’une exploitation intensive des rémanents sur la fertilité des sols forestiers et sur leur biodiversité

Emila Akroume

 
Impact des Taillis à très Courte Rotation de Saule sur la qualité des sols

Marie Stauffer

 
Etude de la distribution des propriétés structurales, hydrodynamiques et pédochimiques du sol le long d’un versant forestier et de son impact sur la croissance des arbres
Deborah Deraedt
 
Utilisation des isotopes pour tracer la dynamique des elements dans deux ecosystemes forestiers de plaine sur des sols sensibles a la degradation physique

Léa Bédel

 
 Mercredi 12 juin
 Session 6 – Restitution des ateliers
Itinéraires sylvicoles et durabilité des sols (Atelier 1)

Anne-Sophie Cabral (ECOFOR)

 
Durabilité des sols et systèmes de récolte: le rôle clé des opérateurs (Atelier 2)

Maryse Bigot (FCBA) et Anne Stenger (INRA / AgroParisTech) (PDF bientôt disponible)

 
Compensation des exportations minérales et remédiation aux dégradations des sols (Atelier 3)

Claudine Richter (ONF) et Arnaud Legout (INRA)

La valorisation des données sols: mobilisation, validation, exploitation, diffusion (Atelier 4)

Thomas Eglin (ADEME), Damien Maurice (INRA) et Manuel Martin (INRA)

Publié par

Réunion de lancement du projet SICFOR

Fichier(s) attaché(s)


Date
25 Mars 2013
Lieu
Paris 16°, 42 Rue Scheffer

Les présentations de la journée :

Sicfor : Du Suivi aux indicateurs dechangement climatique en forêt
Alice MICHELOT (GIP ECOFOR)
 
L’évolution du déficit foliaire comme indicateur de santé des forêts en réponse aux changements environnementaux
Manuel NICOLAS  (ONF)
 
Quelques exemples d’indicateurs d’impact sur les écosystèmes forestiers
François LEBOURGEOIS (LERFOB, AgroParisTech)
 
Observatoire Pyrénéen du Changement Climatique
Action « Evolutions Climatiques et Forêts de Montagne»
Emmanuel ROUYER et Véronique CHERET (OPCC)
 
Publié par

FORGECO 2012 – « Mieux produire et préserver : quelles approches pour les forêts au sein des territoires ? »

Date
4 Décembre 2012 – 5 Décembre 2012
Lieu
ENS, Lyon

Ces Rencontres étaient organisées dans le cadre du projet de recherche ANR FORGECO (Forêts, gestion et écosystèmes) et ouvertes à d’autres chercheurs et à des responsables politiques, associatifs et professionnels forestiers.

Structurées autour de trois grands thèmes :

  • Produire
  • Préserver
  • Produire et préserver

elles ont été l’occasion de faire se rencontrer des porteurs d’enjeux, des chercheurs participant au projet FORGECO et d’autres chercheurs ou experts.
Chaque session était composée d’interventions planifiées mais a également laissé une grande place à un débat général entre les participants.

Veuillez trouver en pièce jointe en haut de page le programme du colloque ainsi que le recueil des résumés des présentations et les actes.

Ci-dessous vous trouverez les diaporamas des présentations et quelques photos des journées de colloque :

 


Mardi 4 décembre 2012
Ouverture des rencontres
Emmanuelle Lemaire au titre de l’ANR et Thomas Cordonnier au titre du projet Forgeco.
Conférence introductive : vous avez dit multifonctionnel ? 
Paul Arnould, Professeur des universités, ENS Lyon
Session 1.1
Produire en connaissance de cause : quelles sont les zones à enjeux,
leurs potentialités, accessibilité et volumes sur pied ?
Apports du Lidar pour l’estimation de la ressource et la desserte forestière.
Jean-Matthieu Monnet & Frédéric Berger (Irstea)
Apport des données d’inventaire à l’évaluation de la ressource forestière française et son 
évolution récente. 
Antoine Colin, Jean-Christophe Hervé,Claude Vidal, Stéphanie Wurpillot & Nathalie Derrière (IGN)
Estimer les potentialités forestières pour une production durable. Philippe Dreyfus (Inra)
Session 1.2
Produire en assurant offres et débouchés : comment dynamiser le
secteur forestier ?
L’avenir des débouchés du bois. Xavier Déglise (Université de Lorraine)
Des propriétaires motivés ? Le point de vue du RESOFOP. Olivier Picard (CNPF-IDF)
Quelle gouvernance pour soutenir les marchés du bois ? Christophe Chauvin (Irstea)
Session 1.3.
Produire avec une gestion appropriée : comment adapter les modes
de
 traitement, d’exploitation et de régénération ?
Les progrès en sylvicultureXavier Gauquelin & Thierry Sardin (ONF)
Évolution et adaptation des modes d’exploitation. Paul Magaud (FCBA)
Quel avenir sur les méthodes intensives de gestion ?
Alain Bailly,Alain Berthelot & Sébastien Cavaignac (FCBA)
Session 2.1
Préserver en appréhendant les facteurs environnementaux :
quelle gestion forestière pour réduire 
les impacts environnementaux
et soutenir la biodiversité ?
Gestion forestière et biodiversité : connaissances, pratiques et progrès possibles. 
Christophe Bouget, Frédéric Archaux & Marion Gosselin (Irstea)
Gestion forestière et sols : connaissances, pratiques et progrès possibles.
Francis Bigot de Morogues, Emmanuel Cacot (FCBA) & Jean-Jacques Brun (Irstea)
 

Mercredi 5 décembre 2012
 Session 2.2.
Préserver en gérant les facteurs environnementaux : comment mieux
prendre en compte les facteurs environnementaux et les conséquences
des changements globaux ?
La notion de service écosystémique pour appréhender et gérer la diversité des facteurs environnementaux. Jean-Luc Peyron (Ecofor)
Impacts des changements d’usage sur la biodiversité et les sols. 
Jean-Luc Dupouey, Sandrine Chauchard, Thomas Feiss (Inra), Xavier Rochel (Université
de Lorraine), Laurent Bergès, Christophe Bouget & Thomas Cordonnier (Irstea)
Impact du changement climatique sur la ressource forestière : quelles adaptations ? 
Benoît Courbaud (Irstea) & Myriam Legay (ONF)
La forêt au sein des territoires : quelle interface avec les autres milieux ?
Jonathan Lenoir & Guillaume Decocq (Université de Picardie)
Session 3.1.
Produire et préserver en suivant les états et dynamiques : comment
améliorer l’information nécessaire à un couplage effectif entre
production et préservation ?
Quels suivis à long terme et quels indicateurs à l’échelle des territoires ?
Guy Landmann, Jean-Luc Peyron (Ecofor)
Session 3.2.
Produire et préserver en concertation avec les acteurs du territoire :
comment créer une vision partagée des enjeux et
des dynamiques sur les territoires ?
La démarche participative comme outil au service de l’apprentissage collectif.
Sylvie Lardon, Armelle Caron, Philippe Chambon (Engref-Agroparistech) & Monique Bouchaud (Irstea)
Comment gérer les conflits ? Christine Farcy (UC Louvain)
Session 3.3.
Produire et préserver avec des outils intégrateurs : comment raisonner la
multifonctionnalité ?
La modélisation forestière au service de la multifonctionnalité à l’échelle du peuplement et du massif. Patrick Vallet (Irstea)
Structures et dynamiques forestières à l’échelle du paysage : changements temporels et analyse de l’hétérogénéitéMathilde Redon, Vincent Thiérion, Sandra Luque & Thomas Cordonnier (Irstea)
La viabilité comme outil d’analyse applicable à la gestion multi-usage.
Rodolphe Sabatier, Muriel Tichit (Inra) avec Jean-Denis Mathias (Irstea) en discutant
 Enjeux de la production jointe en forêt. Nicolas Robert (IGN, LEF)
TABLE RONDE
Attente des acteurs et besoins de recherche pour mieux produire
et préserver en forêt
Synthèse des sessions par Jean-Luc Peyron (Ecofor)Intervenants :
 Jean André (REFORA), Laurent Charnay (SERFOBE), Éliane Giraud (Région Rhône-Alpes
et PNR Chartreuse), Régis Michon (DTONF), Alexis Morrier (DADR), Xavier Martin (CRPF)Animateur : Thomas Cordonnier (Irstea, Forgeco)

 

Publié par

Colloque national « La forêt, des enjeux vitaux entre science et décision »

Fichier(s) attaché(s)


Date
23 Novembre 2012
Lieu
Lille

Ce colloque vise à faire le point sur les enjeux environnementaux, économiques et sociaux liés à la forêt ainsi que sur ses modes de gouvernance.
Le but est de diffuser les résultats de la recherche sur les questions forestières afin de mieux éclairer les professionnels sur les problématiques scientifiques actuelles.

Ce colloque s’insère dans le Festival de l’arbre du 19 au 25 novembre 2012, en Nord-Pas de Calais. Il représente également une contribution au Plan forêt régional et au contrat de filière bois menés par la Région et ses partenaires (en savoir plus sur www.nordpasdecalais.fr).

Les interventions et débats déboucheront sur un écrit.

Plus d’information sur le programme de la journée et les modalités d’inscription en pj ci-dessus.

Publié par

Colloque de lancement du réseau Sciences Economiques, Humaines et Sociales appliquées à la forêt et la filière bois

Date
19 Novembre 2012 – 20 Novembre 2012
Lieu
Paris, FCBA

CONTEXTE DU COLLOQUE

Le colloque « Connaissance des services écosystémiques rendus par la forêt : l’apport des sciences économiques, humaines et sociales » avait pour ambition :

  • de faire le point sur les sujets de recherche actuellement traités en France dans ce domaine,
  • de favoriser les échanges entre chercheurs d’une part et entre chercheurs et acteurs d’autre part,
  • de présenter le réseau, son organisation, ses actions et son site Internet.

Veuillez trouver toutes les information sur la manifestation, ainsi que les présentations du colloque,
en suivant le lien ci-dessous :

http://www.gip-ecofor.org/socioeco/index.php?sujet=reseau&ssmenu=manif_res

Pour adhérer (gratuitement) au réseau :
http://www.gip-ecofor.org/socioeco/index.php?sujet=reseau&ssmenu=adhesion

Publié par

Réunion d’avancement du projet TRAITAUT

Fichier(s) attaché(s)


Thème
Traits fonctionnels et autécologie des essences forestières
Date
22 Octobre 2012
Lieu
Paris, 42 rue Scheffer (Ecofor)

La réunion d’avancement du projet TRAITAUT a permis de réunir 22 participants, chercheurs et agents du développements, sur les thématiques de l’autécologie des essences forestières et des traits fonctionnels. La matinée et le début d’après-midi étaient consacrés à la présentation de l’avancement du projet et une présentation de la plateforme logicielle générique Capsis. Durant la suite de la journée, le site internet Traitaut a été présenté et les participants ont échangé concernant la poursuite de Traitaut et la construction d’un futur projet de recherche.

 

Les présentations

Avancement et suites du projet TRAITAUT
Alice Michelot (Chargée de mission, GIP Ecofor)
Capsis : une plateforme logicielle générique pour la simulation de la croissance des peuplements forestiers
François de Coligny (Ingénieur, INRA)

 

Contact : Alice Michelot (alice.michelot@gip-ecofor.org)

Publié par

ASRDLF 2012 Session spéciale :  » Forêts et foresterie : quelle cohabitation entre industries et services ? « 

Date
9 Juillet 2012 – 11 Juillet 2012
Lieu
Belfort

 

Premier appel à communication

Le colloque 2012 de l’ASRDLF pose principalement la question de savoir dans quelle mesure nous sommes encore dans une société et une économie industrielles. Sources de biens privés et de biens publics ou communs, la forêt et la foresterie s’intègrent parfaitement au cœur de cette problématique. De ce fait, elles méritent sans conteste qu’une session spéciale leur soit à nouveau consacrée, après celle qui s’est déroulée à la Martinique sous l’intitulé « Forêts et foresterie. Mutations et décloisonnements », dans le cadre du colloque 2011 de l’ASRDLF. Cette session spéciale 2012 sur les forêts et la foresterie approfondit donc les liens entre industries s’alimentant en forêt et services procurés par celle-ci.

La forêt a en effet la particularité d’être à la fois le siège d’une production matérielle, généralement ligneuse, et d’une production immatérielle, essentiellement de services écologiques et sociaux. A la fois, mais pas au même rythme, ni sur les mêmes espaces, ni avec les mêmes acteurs, ni avec la même perspective temporelle, ni sur base du même paradigme. C’est pourquoi, à l’heure des crises climatiques, énergétiques et environnementales, on observe, ici comme ailleurs, un regain de pressions et de tensions entre ces deux types de production.

Soucieuse de contribuer au débat public sur ces questions, la session spéciale sera consacrée à une réflexion conceptuelle et méthodologique, basée le cas échéant sur des études de cas, autour de cette cohabitation quelquefois harmonieuse, parfois conflictuelle et la plupart du temps contrainte, entre industries et services.

Ce thème principal se décline notamment sous la forme des questions suivantes :

  • Quel avenir pour les produits forestiers dans l’économie qui se dessine pour le futur ?
  • Quelles attentes sociales vis-à-vis des services offerts par la forêt ?
  • Quelles complémentarités et/ou conflits entre biens et services produits par la forêt et comment les gérer ?
  • Comment appréhender l’offre conjointe de biens et services forestiers face à une forte pression industrielle et sociale ?
  • Quelle organisation sociale et quelle gouvernance permettent de traiter cette cohabitation ?
  • Quelle interdisciplinarité pour aborder ces questions ?

Comité scientifique

Vu la proximité de la thématique avec celle du colloque général, les contributions de la session seront évaluées par le même Comité scientifique.

Propositions de communication

  • Calendrier:
Délai d’envoi des abstracts 2 mars 2012
Avis du comité scientifique 31 mars 2012
Envoi du papier complet 31 mai 2012
  • Modalités d’envoi: Les envois de résumés s’effectueront directement en ligne par les participants (site du colloque : www.2012.asrdlf.org)Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
  • Format attendu: Les propositions de communication (3 pages, incluant la bibliographie, soit environ 1000 mots) comprendront les éléments suivants :

–      Le titre de la communication
–      Un résumé de la communication
–      Les coordonnées précises du ou des auteurs
–      L’objectif de la communication
–      La référence à la thématique d’atelier ou de session visée
–      L’originalité du sujet
–      La méthode
–      Les résultats attendus
–      Une bibliographie (15 références principales au maximum)

  •  Langue : Les textes écrits en anglais sont admis, leur présentation devra se faire en français (à l’exception d’ateliers prévus spécifiquement au programme dans une autre langue).
  • Publication : La publication d’une sélection de communications présentées est prévue après le colloque. La publication ne sera envisagée que pour les communications dont le résumé et le texte auront été envoyés dans les délais et formats mentionnés plus haut, et qui auront fait l’objet d’une présentation effective par le(s) auteur(s).

Plus de renseignement sur la conférence en suivant ce lien

Contacts 

Christine Farcy (UCL, Belgique) : christine.farcy@uclouvain.be
Jean-Luc Peyron (ECOFOR, France) : jean-luc.peyron@gip-ecofor.org
Yves Poss (AgroParisTech, France) : yves.poss@gmail.com

Publié par

« Observatoires des impacts du changement climatique sur les forêts : quels enseignements tirer de leurs expériences ?”

Date
15 Juin 2012
Lieu
FCBA, Paris

Le réseau AFORCE organise, en collaboration avec le GIP Ecofor, son 5ème atelier sur le thème :

“Observatoires des impacts du changement climatique sur les forêts :quels enseignements tirer de leurs expériences ?”

Il aura lieu le 15 juin 2012, au FCBA (Paris), de 9h30 à 17h00.

Pour plus d’information, cliquez ici

Publié par

CONFÉRENCE INTERNATIONALE « Faire face au changement climatique : la contribution de la science forestière « 

Du 21 au 24 mai 2012, au Palais des Congrès de Tours

Cette conférence internationale traitera de l’état actuel des connaissances relatives aux impacts du changement climatique sur les écosystèmes forestiers, les services rendus par la forêt et la gestion forestière. Il s’agit de présenter les enjeux et les différentes méthodes qui permettront de maîtriser au mieux, voire d’éviter, les impacts du changement climatique, à la fois avant qu’ils ne se produisent et lorsqu’ils sont en cours. Seront présentées les solutions proposées par les sciences forestières dans un contexte de changement climatique pour répondre aux interrogations des gestionnaires forestiers.

Ce sont essentiellement les forêts tempérées qui sont visées, celles d’Europe, bien sûr, mais aussi d’Amérique du Nord, d’Asie, voire de l’hémisphère sud.

La conférence est organisée dans le cadre de plusieurs projets internationaux R&D: ECHOES, MOTIVE, BACCARA, REINFFORCE, FOREADAPT et TRANZFOR.

Plus d’information sur le site de la conférence: http://www.gip-ecofor.org/tours2012/

Publié par

Réunion de lancement du projet TRAITAUT

 

Fichier(s) attaché(s)
Thème Traits fonctionnels et autécologie des essences forestières
Date 26 Mars 2012
Lieu Paris, 42 rue Scheffer (Ecofor)

La réunion de lancement du projet TRAITAUT a permis de réunir une vingtaine de participants, aussi bien des chercheurs (fondamental ou appliqué) sur les thématiques des traits fonctionnels et/ou de l’autécologie des essences forestières (tropical ou tempéré) que des agents du développement. La matinée était consacrée à la présentation du projet et des participants ainsi qu’à trois présentations orales. L’après-midi était constitué de deux ateliers successifs avec des pistes de réflexion sous forme de questions, l’un sur les traits fonctionnels, l’autre sur l’autécologie des essences forestières. En session plénière, de nouveaux objectifs ont été établis pour le projet sur la base des discussions d’ateliers.

 

Les présentations

L’autécologie pour développer des outils d’aide à la gestion forestière – Exemples à l’étranger
Alice Michelot (Chargée de mission, GIP Ecofor)
Quelles méthodes pour réviser les outils d’aide au boisement ? Exemple en Région wallonne
Quentin Ponette (Professeur, UCL)
Utilisation des traits en écologie forestière
Sophie Gachet (Maître de conférence, IMBE)

 

Contact : Alice Michelot (alice.michelot@gip-ecofor.org)

Publié par

Colloque BGF « Comment évaluer le bon état de conservation des habitats forestiers ? »

Fichier(s) attaché(s)


Date
13 Mars 2012
Lieu
Paris 15°, AgroParisTech


Contexte

L’état de conservation d’un habitat est une notion complexe qui a pris une importance particulière avec la directive « Habitats-Faune-Flore » (92/43/CEE) en lui consacrant une valeur juridique. Cette directive a pour objectif commun avec la directive « Oiseaux » (79/402/CEE) de maintenir ou de rétablir dans un état de conservation favorable les habitats et espèces d’intérêt communautaire. Le réseau européen Natura 2000 est issu de ces directives. En France métropolitaine, il couvre près de 12,5 % du territoire terrestre et les forêts proposées au titre du réseau européen Natura 2000 représentent environ 20 % des forêts françaises (environ 3,2 millions d’hectares).
La directive « Habitats-Faune-Flore » impose à chaque Etat membre de réaliser tous les 6 ans, non seulement dans les zones Natura 2000 mais aussi sur l’ensemble de son territoire, une évaluation de l’état de conservation des habitats et espèces d’intérêt communautaire listés en annexe de la directive. Cette évaluation doit se faire d’abord à l’échelle nationale (par grande zone biogéographique). La première évaluation coordonnée par le Muséum national d’Histoire naturelle a été produite en 2007 et la seconde est prévue pour 2012. Une évaluation se déroule aussi à l’échelle du site Natura 2000, conformément au Code de l’environnement qui définit le contenu du document d’objectifs (DOCOB).

Objectifs

Cette journée sera l’occasion de faire un rappel sur les outils méthodologiques actuellement utilisés pour évaluer l’état de conservation des habitats forestiers. Elle sera centrée sur les difficultés inhérentes à la prise en compte des déterminants du bon état de conservation des habitats que sont les structures, les processus et les fonctions écologiques. Elle permettra enfin de cerner les questions de recherche à adresser à la communauté scientifique pour apporter des éléments de réponses aux gestionnaires.

Le programme de la journée est disponible en téléchargement ci-dessus et sur le site dédié au programme BGF.

Pour vous inscrire en ligne, suivez ce lien

Contact: Cécile Nivet

Publié par

Recensement et partage de l’information liée à la connaissance des écosystèmes

Date : 1er Février 2012
Lieu : FIAP Jean Monnet, Paris
Cette journée avait pour objet la présentation du projet Catalogue des sources d’information sur la forêt (Ca-SIF) ainsi que différents retours d’expérience sur le catalogage.
  

Présentations

PPT Résumé
Le projet Ca-SIF : origines, mises en oeuvre, bilan et perspectives.
Wilfried Heintz (GIP Ecofor)
Catalogue ONF : quelles articulations avec les autres initiatives ?
Thomas Bouix et Thomas Kochert (ONF)
De la donnée expérimentale à la métadonnée : Plantacomp et GIDE.
Christel Anger et Laetitia Deyris (INRA)
Le SINP : le portage d’un projet national.
Yannick Lebeau (MEDDTL/DGALN/DEB/PEM4)
Geocatalogue : quel bilan de la collecte de données en France ?
Etienne Taffoureau (BRGM)
Projet Ecoscope : capitalisation des données sur des écosystèmes marins exploités
par la pêche.

Julien Barde (IRD)
Le partage de l’information au sein des Parc Nationaux.
Bruno Lafage (PNF)
Resumés démonstrations d’outils et posters :
Logiciel GeOrchestra (François Van Der Biest – Camptocamp)
Base de données naturalistes Baznat (Lucienne Weber – Nature Midi Pyrénées)
Les outils de diffusion du GBIF (Delphine Gasc – GBIF)
Le portail des documents techniques sur l’eau de l’OIEAU (May Abirached – OIEAU)
La plateforme du SIG-Pyrénées et logiciel EasySDI (Lionel Viguier – APEM)
Portail EFI des politiques forestières en Europe (Paul Rougieux – EFI)
Les bases de données EFIATLANTIC (Christophe Orazio – EFI)

 

Publié par

Forêts tropicales : Point d’étape et nouveaux défis: Quelles orientations pour les acteurs français?

Ecofor

Du 11 au 12 Janvier 2012, au Centre de Conférence ministériel de Convention à Paris

Organisé dans le cadre de l’année internationale de la forêt, cet évènement sera un moment privilégié pour faire le point sur les orientations politiques françaises relatives aux forêts tropicales et pour débattre des nouveaux enjeux forestiers dans un contexte international qui a largement évolué.

Placée sous l’égide du Groupe national sur les forêts Tropicales (GNFT) qui rassemble les ministères, les opérateurs publics, le secteur privé, les ONG et les instituts de recherches impliqués sur le sujet des forêts tropicales, la conférence a pour objectifs :

– de faire un bilan des actions mises en œuvre depuis la parution du Livre Blanc sur les forêts tropicales en 2006 ;

– de faire le point sur la politique française de coopération internationale pour la conservation et la gestion durable des forêts ;

– de sensibiliser de nouveaux acteurs aux enjeux forestiers tropicaux, notamment les collectivités territoriales et les secteurs de la finance et de l’agro-alimentaire ;

– de mettre à jour les positions des acteurs français sur les forêts tropicales et d’engager un débat constructif entre ces acteurs sur les sujets clefs ;

– de proposer des orientations politiques pour les autorités françaises dans la perspective du Sommet Rio+20.

La conférence devra conduire à la publication d’un Livre blanc actualisé sur l’approche française des forêts tropicales au printemps 2012.

Pour accéder aux présentations de la conférence: cliquer ici

Le compte rendu de ces deux journées

20120111-12_ConfForetsTropicales_CR

 

Publié par

Les indicateurs forestiers sur la voie d’une gestion durable ?

Date
6 Décembre 2011 – 7 Décembre 2011
Lieu
Montargis

Avec l’évolution de la démographie, des technologies, de la consommation, nos sociétés contemporaines ont été amenées à s’interroger de plus en plus sur le caractère durable des activités auxquelles elles participent. Le secteur forestier est concerné au premier chef par ce type d’introspection. La complexité de la question et son caractère multidimensionnel font que, pour la traiter, différents processus de suivi se sont mis en place de manière à faciliter l’évaluation des stratégies et pratiques forestières…

Retrouvrez le programme, ainsi que toutes les informations pratiques, sur le site du colloque.

Publié par

Connaissance et cartographie des forêts anciennes

Fichier(s) attaché(s)


Date
1 Décembre 2011
Lieu
FCBA, Paris

L’INRA, Ecofor, le WWF et le ministère en charge de l’Ecologie ont organisé une journée d’information sur le thème :

 

CONNAISSANCE  ET  CARTOGRAPHIE  DES  FORÊTS  ANCIENNES

Le jeudi 1er décembre 2011,

 FCBA, 10, avenue Saint-Mandé, Paris 12

 

L’objectif de cette journée était de présenter l’état de la question sur :

1/ L’ancienneté de l’état boisé, qui est un facteur clef de la biodiversité et de la fertilité des forêts actuelles : la distribution des principaux groupes taxonomiques (plantes, micro-organismes, insectes) est contrôlée pour partie par l’histoire de l’occupation des sols, et la fertilité actuelle des sols (acidité, phosphore, …) varie fortement selon les usages anciens.

Un point opérationnel a été fait sur les questions suivantes : que sont les forêts anciennes ? Jusqu’à quelle date doit-on remonter pour établir l’ancienneté de l’état boisé ? Quels sont les liens avec la naturalité ? Quels sont les impacts de l’ancienneté sur les écosystèmes forestiers ?

2/ La cartographie des forêts anciennes, qui apparaît aujourd’hui comme un enjeu important au même titre que la cartographie des stations forestières, par exemple. Si de nombreuses sources pertinentes existent pour réaliser ces cartes, les méthodes employées sont encore très hétérogènes.

Le point a été fait sur la méthodologie générale de cartographie des forêts anciennes, la localisation, la disponibilité et la qualité des sources permettant de faire ce travail, les principaux aspects du géoréférencement des cartes. Des retours d’expériences en cours ont été présentés, portant sur les problèmes techniques rencontrés ou l’intérêt de ces cartes.

En pièce jointe ci-dessus le programme du colloque ainsi que les résumés des présentations de la journée.

Accédez ici aux vidéos de la journée

Ci-dessous, les présentations ppt en téléchargement ainsi que quelques images du colloque.

 

Les présentations

L’ancienneté de l’état boisé et la biodiversité forestière
Guillaume Decocq (Université de Picardie)
 
Traces des déboisements anciens dans les sols forestiers actuels 
Etienne Dambrine (Université de Savoie)
 
Ancienneté de l’état boisé et maturité des peuplements, deux composantes majeures de la naturalité des forêts. Convergences, limites et applications
Daniel Vallauri (WWF)
 
Le patrimoine IGN, une source de premier plan pour l’histoire des territoires 
Bernard Bèzes (IGN)
 

Etude de faisabilité d’une carte des forêts anciennes de France
Jean-Luc Dupouey (INRA)
 
Évolution et ancienneté des forêts d’Île-de-France : méthodologie et premiers résultats 
Cécile Dardignac (ONF Ile de France) et Yann Le Jeune (DRAC Pays de la Loire)
 
Cartographie des forêts anciennes pour la gestion du PN des Cévennes 
Grégoire Gautier (Parc National des Cévennes)
 
Les forêts anciennes des vallées alluviales de Champagne-Ardenne, de la connaissance scientifique à l’action auprès des propriétaires
Marie Thiberville (CRPF), Sylvain Gaudin (CRPF) et Richard Chevalier (Cemagref)
 

 

     
Publié par

La forêt : investisseurs et développement durable

Date
30 Novembre 2011
Lieu
Paris, Palais de Iéna – CESE

Ce colloque est organisé dans le cadre de l’année internationale des forêts par l’ASFFOR, association des sociétés et groupements fonciers et forestiers – ECOFOR, groupement d’intérêt public sur les écosystèmes forestiers – la Société Forestière de la Caisse des dépôts et consignations et le Centre des professions financières, avec le soutien du Ministère chargé de l’agriculture,

Il vise à mesurer l’intérêt que suscitent les forêts, la confiance que l’on place en leur avenir, l’investissement qu’elles justifient.

Plus d’information dans le programme et la plaquette de présentation en téléchargement ci-dessus.

Nous vous invitons à cliquer ici pour consulter les éléments majeurs de cette manifestation, et en particulier :

  • le programme,
  • les communications des intervenants,
  • les remarques conclusives de Monsieur Pierre ACHARD, Président de l’ASFFOR,
  • les propositions de l’ASFFOR,
  • la galerie photos
Publié par

Mieux comprendre les nouveaux scénarios du GIEC

Thème
Changement climatique
Date
23 Novembre 2011
Lieu
UIC-Patrimoine, Espace Congrès, Paris 15ème

Pourquoi de nouveaux scénarios ? Comment ont-ils été construits ? Comment les utiliser ?

Stéphane Hallegatte, Lead Climate Change Specialist (the World Bank – CIRED – Météo-France) et Serge Planton, Responsable de l’unité de recherche climatique à Météo-France, membre du GIEC, répondent à ces questions

 

Le 23 novembre 2011 de 14h00 à 17h00
Espace Congrès UIC-PATRIMOINE, PARIS

 

La première annonce et plus d’information sur notre site GICC

Trouvez le plan d’accès et les information pratiques en suivant ce lien

Publié par

Que nous apprend la recherche sur la vulnérabilité des forêts au changement climatique ?

Fichier(s) attaché(s)


Date
17 Novembre 2011
Lieu
FCBA, Paris

 

Journée d’information et d’échange co-organisée par le Réseau Mixte Technologique AFORCE, le Groupement d’intérêt public Ecofor et l’Inra, dans le cadre de l’année internationale des forêts.

Le 17 novembre 2011, de 9h30 à 17h30
Dans les locaux du FCBA (10, avenue de Saint-Mandé), Paris 12ème

 

Pour retrouver toutes les informations concernant cette journée (les résumés, les présentations, le bilan, le communiqué de presse et bientôt la vidéo..)  cliquez ici

Publié par

IUFRO International Conference « Research Priorities in Tropical Silviculture: Towards New paradigms? »

November, 15th -18th, 2011  – Montpellier (France)

Over the past 50 years, deforestation of tropical forests has increased at such an alarming rate that the long term sustainability of these valuable resources is in question. The loss of one of the richest and most ecologically important ecosystems in the world has become a major international concern.
Uncontrolled harvesting, including over harvesting and poor practices, has now been recognized as an important cause of forest degradation and deforestation. However, sustainable forest management is recognized as a major tool to preserve continuous and large area of forests. Sustainability is indeed central to conservation efforts in “working” landscapes where natural resource management, biodiversity conservation, and maintenance of ecosystem goods and services are shared priorities.
In tropical forests from which scattered trees of marketable species are harvested selectively for their timber, attainment of the goal of sustainable management should include maintenance of the full range of ecosystem goods and services and biodiversity as well as meeting the criterion of non-diminishing timber yields.
After more than 50 years of tropical silviculture research carried out in the major forested regions of the world, and in the framework of the International Year of Forests, Cirad, CIFOR and Ecofor are organizing an international conference under the auspices of IUFRO (Division 1.02.00 Tropical and Subtropical Silviculture; Division 3.07.00 Forest operations in the tropics ;  Division 8.02.00 Forest Biodiversity).

The conference has the following objectives: 

  1. To examine the current state-of-art in tropical silviculture.
  2. To refine our knowledge on the impact of silvicultural practices on forest dynamics and species diversity.
  3. To explore how new, or locally developed, silvicultural approaches can complement those commonly applied for timber production.
  4. To reflect on the adequacy of current silvicultural approaches to contribute to long-term sustainability—what modifications might be necessary, and how might these be implemented.
  5. To define research priorities in forest ecology and silviculture for better conservation of tropical forests in the context of global policy instruments such as REDD and other investment funds for mitigating climate change.

More information on the conference website

IUFROmontpellier2011-abstracts

Publié par

Forêts et foresterie : mutations et décloisonnements

Thème
Biodiversité
Date
6 Juillet 2011 – 8 Juillet 2011
Lieu
Schoelcher – Martinique

Session spéciale dans le cadre du colloque international annuel de l’Association de Science Régionale De Langue Française (ASRDLF)Coordonnée par Christine Farcy (UCLouvain) Jean-Luc Peyron (ECOFOR) Yves Poss (AgroParisTech)

Pendant plusieurs décennies, les théories dominantes en foresterie se sont appuyées sur la thèse de l’effet de sillage. Selon cette théorie, les fonctions environnementales et sociales de la forêt découlent implicitement de la fonction de production de bois ce qui signifie qu’une cloison étanche peut être érigée autour des espaces spatiaux et sociaux déterminés par la production ligneuse sans que les autres fonctions de la forêt en soient affectées. Cette vision qui a structuré dans de nombreux pays, tant l’organisation de l’administration et de la gestion des forêts que l’enseignement des sciences forestières, a induit le développement de systèmes forestiers considérés comme indépendants des autres secteurs et circonscrits à l’intérieur des lisières forestières. Dans les pays héritiers du code Napoléon, des barrières foncières sont venues s’ajouter, dont l’efficacité s’est vue renforcée par la suppression progressive des droits d’usage.
Cette vision cloisonnée dominante a montré son efficacité lorsqu’il s’agit, pour un propriétaire, d’optimiser voire de maximiser la seule production ligneuse. Ce modèle n’a par contre pas fonctionné dans de nombreux pays ou régions où les forêts faisaient de fait encore partie du système agraire. Et il montre aujourd’hui ses limites dans les sociétés post-industrielles en raison de l’importance stratégique accrue que celles-ci accordent aux services environnementaux et sociaux dont la portée dépasse le seul cadre forestier. A l’aube du XXIème siècle, la prééminence de la thèse de l’effet de sillage en foresterie est ainsi de plus en plus largement contestée.
Partout dans le monde, divers processus de décloisonnement plus ou moins consentis par les forestiers ont vu le jour ou sont en cours. Ils concernent les disciplines, les institutions, les territoires, la gouvernance voire le foncier. L’inertie de ces processus ou leur vivacité est fonction de l’importance politique, économique, sociale ou culturelle des priorités qui étaient engagées mais aussi de la résilience des forêts et sociétés concernées.
L’atelier s’intéressera aux processus de cloisonnement et décloisonnement dont les forêts sont ou ont été l’objet. Il portera sur des contextes socio-économiques et culturels variés. Les contributions porteront sur des retours d’expérience ou des études de cas, décriront les problèmes posés ou exposeront les solutions éventuellement envisagées. Les contributions pourront s’inscrire dans une approche globale, ou présenter des situations sectorielles d’ouverture ou de fermeture. L’atelier se veut multidisciplinaire mais donnera priorité aux analyses partant des sciences sociales.
La commission scientifique laisse intentionnellement cet appel à communication très ouvert.

Retrouvez ci-dessus le compte-rendu de l’atelier.

Pour accéder aux présentations cliquez ici

Contacts:

Christine Farcy : christine.farcy@uclouvain.be
Jean-Luc Peyron : jean-luc.peyron@gip-ecofor.org
Yves Poss : Yves.Poss@engref.agroparistech.fr

Publié par

Ateliers REGEFOR 2011 « Les services écosystémiques rendus par les forêts »

Thème
Gestion durable des forêts
Date
14 Juin 201116 Juin 2011
Lieu
Champenoux (Nancy)

Après les deux premières éditions des Ateliers Recherche et Gestion forestière (« Forêts mélangées : quels scénarios pour l’avenir ? » en 2007 et « La forêt face aux défis énergétiques » en 2009), le GIP ECOFOR et le Pôle Forêt-Bois de Nancy ont organisé les 14, 15, et 16 juin 2011 les Ateliers REGEFOR 2011 dont le thème a été :

Les services écosystémiques rendus par les forêts

Programme et informations pratiques ainsi que la troisième annonce ici

Vous trouverez ci-dessous en téléchargement les présentations disponibles des trois journées:

Mardi 14 juin – Session 1 : Service écosystèmiques : une introduction Résumés PPT
Services écosystémiques : concepts et typologie
Bernard Chevassus-au-Louis, IGA
   
Biodiversité, fonctionnement et services rendus par les écosystèmes
Nathalie Frascaria-Lacoste, UPS Orsay
   
Vers le paiement des services écosystémiques?
Anne Stenger, LEF, UMR INRA/AgroParisTech
   
Mardi 14 juin – Session 2 : Biodiversité
Les ressources génétiques, un réservoir pour les services de production et une dynamique pour la gestion des incertitudes
François Lefèvre, URFM-INTA Avignon
   
Mesures et incitations environnementales en faveur de la biodiversité forestière, en particulier en site Natura 2000
Lucile Rambaud, MEDDTL
   
Les modalités de compensation des pertes de biodiversité en forêt
Marc Barré, CDC Biodiversité
   
Mercredi 15 juin – Session 3 : Stockage de Carbone
Forêts, changement climatique et cycle du carbone
Valentin Bellassen, CDC Climat
   
Les marchés du carbone pour le secteur forestier
Marianne Rubio, ONF et Mariana Deheza, CDC Climat
   
Mercredi 15 juin – Session 4 : Forêts et Eau
La forêt, l’eau et la gestion forestière
André Granier, UMR-EEF, INRA/Nancy-Université
   
Des forêts pour l’eau potable : l’eau paiera-t-elle?
Julien Fiquepron, CNPF et Olivier Picard, IDF
   
Mercredi 15 juin – Session 5 : Aménités
Analyse des services rendus par la chasse en forêt
Philippe Ballon, Dominique Vollet et Ludovic Ginelli, Cemagref
   
L’ouverture des forêts au public : regards croisés sur une service récréatif
Jeoffrey Dehez, Cemagref
   
Les déterminants de la valeur récréative des forêts : l’exemple de la Lorraine
Jens Abildtrup, Serge Garcia, LEF, INRA-Nancy/AgroParisTech
   
Biodiversité, services écosystémiques et nature en ville
Laurent Simon et Richard Raymond, UMR LADYSS CNRS Université Paris 1
   
Mercredi 15 juin – Session 6 : Ateliers : Présentations volontaires et discussions
Atelier 1 : Les services écosystémiques, entre exploration du fonctionnement des (socio) écosystèmes et monétarisation, entre attraits et peurs
Animateur : Anne Teyssèdre, chargée de médiation scientifique

Contributions:
Samantha Bailey :
Effets des éléments boisés sur les populations d’abeilles sauvages dans différents paysages agricoles

Alain Persuy : Roles et services écosystémiques des forêts pictocharentaises

Marion Peguin : Services écologiques fournis par les forêts françaises

 

Atelier 2 : Evaluation et paiement des services écosystémiques
Animateur : Jean-Luc Peyron, Ecofor

Contributions :
Elodie Brahic :
Pourquoi et comment allouer des contrats de conservation de la biodiversité par enchère?

Vincent Boulanger, Hanitra Rakotoarison : Evaluation des coûts de la conservation de la biodiversité dans les forêts domaniales : cas des chênes sessiles en France

Patrice Valantin : Experiméntation Outil pour le Paiement des Services Ecosystémiques (PSE)

 

 

Atelier 3 : Les usages récréatifs
Animateur : Anne-Marie Granet, ONF

Contributions:
Anne-Marie Granet :
Fréquentation et représentations de la forêt en France. Caractéristiques et évolutions au plan national 

Bruno Maresca : La fonction récréative de la forêt : de la fréquentation des sites aux services rendus par la forêt, en passant par les prix hédoniques. Formes de questionnement et méthodes d’évaluation

   Atelier 4 : Modélisation et simulation des différents services écosystémiques
Animateur : Mathieu Fortin, INRA

Contributions:
Pau Brunet Navarro, Mathieu Fortin, Holger Wernsdorfer, Yves Ehrhart et François Ningre :
Evaluer le bilan de carbone d’un massif forestier

Marc Fuhr, Thomas Cordonnier, Nicolas Clouet : Gestion multifonctionnelle des forêts de montagne – Quels compromis entre les fonctions de protection et de conservation? 

Nicolas Robert et Anne Stenger : Produire du bois, préserver la biodiversité, accueillir le public ou stocker du carbone : faut-il choisir?

Jeudi 16 juin – Session 7 : Synergies et conflits entre services    La production de bois en forêts publiques entre services écosystémiques, adaptation et atténuation du changement climatique
Jean-François Dhôte, ONF

Synergies et contradictions entre production de bois et autres services écosystémiques rendus à la société : le cas de la forêt privée
Olivier Picard, IDF  Jeudi 16 juin – Session 8 : Synthèses, perspectives et débat finalComptes rendus d’Ateliers

Publié par

BGF – Biodiversité, Gestion Forestière et Politiques Publiques : Séminaire de lancement des projets 2010-2013

Thème
Biodiversité
Date
10 Février 2011
Lieu
AgroParisTech-Engref, Paris

Objectifs

Les huit projets de recherche qui ont été présentés dans le cadre de ce séminaire traitent de la biodiversité en forêt et en lisière sous les angles de sa mesure, de sa distribution dans l’espace et de ses liens à la sylviculture.

Il s’agissait de permettre aux porteurs de projets d’interagir entre eux et aux participants gestionnaires ou scientifiques de suggérer, à un stade précoce des projets, d’éventuelles inflexions ou améliorations. En fin de journée, une conférence sur la trame verte et bleue a permis à l’ensemble des participants de débattre de ce sujet transversal à l’ensemble des projets.

Présentation du programme de recherche BGF 2010

Rebaptisé « Biodiversité, gestion forestière et politiques publiques » à l’occasion d’un quatrième appel à projets de recherche (APR) lancé en 2010, le programme de recherche BGF a été créé en 1996 à l’initiative du Ministère en charge de l’Environnement et du GIP ECOFOR, avec le soutien du Ministère de l‘Agriculture. Il étudie les relations entre biodiversité et gestion forestière. Porté à l’origine sur l’étude de l’impact des modes de gestion sur des compartiments de la biodiversité, le programme s’est progressivement orienté vers des approches fonctionnelles de la biodiversité pour l’écosystème forestier tout en s’ouvrant à des questions socio-économiques (réponse de la biodiversité à la gestion et à l’aménagement, influence de la biodiversité sur le fonctionnement des écosystèmes forestiers, compréhension des processus économiques et sociaux à l’œuvre dans la gestion de la biodiversité, etc). Les huit projets sélectionnés dans le cadre de ce dernier APR portent tous sur des questions écologiques pouvant éclairer les politiques publiques actuelles.

Déroulement de la journée

Passées les allocutions introductives des organismes pilotes (Ministères, ECOFOR) et du Conseil Scientifique, chaque porteur a été invité à présenter son projet. Ces projets étaient répartis en quatre sessions thématiques classées – autant que possible – selon un gradient spatial allant de l’évaluation de la biodiversité à l’échelle locale à sa distribution à l’échelle du paysage, en passant par sa gestion à l’échelle du peuplement. Chaque intervention a été discutée par un membre du Comité d’orientation puis la discussion a été ouverte aux participants, afin de répondre au mieux aux attentes et/ou interrogations scientifiques et appliquées. La journée s’est terminée par un débat dont le thème était introduit par une conférence sur un sujet transversal à l’ensemble des projets et insuffisamment couvert dans le cadre de ce programme: La trame verte et bleue, un tissu de questions scientifiques.

Accès aux présentations

Retrouvez les présentations de la journée sur notre site dédié au programme BGF en cliquant ici

 

Contact
Cécile Nivet

Publié par

Programme GICC : séminaire Projets à mi-parcours 2008, lancement des projets 2010

GICC - Ecofor

Du 20 au 21 janvier 2011, à Aussois

 

Objectifs du séminaire

Présenter l’état d’avancement des projets de l’APR 2008 et les projets retenus de l’APR 2010. 

Les projets qui avaient été retenus en 2008 sont maintenant à mi-parcours, les projets retenus en 2010 viennent de commencer ; les deux jours ont permis d’exposer les avancées réalisées et la problématique des projets de 2010.

Ce séminaire GICC était l’occasion de rassembler les parties-prenantes du programme (scientifiques, décideurs et gestionnaires). Cette discussion a permis de rapprocher les différentes communautés, de discuter des attentes de chacun et des réponses possibles que le programme GICC peut apporter.

Les projets des deux appels d’offres ont été présentés au sein de grandes thématiques communes :

• Climatologie, Modélisation
• Littoral
• Agriculture Forêt
• Montagne
• Santé
• Adaptation des sociétés
• Économie, Industries, Assurances
• Négociations internationales

Contacts

Viviane Appora(Ecofor)
Daniel Martin (MEDDTL)

Présentations

Les présentations en format .pdf sont téléchargeables en cliquant sur : 

 

Jeudi 20 JANVIER 2011 

 Introduction (Daniel Martin, MEDDTL)
 Climatologie, Modélisation
APR 2008: DRIAS Donner accès aux scenarios climatiques Régionalisés français pour l’Impact et l’Adaptation de nos Sociétés et environnements (Christophe Cassou, CNRS)
APR 2010: EPIDOM Evaluation de la Prévisibilité Interannuelle à Décennale à partir des Observations et des Modèles (Christophe Cassou, CNRS)
 Littoral
 APR 2008: SAOPOLO Stratégies d’Adaptation des Ouvrages de Protection marine ou des modes d’Occupation du Littoral vis-à-vis de la montée du niveau des mers et des Océans (Guirec Prévot, CETMEF)  
 APR 2010: C3E2 Conséquences du Changement Climatique sur l’Ecogéomorphologie des Estuaires (Pierre Le Hir, IFREMER)  
 APR 2008: Capacités d’adaptation des sociétés littorales aux phénomènes d’érosion – submersion des côtes en prise avec les changements climatiques (Anne Tricot, CNRS – UMR PACTE)  
 Agriculture Forêt
 APR 2008: FAST Analyse et Spatialisation de Scénario intégré de changemenT global sur la Forêt française (André Granier, INRA)  
 APR 2010: GRAAL Mesure du potentiel d’adaptation des arbres forestiers au changement climatique: approches in situ et ex situ sur gradients altitudinaux à l’aide de dispositifs de transplantation croisée (Philippe Rozenberg, INRA)  
 APR 2010: TERRADCLIM Adaptation au changement climatique à l’échelle des terroirs viticoles (Hervé Quénol, CNRS)  
 Montagne
APR 2008: Adaptation des territoires alpins à la recrudescence des sécheresses dans un contexte de changement global (Sandra Lavorel, CNRS)  
APR 2008: Adaptation au changement climatique en Rhône-Alpes : partenariat opérationnel entre équipes de recherche et collectivités territoriales (Pierrick Yalamas ,Rhône – Alpes Energie)  
APR 2010: R2D2 2050 Risque, Ressource en eau et gestion Durable de la Durance en 2050 (Éric Sauquet,Cemagref)  
 Santé
APR 2008: AdaptFVR : Impacts du changement climatique sur l’émergence des vecteurs de la fièvre de la vallée du Rift au Sénégal : adaptation et stratégie pour une meilleure gestion du pastoralisme au Sahel (Murielle Lafaye, CNES)  
APR 2010: PALUCLIM Impacts des facteurs climatiques sur la production des vecteurs du paludisme en zone rurale du Sahel et stratégies d’adaptation – application à la région de Nouna au Burkina-Faso (Cécile Vignolles, CNES et Rainer Sauerborn, Université d´Heidelberg – Allemagne)  

Vendredi 21 JANVIER 2011

 Adaptation des sociétés
APR 2008: L’adaptation au changement climatique : les défis d’une approche intégrée pour les territoires (François Bertrand, Université de Tours)  
APR 2008: EXCLIM Gérer les déplacements des populations dues aux phénomènes climatiques extrêmes (François Mancebo ,PACTE-Territoires, et Chloé Vlassopoulou, UMR CURAPP – Centre Univ. de Recherches sur l’Action publique et le Politique)  
APR 2008: Quel climat à l’école ? Les  « jeunes » face aux changements climatiques (Susan Kovacs, Université de Lille 3, et Sandrine Bernier, APPA)  
APR 2008: Les budgets carbone individuels, de la théorie à la pratique (Ghislain Dubois, TEC Conseil)  
APR 2010: ETEM-AR Modéliser l’atténuation et l’adaptation dans un plan climat territorial (Alain Haurie, ORDECSYS)  
 Économie, Industries, Assurances
APR 2008: Économie industrielle des accords sectoriels (Yann Ménière, CERNA, MINES ParisTech)  
APR 2010: L’impact du marché européen du carbone sur l’innovation verte (Yann Ménière, CERNA, MINES ParisTech)  
APR 2010: INVULNERABLE 2 Vulnérabilité au changement climatique des entreprises industrielles et de services (Céline Deandreis, IPSL/Laboratoire des Sciences du Climat et de l’Environnement)  
APR 2010: MIRACCLE Mesures et Indicateurs de Risques Adaptés au Changement CLimatiquE (Pierre Ribereau, Université Montpellier II)  
 Négociations internationales
 APR 2008: Les négociations internationales du post-2012 : une lecture juridique des enjeux fondamentaux (Sandrine Maljean-Dubois, CNRS)  
APR 2008: Système intégré de suivi et d’évaluation des négociations sur le climat à partir de COP-15 (Alain Haurie, ORDECSYS)  
 Synthèse et conclusion (Claude Millier, Président du Conseil Scientifique, Daniel Martin, MEDDTL)

rthyzrhy

Publié par

Colloque Connaissance et gestion des écosystèmes tropicaux

Thème : Ecosystèmes tropicaux

Date : 1 Décembre 2010 – 2 Décembre 2010

Lieu : Montpellier

Fichier(s) attaché(s)


 

Présentation

Le Ministère chargé du développement durable et Ecofor ont organisé début décembre 2010 un colloque sur la connaissance et la gestion des écosystèmes tropicaux terrestres et aquatiques continentaux. Il s’agissait de mieux appréhender les interactions aux niveaux aussi bien intraspécifique qu’interspécifique d’abord, entre espèces et milieux ensuite, entre nature et société enfin.

Cette manifestation était fondée sur les résultats obtenus grâce aux projets de recherche financés sur la période 2005-2010 au sein du programme « Ecosystèmes tropicaux » piloté par le Ministère chargé du développement durable
Les disciplines scientifiques convoquées sur cette thématique sont nombreuses : écologie, génétique, biologie des populations, ichtyologie, primatologie, ethnologie, droit, gestion des milieux naturels, politiques publiques.
Les territoires étudiés se trouvent en Guyane, en Afrique tropicale humide ou sèche, en Inde, aux Antilles et dans l’océan Indien.

Programme prévisionnel

– Présentation des résultats des projets de recherche
– Visite de l’Ecotron, très grande infrastructure de recherche en écologie du CNRS, le mercredi 1er décembre après-midi.

Public visé

Les scientifiques du domaine mais aussi les partenaires des projets de recherche, ainsi que les gestionnaires et décideurs s’intéressant au fonctionnement, à la gestion ou à la protection des écosystèmes tropicaux terrestres et aquatiques continentaux.

Le programme détaillé de cette manifestation figure dans l’annonce à télécharger ci-dessus. 

Présentations

Ecologie des populations
Dynamique de la diversité neutre et adaptative au niveau de la communauté: étude du genre Eperua en Guyane française. Ivan SCOTTI, INRA.
Ecologie et génétique évolutive d’une fourmi envahissante, Wasmannia auropunctata.Arnaud ESTOUP, INRA.
Interactions trophiques multispécifiques dans les écosystèmes insulaires tropicaux : applications pour la réhabilitation des îles tropicales françaises de l’ouest de l’océan indien. Matthieu LE CORRE, Université de la Réunion.
Interactions
Impacts des variations géographiques et temporelles sur le fonctionnement des communautés symbiotiques associées à Acacia mangium : diversité en zone d’origine, évolution et adaptation en zone d’introduction. Gilles BENA, IRD et Yves PRIN, CIRAD.
Corridors de végétation et conservation d’un groupe clé de voûte de la biodiversité au centre d’un réseau d’interactions : le cas des Ficus et des communautés associées. Finn KJELLBERG, CNRS.
Les gorilles : un maillon dans le cycle du virus Ebola en forêt tropicale. Du réservoir à l’homme, mécanismes et conséquences de la maladie. Nelly MENARD, Université de Rennes.
Risques entomologiques associés à l’extension de la monoculture de pomme de terre en zone nord-andine. Stéphane DUPAS, IRD et Jean-François SILVAIN, IRD.
Communautés
Dynamique temporelle des métacommunautés de mollusques des eaux douces aux Antilles françaises : une rencontre entre génétique des populations et écologie des communautés. Patrice DAVID, CNRS.
Eutrophisation, cyanobactéries et biomanipulations : approches expérimentales en lacs tropicaux peu profonds. Xavier LAZZARO, IRD.
Organisation spatiale de la diversité des arbres en forêts tropicales aux échelles régionales : enjeux méthodologiques et application dans les Ghâts occidentaux de l’Inde. Raphaël PELISSIER, IRD.
Ecosystèmes et paysage
Forêts de failles et forêts galeries au sud du Mali : deux voies pour la pérennité des refuges guinéens en zone soudanienne. Philippe BIRNBAUM, CIRAD et Laurent GRANJON , IRD.
Biodiversité et paysages en forêt guyanaise : développement d’une méthodologie de caractérisation et de spatialisation des habitats à l’usage des gestionnaires des milieux naturels forestiers. Cécile RICHARD-HANSEN, ONCFS.
Perceptions, pratiques, gestions traditionnelles et modernes d’un écosystème forestier tropical : les mangroves du nord-ouest de Madagascar – Mise en place d’une méthode d’optimisation des plans de gestion. Marc ROBIN , Université de Nantes – CNRS.

Fichiers attachés : Annonce Recueil

Publié par

Séminaire LITEAU GICC – Impacts du changement climatique sur le littoral, Conséquences sur la gestion

 Du 18 au 19 octobre 2010, à Fréjus

GICC - Ecofor

Les programmes Gestion et Impacts du Changement Climatique [GICC] et LITEAU ont organisé un séminaire sur le thème des effets du changement climatique sur le littoral, réunissant scientifiques et gestionnaires.

Originalité de la démarche

Ce sont les gestionnaires (industries, PNR, ONG, agences de l’eau, etc.), consultés via un questionnaire, qui ont eux-mêmes déterminé les thématiques présentées et les questions abordées dans le programme. Ils ont participé également activement aux journées, les sessions mélangeant interventions des gens « de terrain » et chercheurs.

Le double objectif du séminaire

  1. Apporter des réponses aux questionnements des services opérationnels liés au littoral face aux impacts du CC et à son adaptation et,
  2. Dégager des questions scientifiques.

Public visé

Gestionnaires et acteurs de terrain, responsables de l’administration, représentants des collectivités locales et régionales, acteurs économiques et ONG, chercheurs et scientifiques.

Un séminaire en 3 sessions

Session I. Gestionnaires : état des besoins opérationnels

Session II. Les scientifiques répondent

  • Climatologie : régionalisation et prévision décennale
  • Biodiversité, pêche et conchyliculture
  • Aménagement, Urbanisation, Tourisme et activités récréatives

Session III. Table ronde

Le programme et la synthèse des débats intitulée « Changement climatique, impacts sur le littoral et conséquences pour la gestion »  sont disponibles ci-dessous, dans la rubrique « A télécharger ».

Présentations

Les présentations en format .pdf sont disponibles en téléchargement en cliquant sur :

LUNDI 18 OCTOBRE 2010
 Après-midi Introduction. Anne Lieutaud, Chef de la Mission Urbanisme, Territoire et Société MEEDDM /
 Contexte : politiques publiques nationales. MEEDDM, Directions Générales de :
  •  Énergie et du Climat et l’ONERC : Daniel Delalande
  •  Prévention des risques : Sylvie de Smedt
 
  •  Infrastructures, des transports et de la mer : André Leuxe
 
  •  Aménagement, du logement et de la nature : Frédéric Raout
 
 Session I. État des besoins opérationnels
  •  Agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse : Pierre Boissery
 
  •  La Ligue pour la Protection des Oiseaux LPO : Marie-Laure Cayatte
 
  •  Collectivités territoriales : Conseil général du Var : J-Louis Loeuillard
 
  • Syndicat mixte Camargue : Pauline Constantin
 
  •  Conservatoire du littoral, délégation régionale de PACA : Richard Barety
 /
 Session II. Recherche
  Climatologie : régionalisation et prévision décennale Marc Pontaud – MétéoFrance  
 MARDI 19 OCTOBRE 2010
 Matin  Effets du changement climatique sur le littoral et les océans et conséquences sur la biodiversité
Changement climatique, écosystèmes littoraux et services écosystémiques : introduction. Geneviève Barnaud MNHN (remplace Philippe Gros – IFREMER)  
 La prolifération des algues : un danger pour le littoral. Projet Ostreopsis. Rodolphe Lemée – Observatoire océanographique de Villefranche  
 Prolifération de l’huître creuse du Pacifique, Crassostrea gigas, sur les côtes Manche-Atlantique françaises PROGIC. Morgane Lejart- UBO  
 Conséquences de l’acidification pour les services écosystémiques. Des effets biologiques aux impacts économiques.  Nathalie Hilmi et Denis Allemand – Centre scientifique de Monaco  
 Quelles voies de gestion et d’adaptation ? Philippe Gros – IFREMER et Jacques Weber /
 Aménagement, Urbanisation, Tourisme et activités récréatives
Stratégies d’Adaptation des Ouvrages de Protection marine ou des modes d’Occupation du Littoral vis-à-vis de la montée du niveau des mers et des Océans – SAO POLO. Guirec Prévot – CETMEF  
 Génie côtier : efficacité et impacts des équipements côtiers sur le milieu littoral. François Sabatier, Université d’Aix-Marseille I  
 Subir, réagir et s’adapter aux changements globaux : exemple de la côte des Havres SURCOTE. Emmanuel de Saint-Léger, Université de Caen  
 Érosion des dunes : Effets des tempêtes et autres facteurs aggravants. Loic Gouguet – ONF  
 Quelles pistes d’adaptation ?
 Réflexion sur le lien entre GIZC et Adaptation au changement climatique : Julien Rochette et Alexandre Magnan – IDDRI
 La SUBmersion marine et ses impacts sociaux et environnementaux dans le Bassin d’ARCAchon : gérer ce risque par la dépoldérisation ? BARCASUB. Lydie Goeldner-Gianella, Paris I, UMR PRODIG et Frédéric Bertrand – Paris IV, UMR PRODIG
 Capacités d’adaptation des sociétés littorales aux phénomènes d’érosion  –  submersion des côtes en prises avec le changement climatique. Véronique Cuq et Anne Tricot – UMR PACTE CNRS – Université Joseph Fourier  

A télécharger 

GICC-Liteau-SyntheseFrejus-mai2011

Thème : Changement climatique

Publié par

Séminaire de restitution CC Bio « Impacts du changement climatique sur la biodiversité en France »

Thème : Changement Climatique

Date : 27 Septembre 2010

Lieu : Paris

Le GIP Ecofor coordonne une étude bibliographique des impacts du changement climatique sur la biodiversité. Cette étude, commandée par la Direction Eau et Biodiversité du Ministère en charge du développement durable (MEEDDM), a débuté en décembre 2009 pour dix mois. L’objectif de cette étude, intitulée CC Bio, est de faire un bilan des connaissances sur les impacts du changement climatique, observés et futurs, sur la biodiversité terrestre, aquatique et marine, en France métropolitaine et dans les pays limitrophes.

Afin de valoriser le mieux possible les résultats de CC Bio, issus d’un travail de fond mené sur presque un an, le séminaire de restitution CC Bio a pour objectifs de :

• présenter et discuter les résultats de CC Bio, en particulier la base de données et les résultats de la synthèse bibliographique ;
• élargir les discussions sur la place de ce type d’initiatives. Des présentations-invitées sur des thèmes liés permettront de présenter des initiatives comparables au travail mené, c’est-à-dire mise à disposition d’information sur les effets du changement climatique sur la biodiversité et travail de synthèse de l’existant.

Public visé: les partenaires de l’étude, les scientifiques et organismes travaillant sur le sujet changement climatique et biodiversité, et gestionnaires concernés par la thématique (Onema, IFREMER, Agences de l’eau, PNR, Parcs Nationaux, etc.).

Lieu : FCBA, 10 avenue de Saint Mandé, 75012 Paris, métro Nation ou Picpus

Contacts : Natacha Massu ou Anne Foucault

Publié par

Colloque Forêt et enjeux d’avenir

Thème : Changement climatique

Date : 24 Septembre 2010 – 25 Septembre 2010

Lieu : Paris

L’Université Paris Sud et le Sénat organisent en collaboration avec plusieurs partenaires dont ECOFOR un colloque sur l’avenir des forêts en lien avec l’évolution du climat et les enjeux en termes de production forestière et de biodiversité.

Publié par

IUFRO International Symposium

Thème
Economie et société
Date
26 Mai 2010 – 30 Mai 2010
Lieu
Paris

 Forests support multiple goals that management and public policies try to reconcile. Tradeoffs must be organized between these goals and conflicts have also to be avoided. How to produce goods and services, wood and non-timber products, regulatory and socio-cultural services?The conference aimed at discussing four main themes:

  • What will be future demands for forest ecosystem goods and services?
  • How to harvest more or better forest products?
  • How to preserve more and better forests?
  • How to reconcile forest preservation and roundwood removals?  
You can download the Powerpoint presentations here below.
Thursday May 27
Welcome addresses
Jean-Luc Peyron: Assessing changes in the demand for forest ecosystem services-the impact of an aging society and the role of national statistics system. file to download
Philippe Monchaux
Hans Jöbstl: Presentation of IUFRO Unit 4.05.00 “Managerial economics and accounting”. fichier à télécharger
Jean-Luc Guitton
Economics of biodiversity
Jean-Michel Salles: Valuing biodiversity and ecosystems services for public decision making. fichier à télécharger
Jean-Philippe Terreaux
Forest economics
Anne Stenger: Laboratory of Forestry Economics. fichier à télécharger
Elisabeth Le Net: Presentation of the Economics, Energy and Foresight Department. fichier à télécharger
Maria Nijnik: The content and change of British forestry: economic research priorities and why these are important. fichier à télécharger
How to preserve more or better forest products?
Jean-Luc Peyron: Forest management and policies in front of biomass, energy, climate and biodiversity issues. fichier à télécharger
Kajetan Zwirglmaier: Seasonality of prices – the example of German timber prices. fichier à télécharger
Claudio Fagarazzi: Medium term strategies to improve the quality of Mediterranean forests: Valtiberinacase in Tuscany. fichier à télécharger
Kari Hyytiäinen: Comparison of various sources of uncertainty in stand level net present value estimates. fichier à télécharger
Patrice Loisel: Impact of the presence of risk of destructive event on forest silviculture. fichier à télécharger
Donald G. Hodges: Forest Carbon and Management Impacts on Optimal Rotation Ages for Loblolly Pine in the Southern U.S. fichier à télécharger
Saeed Bayazidi: Optimal forest harvesting under stochastic rate of interest. fichier à télécharger
Peter Tarp: The economic effect of reduced regeneration investments on forest stand value – exemplified for European beech. fichier à télécharger
Lorenzo Tarasconi: Forest profitability measurement – a pilot project to extend FADN to Italian forestry sector. fichier à télécharger
Friday May 28
How to preserve more or better tropical forests? 
Baltazar Calvas: Facing the deforestation process in the south of Ecuador from am economic point of view. fichier à télécharger
Juan F. Fernandez: Policy issues of seed transfer for forest management under climate change: where do tropical countries stand? fichier à télécharger
Matthias Bösch: The impact of improved agricultural technology on tropical deforestation. fichier à télécharger
How to preserve more or better forests?
Elodie Brahic: Which market-based instruments to preserve forest biodiversity? fichier à télécharger
Antti Miettinen: On production costs of biodiversity zones on arable land and in forests adjacent to fields. fichier à télécharger
Lidjia Zadnik-Stirn: Management ofprivate forests regarding the owners’ attitudes towards forest preservation-case of Slovenia. fichier à télécharger
Michel Gravet
How to reconcile forest preservation and roundwood removals?
Francesco Carbone: The “not cutting” management: a case study contributing to the debate on sustainability of forest policy. fichier à télécharger
Koji Matshushita: Assessing changes in the demand for forest ecosystem services-the impact of an aging society and the role of national statistics system. fichier à télécharger
Nicolas Robert: Tradeoffs between wood production,biodiversity preservation and attractiveness for recreation. fichier à télécharger
Laura Secco: Comparing profitability and governance for recreational wild mushroom picking in forest and timber production. fichier à télécharger
Synthesis and business session
Jean-Luc Peyron
Hans Jöbstl
Publié par

Expertise Landes « Quelles perspectives pour le massif forestier landais ? »

Thème
Tempête
Date
15 Avril 2010
Lieu
Sabres

A la suite de la tempête Klaus de janvier 2009 qui a principalement touché le sud-ouest de la France, le Groupement d’intérêt public ECOFOR s’est vu confier en mai 2009 une mission d’expertise collective scientifique et technique à visée prospective dont le sujet se résume par la question : quelles perspectives pour le massif forestier landais ? A la suite de la tempête Klaus de janvier 2009 qui a principalement touché le sud-ouest de la France, le Groupement d’intérêt public ECOFOR s’est vu confier en mai 2009 une mission d’expertise collective scientifique et technique à visée prospective dont le sujet se résume par la question : « Quelles perspectives pour le massif forestier landais ? »

Son objectif principal est la mobilisation et le partage de connaissances autour d’options envisageables pour le futur en matière de reconstitution et d’aménagement du massif forestier landais. Pour présenter, partager et discuter les résultats de ce travail collectif, ECOFOR organise une « Table ronde », sur invitation et dans la limite des places disponibles.

Organisateur : GIP ECOFOR (Le Groupement d’intérêt public ECOFOR concrétise la volonté de 10 partenaires de développer ensemble les recherches forestières et leurs retombées en termes de protection et de gestion des espaces boisés : AgroParisTech, Cemagref, Cirad, CNPPF, CNRS, FCBA, IFN, INRA, IRD, ONF).


Voir le site de l’expertise

Publié par

Séminaire 1 Projet – 1 Transfert : Énergie Transport Habitat Environnement Localisation – ETHEL II

Fichier(s) attaché(s)


Thème
Changement climatique
Date
15 Mars 2010
Lieu
Paris

Objectifs

Quelle est la contribution de l’usage des transports et de l’aménagement du territoire aux émissions de gaz à effet de serre (GES) en France ? Quels rôles jouent les interactions entre ces deux secteurs dans le calcul de ces émissions ?
Pour répondre à ces questions, le projet de recherche « Énergie Transports Habitat Environnement Localisations – ETHEL II », qui complète les résultats d’une première phase (ETHEL I) a été financé par l’ADEME dans le cadre par le programme GICC.
Le projet maintenant terminé comportait deux volets, intitulés respectivement « Transports de marchandises en ville » (activité A) et « Secteur industriel » (activité B). Les questions traitées dans ETHEL-I, à savoir l’impact des modes de vie, des localisations d’activités, des types de logements associés, des offres de transports et des comportements de déplacements associés sur les émissions de GES, ont été élargies au cas du transport de marchandises, notamment dans la partie des livraisons en ville en interaction avec les déplacements d’achats des ménages.
Le projet a permis d’identifier et de quantifier les enjeux énergétiques relatifs aux transports, aux localisations et à l’habitat, ainsi que des marges de manœuvres en termes de politiques publiques.
Le séminaire du 15 mars 2010 a pour objectif de présenter les résultats de ce projet, de discuter de ses implications sur les politiques publiques, puis d’ouvrir des pistes de recherche. L’ensemble des partenaires du projet sera mobilisé.
Public visé : décideurs politiques, acteurs et opérateurs des secteurs Énergie, Transport et aménagement du territoire.

Le programme et les présentations de la journée sont disponibles en téléchargement ci-dessus. 

Publié par

International Conference « Knowledge-based management of Tropical Rainforests »

Ecofor

Conférence internationale « La science au service de la gestion des forêts tropicales humides »

Du 22 au 27 Novembre 2009, à Cayenne (Guyane)

 

Contexte

Les forêts tropicales humides jouent un rôle majeur dans la fourniture de biens et services écosystémiques au bénéfice des pays et des populations. Elles nécessitent une attention d’autant plus grande qu’elles portent une richesse exceptionnelle en biodiversité, que leur fonctionnement est complexe et qu’elles restent fragiles face aux perturbations de toutes sortes, notamment face au changement climatique. La protection et la valorisation des forêts tropicales humides nécessitent une connaissance accrue de leur diversité et de leur fonctionnement en relation avec leur gestion.

La forêt amazonienne est un exemple emblématique de la forêt tropicale humide et de ses enjeux. Au niveau politique, les relations s’intensifient entre le Brésil, la Guyana, le Surinam et la France pour promouvoir une gestion forestière durable ; elles confortent les recherches menées sur ces écosystèmes.

La Guyane française, par sa situation géographique, sa forêt et ses dispositifs expérimentaux, offre un cadre exceptionnel où peuvent se nouer des collaborations scientifiques entre organismes de recherche français, brésiliens, comme d’autres pays concernés.

Objectifs

La conférence internationale elle-même a d’abord pour but de discuter des différents thèmes d’importance pour les forêts tropicales humides. Son ambition est de donner à chacun une vision globale, à la fois parce que celle-ci est nécessaire à une action raisonnée, et parce qu’elle apporte des éléments contextuels indispensables à des approches scientifiques plus limitées dans leur champ.

Cet événement est suivi par l’organisation d’ateliers scientifiques dont l’objectif est de favoriser les échanges et discussions entre spécialistes. Ces ateliers sont structurés autour de disciplines clés pour la compréhension des processus écologiques, économiques et humains à l’œuvre dans les régions forestières tropicales humides.

Thèmes et sujets de réflexion

Thèmes de la conférence

Les écosystèmes forestiers tropicaux sont utilisés par des acteurs variés pour des objectifs multiples et complémentaires, comme l’exploitation du bois, la récolte de produits forestiers non ligneux, des activités agricoles et la valorisation des services environnementaux. Deux grands thèmes seront développés dans ce domaine au début et à la fin de la conférence :

Valoriser tant les ressources que la forêt (1)
La forêt, facteur de développement local (6)

* * *

Cette contribution aux activités socio-économiques implique le maintien de ces écosystèmes dans un bon état général de conservation, en relation en particulier avec les grands enjeux relevant des deux conventions internationales sur la diversité biologique et sur le climat. Deux thèmes environnementaux seront donc abordés plus particulièrement :

La biodiversité : une richesse méconnue (2)
Forêts et changements climatiques (3)

* * *

Finalement, la place de la forêt dans le territoire, avec ses implications en termes de déforestation et de plantation, touche aussi bien les activités socio-économiques forestières que la biodiversité et le climat. Il en ressort deux thèmes :

Changements d’usages des terres et forêts (4)
Rôles et place des plantations (5)

* * *

N.B. Ces thèmes seront en partie illustrés à l’occasion d’une sortie de terrain qui se déroulera à la fin de la conférence et juste avant les ateliers scientifiques.

 

Sous-thèmes de la conférence

1. Valoriser tant les ressources que la forêt

Structure et dynamique de l’écosystème forestier
Gestion durable des forêts : sylviculture et exploitation des écosystèmes
Valorisation traditionnelle des ressources
Propriétés des essences et usages du bois en tant que matériau, bioénergie…
Produits forestiers non ligneux, biomolécules

2. La biodiversité : une richesse méconnue

Caractérisation, dynamique et rôle fonctionnel de la biodiversité
Savoirs traditionnels
Services écosystémiques, valeurs de la biodiversité
Protéger ou gérer la biodiversité

3. Forêts et changements climatiques

Impacts passés, actuels et futurs du climat sur la forêt
Capacités d’adaptation des écosystèmes
Contribution de la forêt tropicale au cycle du carbone

4. Changements d’usages des terres et forêts

Typologie et état des lieux de la déforestation
Causes et acteurs
Impacts de la déforestation et autres changements d’usages passés, actuels et futurs

5. Rôles et place des plantations

Plantations et développement durable
Plantations, écosystèmes et biodiversité
Plantations et stockage de carbone

6. La forêt, facteur de développement local

Forêts, agricultures et développement économique
Forêts et ressources en eau
Forêts et marché du carbone
L’écotourisme, mythes et réalités
Forêts lieux de vie

Ateliers scientifiques

Les ateliers scientifiques suivants seront organisés par des responsables scientifiques reconnus dans leur discipline. Quelques exposés introductifs permettront d’amorcer une discussion sur les thèmes prioritaires pour l’avenir et les partenariats futurs envisageables.

• Cycles Biogéochimiques, flux de matière et d’énergie
• Génétique
• Systématique et inventaire de la biodiversité
• Ecologie et modélisation
• Matériaux et molécules
• Sylviculture
• Sciences humaines

Comité d’organisation

Coordinatrice : Anne Jambois (INRA)
INRA : Daniel Auclair, Jean-Marc Guehl, Stéphanie Delvig
CIRAD : Bernard Mallet, Plinio Sist, Richard Pasquis, Cathy Rolin / Pascale Lajoux
AgroParisTech : Eric Marcon
ECOFOR : Jean-Luc Peyron, Viviane Appora, Bernard Riéra
CNRS : Bernard Thibaut
IRD : Pierre Couteron
UAG : Olivier Huisman

Conseil scientifique

Président : Bernard Riéra (ECOFOR, CNRS, Fr)

Frans Bongers (Ecology, Wageningen, Nl)
Claudio Carvalho (Ecology, Embrapa Br)
Pierre Couteron (Ecology, IRD, Fr)
Laila Salmen Esp índola (Biomedicine, Univ Brasilia, Br)
Meriem Fournier (Biomechanics, AgroParisTech, Fr)
Françoise Grenand (CNRS, Fr)
Helenilza Ferreira Albuquerque (Ecology, Univ Macapa, Br)
Robert Nasi (CIFOR, Fr)
Ivan Scotti (Ecology, INRA, Guyane)
Plinio Sist (Ecology, CIRAD, Br)
Hervé Thery (Human sciences, CNRS, Br)
Lee White (Ecology, WCS, Gabon)

A télécharger:

 

Publié par

Programme GICC : restitution des projets 2005, lancement des projets 2008

Thème : Changement climatique

Date : 14 Octobre 2009 – 15 Octobre 2009

Lieu : Paris

Ce séminaire est organisé par Ecofor sous l’égide du Ministère en charge du développement durable (MEEDDM).

Contexte et objectifs

Le programme de recherche « Gestion et Impacts du Changement Climatique » (GICC) a été lancé en 1999 par le Ministère de l’écologie, de l’énergie, du développement durable et de la mer (MEEDDM).
Les objectifs affichés ont toujours été de développer les connaissances en appui aux politiques publiques en considérant les changements climatiques aussi bien sous l’angle de leurs impacts que des mesures d’atténuation de l’effet de serre et d’adaptation au contexte nouveau et risqué qui se profile.
Les projets qui avaient été retenus en 2005 se sont achevés en 2009, les projets retenus fin 2008 ont débuté à la rentrée 2009 ; les journées du 14 et 15 octobre permettront d’exposer les avancées réalisées et la problématique des projets de 2008.
Une discussion mêlant scientifiques, décideurs et l’ensemble des participants a permis de rapprocher les différentes communautés et d’exprimer satisfactions, mais et souhaits pour l’avenir.
Les projets des deux appels d’offre seront présentés ensemble au sein de grandes thématiques communes. L’objectif est de mettre en parallèle les résultats des projets qui se terminent et les futurs résultats attendus.

Les thématiques présentées :

  • Politiques et Négociations internationales, Économie
  • Transport, habitat, tourisme, aménagement du territoire
  • Hydrologie
  • Biodiversité
  • Santé
  • Sciences Sociales – Humaines

Le programme est téléchargeable ci-dessus

Programme et présentations

Les présentation en format .pdf sont disponible en téléchargement en cliquant sur : 

 Mercredi 14 OCTOBRE 2009
Accueil  Introduction : Claude Millier (Président du CS), Daniel Martin (MEEDDM)  /
Matinée   Session thématique Hydrologie. Animateur : Pierre Chevallier (IRD)
 2005. Impact du changement climatique sur les ressources en eau et les extrêmes hydrologiques, bassins Seine et Somme (RExHySS), Agnès Ducharne (UMR Sisyphe)
 Session thématique Biodiversité. Animateur : Serge Morand (CNRS)
 2005. Changement global et stratégies démographiques des populations piscicoles, Jean-Luc Baglinière (Inra)
 2005. Réponses des populations de Vertébrés aux changements climatiques  – paramétrage et premières applications  de modèles prédictifs basés sur les processus démographiques, Jean-Michel Gaillard (Université Lyon 1) Vladimir Grosbois (CIRAD)
 2005. CARBO France : Impact des extrêmes  climatiques sur les flux de carbone à l’échelle de la France, Philippe Peylin (INRA –Agroparistech)
 2008 FAST : Analyse et Spatialisation de scénario intégré de changemenT global sur la Forêt française, André Granier (INRA)
 Après- midi   Session thématique Contexte, Enjeux Politiques et Négociations internationales. Animateur : Nicolas Bériot
 2005. Simulation de stratégies de négociation post-Kyoto dans un régime climatique international fragmenté, Alain Haurie (KANLO)
 2008. Système intégré de suivi et d’évaluation des négociations sur le climat à partir de COP-15, Alain Haurie
 2008. Les négociations internationales du post-2012 : une lecture juridique des enjeux fondamentaux, Matthieu Wemaere (CERIC IDDRI)
 2005. Conditions de l’attractivité d’un Kyoto ré-interprété, Jean-Charles Hourcade (CIRED)
 2005. Scénarios économiques de long terme : hypothèses et mécanismes déterminants pour les trajectoires d’émissions futures, Renaud Crassous (CIRED)
 2005. Économie Industrielle des Projets MOC-MDP, Matthieu Glachant (École des Mines)

2008. Economie industrielle des accords sectoriels, Matthieu Glachant (page 34 de cette présentation)

 Jeudi 15 OCTOBRE 2009
 Matinée  Session thématique Santé. Animateur : Jean-Pierre Lacaux (CNES)
 2005. ACCIES – Analyse du Changement Climatique et de ses Impacts sur l’Eau et la Santé, Bernard Fontaine, Dominique Bicout (UMR IMAG – CNRS) et Pascal Roucou (CNRS)
 2005. Prévention des effets de la canicule : optimiser la circulation cutanée chez les  personnes à risque, Pierre Abraham (CHU Angers)
 2008. AdaptFVR : Impacts du changement climatique sur l’émergence des vecteurs de la fièvre de la vallée du Rift au Sénégal : adaptation et stratégie pour une meilleure gestion du pastoralisme au Sahel, Murielle Lafaye (CNES)
 Session thématique Sciences Sociales – Humaines. Animateur : Claude Millier
 2005. Le monde est à nous? Analyse socio-économique des émissions de GES dues aux déplacements de tourisme et de loisirs et stratégies de limitation possibles, Ghislain Dubois (TEC Conseil)
 2008. Les budgets Carbone individuels, de la théorie à la pratique, Ghislain Dubois
 2008. Gérer les déplacements des populations dues aux phénomènes climatiques extrêmes (EXCLIM), François Mancebo (UMR CNRS –PACTE)  A Venir
 2008. Quel climat à l’école ? Les  « jeunes » face aux changements climatiques, Susan Kovacs (Université de Lille 3)
 Après-midi  Session thématique Transport, habitat, tourisme, aménagement du territoire. Animateur : Henri Tulkens (UCLouvain)
 2005. Energie Transports Habitat Environnement Localisations – ETHEL II, Jean-Pierre Traisnel (CNRS)
 2008. L’adaptation au changement climatique : les défis d’une approche intégrée pour les territoires, François Bertrand (UMR CITERES / Université François Rabelais)
 2008. Capacités d’adaptation des sociétés littorales aux phénomènes d’érosion – submersion des côtes en prise avec les changements climatiques, Anne Tricot (CNRS)
 2008. SAOPOLO Stratégies d’adaptation des ouvrages de protection marine ou des modes d’occupation du littoral vis-à-vis de la montée du niveau des mers et des océans, Philippe Sergent (CEMTEF)
 2008. Adaptation des territoires alpins à la recrudescence des sécheresses dans un contexte de changement global, Benoit Courbaud (Cemagref)
 DRIAS : Donner accès aux scenarios climatiques Régionalisés français pour l’Impact et l’Adaptation de nos Sociétés et environnements. Philippe Dandin (Météo France)
 Présentation invitée : Premières conclusions de l’étude sur les coûts de l’adaptation. Daniel Delalande (MEEDDM)
 Conclusion  Claude Millier (Prsdt du GICC)

Contacts

Daniel Martin (MEDDTL)
Natacha Massu (Ecofor)

Fichier attaché :  Programme des 14 et 15 octobre 2009

Publié par

Biodiversité et gestion forestière : Restitution des projets de 2005, Atelier sur l’APR 2009

Thème : Biodiversité

Date : 10 Septembre 2009 – 11 Septembre 2009

Lieu : Châlons en Champagne

Ces journées avaient pour objet :

– de faire le point sur les résultats des projets financés dans le cadre de l’appel à propositions de recherche de 2005,

– de contribuer aux réflexions sur la construction du futur appel à propositions de recherche (2010).

Les restitutions étaient destinées à un public préférentiel de gestionnaires et de décideurs et un effort important a été fait pour traduire les résultats scientifiques en résultats exploitables pour ces publics.

Les diaporamas sont téléchargeables ci-dessous, quelques-uns sont disponibles en écoute également.

Les synthèses illustrées des projets peuvent aussi être consultées ici.

 

Jeudi 10 septembre 2009

 

Titre de la présentation (nom du coordonnateur du projet)

Nom de l’intervenant

 

Introduction

Claude Millier (AgroParisTech-Engref)

Session 1. Animée par Marion Gosselin (Cemagref)
Les indicateurs de biodiversité forestière

Jean-Luc Peyron (Ecofor)

diaporama à télécharger écouter le diaporama
Biodiversité floristique et entomologique des vallées alluviales de Champagne-Ardenne. Rôle de l’antécédent historique et de l’intensité d’entretien en peupleraie, en interaction avec la station et en référence aux habitats forestiers et prairiaux subnaturels (projet d’Alain Berthelot, FCBA)

Christian Gauberville (CNPPF)

diaporama à télécharger
Influence de la composition et de la structure des masses forestières sur labiodiversité (projet de Jean-Luc Dupouey, INRA et Laurent Bergès, Cemagref)

Christian Gauberville (CNPPF)

diaporama à télécharger
Influence de l’intensité d’exploitation et du degré d’ouverture de la canopée en forêt tropicale humide sur le maintien et la dynamique de la biodiversité : de l’étude de la dynamique des peuplements et des traits d’espèces à la définition de règles de gestion durable (projet de Christopher Baraloto, INRA)

Olivier Soulères (ONF)

diaporama à télécharger
Session 2. Animée par Daniel Terrasson (Cemagref)
Diversité fonctionnelle des arbres et réponse de l’écosystème forestiers aux changements climatiques (projet d’Hervé Jactel)

Philippe Xéridat (MAAP)

diaporama à télécharger
Quelle mode de régulation et de gestion durable des ressources forestières pour la biodiversité? Une analyse à partir de la coordination locale (projet de Valérie Angeon et Armelle Caron, AgroParisTech-Engref)

Charles Dereix (FNCOFOR)

diaporama à télécharger écouter le diaporama
Recherche de voies, conditions et moyens d’une prise en charge renforcée des enjeux de la biodiversité par les propriétaires et les gestionnaires forestiers (projet d’Alain Bailly et Hervé Brédif, FCBA)

Luc Mauchamp (MEEDDM)

diaporama à télécharger écouter le diaporama
Le bois mort dans la gestion forestière : représentations sociales et intérêts pour la biodiversité (projet de Christophe Bouget, Cemagref)

Emmanuel Michau (ONF)

diaporama à télécharger écouter le diaporama
Conclusion

Claire Hubert (MEEDDM)

Vendredi 11 septembre2009

Introduction

Claude Millier (AgroParisTech-Engref)

Restitution des échanges entre chercheurs, gestionnaires et décideurs : questions pour la recherche en écologie

Hervé Jactel (INRA)

diaporama à télécharger écouter le diaporama
Restitution des échanges entre chercheurs, gestionnaires et décideurs : questions pour la recherche en sciences sociales

Franck-Dominique Vivien (Université de Reims)

Les pistes pour le prochain APR

Claude Millier (AgroParisTech-Engref)

Discussion
Conclusion

Claire Hubert (MEEDDM)

Publié par

Atelier « autour du projet  » Biodiversité floristique, entomologique et ornithologique des vallées alluviales de Champagne-Ardenne »

Thème : Biodiversité

Date : 9 Septembre 2009 – 11 Septembre 2009

Lieu : Châlons en Champagne

Cet atelier centré sur le projet coordonné par Alain Berthelot (FCBA) dans le cadre du programme Biodiversité et gestion forestière a eu pour objet de présenter les résultats du projet de recherche d’une part et d’échanger avec les acteurs locaux sur les pratiques sylvicoles dans les vallées alluviales d’autre part.

Le public était donc composé des gestionnaires et décideurs de Champagne-Ardenne et des régions voisines.

Les diaporamas sont téléchargeables ci-dessous et sont également disponibles à l’écoute.

Mercredi 9 septembre 2009

Titre de la présentation Nom des intervenants
9h00 Introduction
Jean-Luc Peyron (Ecofor) diaporama à télécharger
9h15

11h15

 

 

 

 

Présentation du projet de façon détaillée
Enjeux, problématique, méthodologie du projet

Alain Berthelot (FCBA)

 

diaporama à télécharger  écouter le diaporama
Résultats obtenus sur la flore

Richard Chevalier (Cemagref)

 

diaporama à télécharger  écouter le diaporama
Résultats obtenus sur les Carabidaes

Emmanuelle Dauffy-Richard (Cemagref)

 

diaporama à télécharger  écouter le diaporama
Résultats obtenus sur l’avifaune

Frédéric Archaux (Cemagref)

 

diaporama à télécharger  écouter le diaporama
Propositions d’itinéraires techniques

Pierre Gonin (IDF-CNPPF)

 

diaporama à télécharger  écouter le diaporama
11h15-12h15 Discussion : quelles implications pour les décideurs et les gestionnaires?
Après-midi Sortie de terrain : visite des différents stades de la peupleraie

 

Fichier attaché : Programme

Publié par

Séminaire Changement climatique, impacts sur les milieux aquatiques et conséquences pour la gestion

Thème : Changement climatique

Date : 29 Juin 2009 – 30 Juin 2009

Lieu : Paris, AgroParisTech

Le séminaire est co-organisé par l’ONEMA et le programme Gestion et GIC.

Questions traitées : Quelle gestion mettre en place pour faire face à l’évolution du climat ? Existe-t-il des stratégies d’adaptation ?
Ces questions touchent particulièrement les gestionnaires des milieux aquatiques, confrontés à une situation critique sans avoir de réponses opérationnelles. Ce séminaire est organisé pour et par les acteurs de l’eau.

Objectifs:

  • Diffuser l’information et les connaissances existantes aux gestionnaires,
  • Initier des discussions entre chercheurs et gestionnaires, créer ou renforcer les partenariats,
  • Proposer de nouvelles pistes de recherches, de synthèses et d’expertises collectives,
  • Proposer des stratégies d’adaptation valides pour la gestion.
Les synthèses (version courte et longue) de ces deux journées sont disponibles en téléchargement ci-dessus.

Programme et présentations
Pour visualiser les diaporamas sonorisés  , vous devez disposer du logiciel Real Player, vous pouvez le télécharger gratuitement en suivant ce lien ou Alternative Player (nouvelle version recommandée) ici .

Les présentation en format .pdf sont disponible en téléchargement en cliquant sur :

 Lundi 29 juin
 10h-10h15 Introduction par Claire Hubert (CGDD), Jean-Luc Peyron (ECOFOR),
Nirmala Séon-Massin (ONEMA)
 10h15-12h15 I. Etat des besoins opérationnels, Animateur : François Simonet (Agence de l’Eau Adour Garonne)
 1. Elisabeth Jaskulké (Suez, MEDEF),
 2. David Monnier (ONEMA),
 3. Bernard Breton (FNPF),  Pas de PPT disponible
 4. Thomas Pelte (AERMC),
 
 5. Kristell Astier-Cohu (MAP),
 
 6. Stéphane Marche (PNR)
 
13h30-15h30 II. Disponibilité et qualité de l’eau, Animateur : Eric Sauquet (Cemagref)
 1.    Modélisation du changement climatique : Laurent Li (CNRS, Université Paris 6)
 
 2.    Evolution de l’hydrologie : Agnès Ducharne (CNRS)
 
 3.    Constat et prévision d’évolution des températures des rivières : Philippe Gosse (EDF – LNHE)
 
 4.    Evolution quantitative et qualitative de la ressource en eau en région Méditerranéenne. Wolfgang Ludwig : (CEFREM – Centre de Formation et de Recherche sur l’Environnement Marin)
 
   16h00-1800  III. Quel impact sur les écosystèmes aquatiques ?, Animateur : Luc Abbadie (président du Conseil scientifique ONEMA)
 1.    Bilan du programme GICC : les hydrosystèmes : Didier Pont (Cemagref)
 
 2.    Projection d’aires de répartition des poissons migrateurs : Eric Rochard (Cemagref)
 
 3.    Evolution des stratégies des poissons: de l’individu à la démographie : Cyril Piou (INRA)
 
 4.    Espèces exotiques et biodiversité : Christian Lévêque (IRD)
 
  Mardi 30 juin
   9h00-11h00 IV. Quelles stratégies de gestion intégrée pour l’adaptation ?, Animateur : Sylvie de Smedt (MEEDDM)
 1.    Aménagement du territoire : trames vertes et bleues : Elodie Salles (Direction de l’eau et de la biodiversité – MEEDDAT)
 2.    Prospective : présentation du rapport « Impacts du changement climatique, mesures d’adaptation et coûts associés » : Daniel Berthault, MEEDDAT/DEB
 3.    Aspects économiques de l’adaptation au changement climatique et le secteur de l’eau : Shardul Agrawala et Raynald Macher-Poitras (OCDE)
 4.    Directive Cadre sur l’Eau et changement climatique : Thierry Davy (représentant des agences de l’eau à Bruxelles)
 11h30-13h00 V. Table ronde finale. Quels apports pour la recherche ? Quelles perspectives pour la gestion ?,  Animateur : Romuald Berrebi (ONEMA)  Claude Millier (Président du Conseil scientifique GICC), Martin Arnould (WWF), Daniel Gerdeaux (INRA), Henri Décamps (CNRS), Benoit Rossignole (EPTB Loire), Elizabeth Jaskulké (Suez)
13h00-13h30 Conclusion :  Patrick Lavarde (Onema)

Contacts

Nirmala Séon-Massin (ONEMA)
Natacha Massu (ECOFOR)
Daniel Martin (MEDDTL)

Fichier attaché : Synthese

Publié par

Regefor 2009 « La forêt face aux défis énergétiques »

Thème : Changement climatique

Date : 08 Juin 2009 – 10 Juin 2009

Lieu : INRA de Champenoux

L’Atelier Recherche et Gestion forestière, co-organisé par le Pôle Forêt-Bois de Nancy (INRA-Nancy, Nancy-Université, AgroParisTech-ENGREF) et GIP ECOFOR, fut consacré à une question d’actualité : le positionnement de la forêt face à la nouvelle donne énergétique : Quelles opportunités ? Quelles précautions ?

– Des sessions plénières (exposés de synthèse invités par le comité scientifique).
– Un forum
– Des ateliers

LES SESSIONS PLENIERES

  • Biomasse forestière et enjeux énergétiques (filières de production, substitution d’énergies renouvelables, engagements (Inter)nationaux).
  • Des systèmes de production et de mobilisation à développer (systèmes de production dédiés ou non, mobilisation de la ressource).
  • Des écosystèmes à préserver (fertilité des sols, biodiversité…)
  • Gouvernance forestière et gestion des territoires.

LE FORUM

Il fut organisé dans l’après-midi du 9 juin et a visé à promouvoir les échanges d’information (connaissances, approches, questions, inquiétudes) entre acteurs de milieux et de sensibilités différentes. Il fut axé sur les mêmes thèmes que les sessions plénières et construit à partir de vos propositions.

LES ATELIERS

Ils se sont déroulés le 9 juin en fin de matinée et furent organisés autour de quelques questions-clés.

INTRODUCTION – Guy LANDMANN ECOFOR
Lundi 8 Juin 2009
Session 1 – Biomasse forestière et enjeux énergétiques
Quels rôles pour la Biomasse sur la scène énergétique et climatique
Jean-Luc PEYRON – ECOFOR
Filières énergétiques à base de biomasse
Jean TAYEB – UMR FARE – INRA
Les défis énergétiques : des objectifs ambitieux pour la forêt
Marie-Laurence MADIGNIER, Jean-Luc GUITTON – MAP
Session 2 – Des systèmes de production à développer
Les systèmes sylvicoles qui fournissent du bois énergie
Guy LANDMANN – ECOFOR, Christian GINISTY, Christophe CHAUVIN – CEMAGREF
Les systèmes dédiés à la production de bois énergie
Jean-Charles BASTIEN, Nicolas MARRON – INRA, Alain BERTHELOT – FCBA, Aurélie LEPLUS – AILE
Qualité de la Biomassse agro-forestière en vue de la production de carburants de 2ème génération
Denilson DA SILVA PEREZ, Alain BERTHELOT, Audrey GUILLEMAIN – FCBA
Céline LABOUBEE, Françoise LABALETTE, Jean-Philippe LEYGUE – GIE ARVALIS/ONIDOL
Brigitte CHABERT – INRA, Capucine DUPONT – CEA
Fannie-Pomme LANGUE, Sophie PITOCCHI, Céline GOMES – UCFF
Mobilisation du bois énergie sous forme de plaquettes forestières
Jean-Pierre LAURIER – FCBA
Mardi 9 Juin 2009
Session 3 – Des écosystèmes à préserver
Estimation des disponibilités en biomasse en forêt et hors forêt pour le bois d’oeuvre, d’industrie ou pour l’énergie
Patrick VALLET, Christian GINISTY, Hélène CHEVALIER – CEMAGREF
Antoine COLIN – IFN
Sylviculture et protection des sols et des eaux
Jacques RANGER, Etienne DAMBRINE, C. NYS, A. LEGOUT, A. GAVALAND, L. AUGUSTO, JM. OTTORINI, J. BOUCHON – INRA, Manuel NICOLAS – ONF, Quentin PONETTE – ULB, Alain BERTHELOT, E. CACOT – FCBA, JP. LACLAU, L. SAINT ANDRE – CIRAD
Intensification des prélèvements de biomasse et préservation de la Biodiversité forestière
Christophe BOUGET, Frédéric GOSSELIN, Marion GOSSELIN – CEMAGREF, Hervé JACTEL – INRA
Mercredi 10 Juin 2009
Session 6 – Gouvernance forestière et gestion des territoires
Augmentation de la récolte forestière et biodiversité :
Structures participatives et outils d’information pour une régulation territoriale

Christophe CHAUVIN – CEMAGREF
Productions énergétiques et organisation des territoires
Marc BENOIT, Jean-Marc MEYNARD – INRA

Fichiers attachés : annonce Programme

Publié par

Séminaire de restitution du projet « Le monde est à nous ? Analyse socio-économique des émissions de GES dues aux déplacements de tourisme et de loisirs et stratégies de limitation »

Thème : Changement climatique

Date : 12 Mai 2009

Lieu : Nogent sur Marne, CIRED

Objectif du séminaire

Quelle est la contribution du tourisme aux émissions de gaz à effet de serre (GES) de la France ? Quels sont les comportements sous-jacents à ces émissions ? Ces émissions sont-elles égalitairement réparties dans la population ? Comment vont-elles évoluer dans l’avenir ?

Le séminaire du 12 mai 2009 avait pour objectif de présenter les résultats du projet « Le monde est à nous ? Analyse des émissions de gaz à effet de serre du tourisme et des loisirs », de discuter de ses implications sur les politiques d’atténuation (notamment dans le transport aérien), puis d’ouvrir des pistes de recherche.

L’ensemble des partenaires du projeta été  mobilisé (instituts de recherche, ministère de l’Ecologie, ministère du Tourisme). Il a bénéficié de la participation de membres du réseau eCLAT (Experts in climate and tourism), qui ont co-réalisé avec les experts de TEC plusieurs projets connexes (prospective du tourisme mondial à 2050, rapport de la conférence de Davos sur le tourisme et le changement climatique…).

Programme

Il est téléchargeable sur le site du cabinet TEC qui a coordonné le projet.

Publié par

Programme BGF : Atelier de formation sur les méta-analyses

Thème : Biodiversité

Date : 04 Décembre 2008 – 05 Décembre 2008

Lieu : Agroparistech-Engref, Paris

Organisé dans le cadre du programme de recherche « Biodiversité et Gestion Forestière » financé par le Meeddat et le Map et animé par Ecofor.

Animation de l’atelier : Hervé Jactel (INRA Bordeaux)

Public : chercheurs en écologie

Durée : 2 jours

La revue de synthèse de données scientifiques est souvent difficile à pratiquer tant les conditions de réalisation des expériences peuvent être variables et les résultats obtenus parfois contradictoires. Il existe cependant une méthode qui permet de résoudre certaines de ces difficultés, la méta-analyse. La méta-analyse est une démarche statistique qui permet de combiner les résultats de plusieurs études indépendantes, réalisées dans des conditions variées, sur un problème donné. Elle permet une vue globale sur ce problème en produisant un résultat quantitatif et synthétique, pouvant être validé par un test de significativité. Elle permet aussi de détecter les études produisant des résultats aberrants. Cette démarche est très largement utilisée dans les sciences médicales mais, depuis quelques années, elle fait l’objet d’un usage croissant par les écologues. Cet atelier a donc proposé un atelier d’initiation à la méta-analyse en écologie.

Cet atelier s’est déroulé sur 2 jours. Le premier jour a été consacré à l’exposé des principes et de la démarche analytique, suivi d’une étude en commun de quelques articles ayant utilisé la méthode. Le deuxième jour a été consacré à une initiation au logiciel MetaWin 2.0 sous forme de TP avec deux fichiers de données communs.

Cet atelier a rassemblé 26 participants.

Publié par

International Scientific Conference : « The European Forest-Based Sector : Bio-Responses to Address New Climate and Energy Challenges ? »

Thème : Changement climatique

Date : 06 Novembre 2008 – 08 Novembre 2008

Lieu : Nancy, France

Contexte et objectifs

La filière forêt-bois se trouve placée à l’intersection entre deux grandes crises intimement liées entre elles, l’une climatique et l’autre énergétique. La crise climatique résulte du renforcement de l’effet de serre : les gaz qui en sont responsables, notamment le dioxyde de carbone, sont émis en quantités bien supérieures à celles susceptibles d’être assimilées durant la même période par la biosphère et l’océan. La crise énergétique est quant à elle la conséquence d’un épuisement progressif des ressources fossiles les plus accessibles, dont l’exploitation contribue par ailleurs au renforcement de l’effet de serre ; elle se traduit par une hausse du prix de l’énergie qui profite en particulier aux ressources renouvelables.

Or, la forêt fixe puis stocke du carbone, tandis que les produits à base de bois prolongent le stockage, nécessitent peu d’énergie pour leur transformation et possèdent un fort potentiel énergétique. Ces aptitudes conduisent à s’interroger sur le rôle que peut et doit jouer la filière forêt-bois pour atténuer, dans la limite de ses possibilités, l’une et l’autre des deux crises qui viennent d’être mentionnées.

La capacité des forêts à lutter contre l’effet de serre a été reconnue tant par les travaux du Groupe intergouvernemental d’experts sur l’évolution du climat (GIEC) que par la Convention Cadre des Nations Unies sur le changement climatique et son Protocole de Kyoto. Cependant, elle n’a pas été prise en compte de façon complète. Ainsi, le stockage de carbone dans les produits de la forêt et la substitution du bois à d’autres matériaux ou sources d’énergie ne sont pas traités à leur juste valeur. Ce constat conduit à réexaminer l’ensemble des deux contributions géochimique et institutionnelle de la filière forêt-bois à la lutte contre l’effet de serre.

Alors que se préparent de nouveaux engagements pour l’après 2012, il s’avère particulièrement utile de mettre à disposition des négociateurs le maximum d’éléments objectifs permettant de préciser le rôle que tient la filière forêt-bois dans les processus physiques du cycle du carbone, dans la concurrence entre le bois et les autres matériaux et sur le marché de l’énergie.  

Thèmes et sujets de réflexion

1. La forêt : puits de carbone

1.1. Le Protocole de Kyoto prend en compte les conséquences du changement d’affectation des terres (boisement, reboisement, déboisement) sur les variations nettes des émissions de gaz à effet de serre (article 3.3). Il ouvre également la possibilité de tenir compte d’une partie des effets de la gestion forestière sur le réservoir de carbone (article 3.4). Il est le résultat d’une difficile négociation entre de multiples parties et intérêts et débouche sur des règles complexes de comptabilisation. Il s’agit donc de confirmer et, le cas échéant, d’améliorer, de simplifier et d’étendre les modalités de prise en compte du puits forestier.

1.2. Le rôle exact des forêts par rapport aux évolutions du climat et de l’atmosphère s’exprime d’abord au niveau du cycle du carbone : le carbone fixé par photosynthèse et non relâché par la respiration de la plante est stocké jusqu’à sa réémission éventuelle vers l’atmosphère par décomposition ou combustion. La forêt influe également sur les cycles de l’eau, de l’ozone, voire d’autres gaz à effet de serre, et par ses propriétés vis-à-vis de la lumière (albédo). Par ailleurs, les changements globaux viennent modifier le fonctionnement courant des écosystèmes forestiers (peuplements, sols) et par conséquent le cycle du carbone. Ils font aussi peser la menace d’un renforcement des événements extrêmes susceptibles d’altérer ce fonctionnement. Un bilan d’ensemble mérite donc d’être dressé de manière à appréhender le rôle exact des forêts vis-à-vis des évolutions du climat et de l’atmosphère, pour en tirer le meilleur parti, l’expliquer et le défendre.

1.3. Indépendamment des stratégies en faveur des produits forestiers (thèmes 2 et 3), le sylviculteur peut renforcer l’efficacité de la séquestration par des interventions appropriées. Il peut aussi réduire les impacts néfastes du changement climatique par des mesures de prévention, c’est-à-dire d’adaptation. Il est utile de noter que la distinction entre les effets de la gestion et ceux d’autres processus naturels ou humains (dépôts azotés d’origine atmosphérique, augmentation de la concentration atmosphérique en dioxyde de carbone, structure des âges des arbres forestiers) reste une question sujette à débats.

1.4. A partir de cette analyse des règles actuelles, de ce retour sur les processus biogéochimiques en cause et des possibilités d’action forestière, il est possible de discuter des stratégies, politiques et mesures, internationales, communautaires ou nationales, susceptibles de conforter les forêts en tant que puits de carbone.

2. Les produits du bois : stockage de carbone et économie d’énergie

2.1. En l’état actuel, le Protocole de Kyoto ne prend pas en compte explicitement le stockage de carbone dans les produits en bois, ni le fait que le bois requiert assez généralement moins d’énergie pour sa transformation que ses concurrents directs. Un enjeu de demain consiste donc à quantifier les atouts du bois et élaborer un système qui les intègre. La palette des produits concernés tend aujourd’hui à se diversifier en direction de la chimie verte et de nouveaux matériaux composites capables de pénétrer les secteurs médical, pharmaceutique, alimentaire, électronique, textile… sans compter le domaine de la bio-raffinerie (thème 3).

2.2. Pour une comparaison efficace entre le bois et ses principaux concurrents, l’analyse de cycle de vie des produits mérite d’être développée et généralisée de manière à toucher de multiples débouchés et à balayer des critères variés dont, bien entendu, celui du bilan carbone.

2.3. Il importe aussi de réduire les inconvénients pesant sur certaines formes d’exploitation et de transformation du bois. Cela peut être fait en assurant une gestion durable des forêts, en limitant les exploitations illégales de bois, en mettant en œuvre, chaque fois que nécessaire, une traçabilité des produits, en réduisant le nombre et la nocivité des produits chimiques utilisés pour le collage et la préservation du bois.

2.4. A partir de cette analyse de la situation actuelle, du cycle de vie des produits et des obstacles qui pourraient gêner une meilleure prise en compte des produits en bois dans la lutte contre l’effet de serre, il convient de discuter des stratégies, politiques et mesures, internationales, communautaires ou nationales, susceptibles de conforter les produits en bois dans leur rôle de stockage de carbone et d’économie d’énergie.

3. La filière forêt-bois : source d’énergie renouvelable

3.1. Contrairement aux énergies fossiles, le bois constitue une ressource renouvelable à une échelle de temps compréhensible par un être humain. Récolté dans le cadre d’une gestion raisonnée, les émissions qu’il engendre sont compensées par la croissance forestière. Le Protocole de Kyoto ne décompte pas les émissions issues de la combustion de la biomasse. Le bois est susceptible d’être utilisé à titre énergétique de multiples façons et à différents stades de la transformation. Les nouvelles technologies de la bio-énergie se développent, à partir des ressources lignocellulosiques (parmi lesquelles le bois) ; elles interviennent en particulier dans le cadre de bio-raffineries accolées à des papeteries.

3.2. Les différentes possibilités de production d’énergie à partir du bois brut, des produits connexes des industries du bois, d’anciens produits connexes devenus primordiaux, de produits en fin de vie, pour la chaleur, l’électricité ou le carburant, méritent que des bilans multicritères soient établis, en termes énergétiques, certes, mais aussi économiques, écologiques et sociaux de manière à fournir les meilleures informations aux décideurs.

3.3. Dans plusieurs pays européens, les forêts sont insuffisamment exploitées par rapport à la production biologique nette tandis qu’apparaît une forte demande d’énergie à partir de la biomasse. Les ressources effectivement disponibles doivent être estimées selon leur localisation, le milieu naturel, leur gestionnaire et les débouchés possibles. L’objectif est d’équilibrer la demande et l’offre dans le respect des contraintes écologiques et du développement durable. Il s’agit d’éviter tout risque de surexploitation. Les conflits éventuels entre fonctions des forêts et entre différents usages des sols (forêt versus agriculture et friches) doivent être analysés et des solutions proposées

3.4. A partir de cette analyse de la situation actuelle, des sources et des attentes de bio-énergie, il convient de discuter des stratégies, politiques et mesures, internationales, communautaires ou nationales, qui permettront de tirer au mieux parti des possibilités offertes par le bois pour la satisfaction des besoins énergétiques et, dans le même temps, dans la lutte contre l’effet de serre.

Comité d’organisation

Sous l’égide du Ministère de l’agriculture et de la pêche (Map) et avec la participation de la Commission européenne, le comité d’organisation associe des représentants des principales institutions françaises concernées par le sujet : Ministère de l’écologie, de l’énergie, du développement durable et de l’aménagement du territoire (Meeddat), Mission interministérielle de l’effet de serre (Mies), Conseil général de l’agriculture, de l’alimentation et des espaces ruraux (Cgaaer), Groupement d’intérêt public Ecofor, Centre de Nancy de l’Ecole nationale du Génie rural, des eaux et des forêts (Engref-AgroParisTech), Office national des forêts (Onf), Centre national professionnel de la propriété forestière (Cnppf), Société forestière de la Caisse des dépôts et consignations (Sf-Cdc), Institut national de la recherche agronomique (Inra), Centre technique Forêt, cellulose, bois-construction, ameublement (Fcba), Cemagref, Inventaire forestier national (Ifn), Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe), Fédération nationale des Propriétaires forestiers de France (Fpf), Fédération des pâtes, Syndicat des sylviculteurs du Sud-Ouest (Sysso), Fédération nationale des communes forestières (FNCoFoR).

Conseil scientifique

Le conseil scientifique est présidé par Yves Birot, par ailleurs président du Conseil scientifique de plusieurs organismes. Il a été président de l’Institut forestier européen et président du Conseil scientifique de la Plate-forme technologique européenne Forêt-bois-papier.

En font également partie :
  • Dr Annemarie Bastrup-Birk (Université de Copenhague – Danemark),
  • Philippe Ciais (Laboratoire des Sciences du Climat et de l’Environnement, Gif/Yvette – France),
  • Emil Cienciala (Institute of Forest Ecosystem Research, Jilove u Prahy – République tchèque),
  • Giacomo GRASSI (Joint Research Centre European Commission, Ispra – Italie),
  • Wernz Kurz (International Union of Forest Research Organizations – Canada),
  • Marcus Lindner (European Forest Institute, Forest Ecology and Management Programm, Joensuu – Finlande),
  • Denis Loustau (INRA Bordeaux – France),
  • Dr Maria Nijnik Serg (The Macaulay Institute, Aberdeen – Royaume Uni),
  • Leena Paavilainen (Metla, Institut finnois de recherche forestière, Helsinki – Finlande),
  • Piotr Paschalis Jakubowicz (SGGW, Université des sciences de la vie de Varsovie – Pologne),
  • Jim Penman (Defra, Department for Environment, Food and Rural Affairs – Royaume Uni)
  • Davide Petenella (Université de Padoue – Italie),
  • Jean-Christophe Pouët (ADEME, Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie, Angers – France),
  • Giuseppe Scarascia (président du Conseil Scientifique de la Plateforme Technologique Européenne Forêt-Bois-Papier),
  • Prof. Kai Sipilä (VTT, Centre de recherche technique de Finlande, Espoo – Finlande).


Retrouvez en téléchargement ci-dessous:

  • Le programme de la conférence (version FR et ENG)
  • Les résumés des présentations FR-ENG
  • La synthèse scientifique de la conférence (version FR et ENG)
  • Le rapport IISD (version FR et  ENG)
Publié par

Programme GICC : restitution des projets 2005, lancement des projets 2008

Thème
Changement climatique
Date
14 Octobre 2009 – 15 Octobre 2009
Lieu
Paris

Ce séminaire est organisé par Ecofor sous l’égide du Ministère en charge du développement durable (MEEDDM).

Contexte et objectifs

Le programme de recherche « Gestion et Impacts du Changement Climatique » (GICC) a été lancé en 1999 par le Ministère de l’écologie, de l’énergie, du développement durable et de la mer (MEEDDM).
Les objectifs affichés ont toujours été de développer les connaissances en appui aux politiques publiques en considérant les changements climatiques aussi bien sous l’angle de leurs impacts que des mesures d’atténuation de l’effet de serre et d’adaptation au contexte nouveau et risqué qui se profile.
Il y a eu deux séries de projets:
  • 2005-2009
  • 2008-2012
Les journées du 14 et 15 octobre 2009 ont permis d’exposer les avancées réalisées et la problématique des projets de 2008.
Une discussion mêlant scientifiques, décideurs et l’ensemble des participants a permis de rapprocher les différentes communautés et d’exprimer satisfactions, mais et souhaits pour l’avenir.
Les projets des deux appels d’offre ont été présentés ensemble au sein de grandes thématiques communes.

Les thématiques présentées :

  • Politiques et Négociations internationales, Économie
  • Transport, habitat, tourisme, aménagement du territoire
  • Hydrologie
  • Biodiversité
  • Santé
  • Sciences Sociales – Humaines

Programme et présentations

Les présentation en format .pdf sont disponible en téléchargement en cliquant sur :  

 Mercredi 14 OCTOBRE 2009
Accueil  Introduction : Claude Millier (Président du CS), Daniel Martin (MEEDDM)  /
Matinée   Session thématique Hydrologie. Animateur : Pierre Chevallier (IRD)
 2005. Impact du changement climatique sur les ressources en eau et les extrêmes hydrologiques, bassins Seine et Somme (RExHySS), Agnès Ducharne (UMR Sisyphe)
 Session thématique Biodiversité. Animateur : Serge Morand (CNRS)
 2005. Changement global et stratégies démographiques des populations piscicoles, Jean-Luc Baglinière (Inra)
 2005. Réponses des populations de Vertébrés aux changements climatiques  – paramétrage et premières applications  de modèles prédictifs basés sur les processus démographiques, Jean-Michel Gaillard (Université Lyon 1) Vladimir Grosbois (CIRAD)
 2005. CARBO France : Impact des extrêmes  climatiques sur les flux de carbone à l’échelle de la France, Philippe Peylin (INRA –Agroparistech)
 2008 FAST : Analyse et Spatialisation de scénario intégré de changemenT global sur la Forêt française, André Granier (INRA)
 Après- midi   Session thématique Contexte, Enjeux Politiques et Négociations internationales. Animateur : Nicolas Bériot
 2005. Simulation de stratégies de négociation post-Kyoto dans un régime climatique international fragmenté, Alain Haurie (KANLO)
 2008. Système intégré de suivi et d’évaluation des négociations sur le climat à partir de COP-15, Alain Haurie
 2008. Les négociations internationales du post-2012 : une lecture juridique des enjeux fondamentaux, Matthieu Wemaere (CERIC IDDRI)
 2005. Conditions de l’attractivité d’un Kyoto ré-interprété, Jean-Charles Hourcade(CIRED)
 2005. Scénarios économiques de long terme : hypothèses et mécanismes déterminants pour les trajectoires d’émissions futures, Renaud Crassous (CIRED)
 2005. Économie Industrielle des Projets MOC-MDP, Matthieu Glachant (École des Mines)

2008. Economie industrielle des accords sectoriels, Matthieu Glachant (page 34 de cette présentation)

 Jeudi 15 OCTOBRE 2009
 Matinée  Session thématique Santé. Animateur : Jean-Pierre Lacaux (CNES)
 2005. ACCIES – Analyse du Changement Climatique et de ses Impacts sur l’Eau et la Santé, Bernard Fontaine, Dominique Bicout (UMR IMAG – CNRS) et Pascal Roucou (CNRS)
 2005. Prévention des effets de la canicule : optimiser la circulation cutanée chez les  personnes à risque, Pierre Abraham (CHU Angers)
 2008. AdaptFVR : Impacts du changement climatique sur l’émergence des vecteurs de la fièvre de la vallée du Rift au Sénégal : adaptation et stratégie pour une meilleure gestion du pastoralisme au Sahel, Murielle Lafaye (CNES)
 Session thématique Sciences Sociales – Humaines. Animateur : Claude Millier
 2005. Le monde est à nous? Analyse socio-économique des émissions de GES dues aux déplacements de tourisme et de loisirs et stratégies de limitation possibles, Ghislain Dubois (TEC Conseil)
 2008. Les budgets Carbone individuels, de la théorie à la pratique, Ghislain Dubois
 2008. Gérer les déplacements des populations dues aux phénomènes climatiques extrêmes (EXCLIM), François Mancebo (UMR CNRS –PACTE)  A Venir
 2008. Quel climat à l’école ? Les  « jeunes » face aux changements climatiques, Susan Kovacs (Université de Lille 3)
 Après-midi  Session thématique Transport, habitat, tourisme, aménagement du territoire. Animateur : Henri Tulkens (UCLouvain)
 2005. Energie Transports Habitat Environnement Localisations – ETHEL II, Jean-Pierre Traisnel (CNRS)
 2008. L’adaptation au changement climatique : les défis d’une approche intégrée pour les territoires, François Bertrand (UMR CITERES / Université François Rabelais)
 2008. Capacités d’adaptation des sociétés littorales aux phénomènes d’érosion – submersion des côtes en prise avec les changements climatiques, Anne Tricot(CNRS)
 2008. SAOPOLO Stratégies d’adaptation des ouvrages de protection marine ou des modes d’occupation du littoral vis-à-vis de la montée du niveau des mers et des océans, Philippe Sergent (CEMTEF)
 2008. Adaptation des territoires alpins à la recrudescence des sécheresses dans un contexte de changement global, Benoit Courbaud (Cemagref)
 DRIAS : Donner accès aux scenarios climatiques Régionalisés français pour l’Impact et l’Adaptation de nos Sociétés et environnements. Philippe Dandin (Météo France)
 Présentation invitée : Premières conclusions de l’étude sur les coûts de l’adaptation. Daniel Delalande (MEEDDM)
 Conclusion  Claude Millier (Prsdt du GICC)

Contacts

Daniel Martin (MEDDTL) 
Natacha Massu (Ecofor)

Publié par

GICC – Colloque de restitution de l’APR 2003 & Séminaire à mi parcours APR 2005 – présentation des 1ers résultats

GICC - Ecofor

GICC - Ecofor

Du 27 Mai au 28 Mai 2008, à Paris

Organisé par Medias France et Ecofor sous l’égide du Ministère de l’Écologie, de l’Énergie, du Développement Durable et de l’Aménagement du Territoire (MEEDDAT)

Publics visés

Chercheurs et scientifiques, parties prenantes du programme, responsables de l’administration et gestionnaires de l’environnement, représentants des collectivités locales et régionales.

Il est important de rappeler que les résultats présentés lors de la journée du 28 mai n’étaient que préliminaires.

Pour visualiser les diaporamas sonorisés, vous devez disposer du logiciel Real Player, vous pouvez le télécharger gratuitement en suivant ce lien ou Alternative Player (nouvelle version recommandée) ici.

 

 Intervenant   Titre de l’intervention   Diaporama à télécharger  Présentations sonorisées

 27 MAI

 Négociations internationales

Alain Haurie (Université de Genève) Politique du changement climatique et géostratégie des marchés énergétiques à long terme. (Coordinateur du projet : Jean-Charles Hourcade)
Sandrine Mathy (CIRED) Climat et développement : réconciliation entre contraintes environnementales et politiques nationales de développement dans les pays en développement.    Non disponible
Marie-Christine Kessler (CNRS) et Raphaëlle Gauthier (Juriste) Acteurs étatiques et non étatiques dans la politique climatique.
 
Sandrine Maljean-Dubois
(CNRS/CERIC)
L’effectivité du Protocole de Kyoto sur les gaz à effet de serre : rôle des mécanismes de contrôle et de réaction au non-respect.
 

 Le Programme GICC : bilan et résultats marquants

Claude Millier, Président du Conseil Scientifique 1999 – 2008, 6 appels d’offres : bilan et résultats marquants
 Non disponible
François Bertrand (Université de Tours) Gestion territoriale du changement climatique
 
François Sabatier (Université Aix-Marseille I & CEREGE, UMR 6635 CNRS) IMPLIT : Impact des phénomènes extrêmes liés au changement climatique sur les hydrosystèmes méditerranéens français. (Coordinateur du projet : Serge Moron)
 
Serge Rambal (CNRS) REFORME : Réponse des forêts méditerranéennes françaises aux changements climatiques. (Coordinateur du projet : Joel Guiot)
 

28 MAI

Philippe Peylin
(CEA)
CARBO France: Impact des extrêmes climatiques sur les flux de carbone à l’échelle de la France.
 
Agnès Ducharne
(CNRS- UPMC)
Impact du changement climatique sur les ressources en eau et les extrêmes hydrologiques dans les bassins de la Seine et de la Somme (RExHySS).
 
Didier Pont
(Cemagref)
Changement global et stratégies démographiques des populations piscicoles
 
Jean-Michel Gaillard et Vladimir Grosjean (Université de Lyon) Réponses des populations de vertébrés aux changements climatiques – paramétrage et premières applications de modèles prédictifs basés sur les processus démographiques.
 
Jean-Louis Saumet
(Université d’Angers)
Prévention des effets de la canicule : optimiser la circulation cutanée chez les personnes à risque
 
Philippe Sabatier
(INRA)
ACCIES – Analyse du Changement Climatique et de ses Impacts sur l’Eau et la Santé.    
Alain Haurie
(Université de Genève)
Simulation de stratégies de négociation post-Kyoto dans un régime climatique international fragmenté
 
Sandrine Mathy
(CIRED)
Conditions de l’attractivité d’un Kyoto ré-interprété.
  Non disponible
Olivier Sassi
(CIRED)
Scénarios économique de long terme : hypothèses et mécanismes déterminant pour les trajectoires d’émissions futures.
 
Matthieu Glachant
(ENSMP)
Mécanisme de Développement Propre, Mise en Œuvre Conjointe, économie industrielle, transferts de technologie, innovation, propriété intellectuelle.    
Jean-Pierre Traisnel (CNRS) ETHEL II – Energie Transports Habitat Environnement Localisations – Phase II.
 
Ghislain Dubois
(TEC Conseil)
Le monde est à nous? Analyse socio-économique des émissions de GES dues aux déplacements de tourisme et de loisirs et stratégies de limitation possibles.
 
Publié par

Atelier international « Régime international des forêts »

Vers un régime international des forêts à travers la convergence des politiques publiques et l’essor des initiatives privées ?

Du 22 au 23 Novembre 2007, à Paris

Dans les difficiles avancées vers la constitution d’un éventuel régime international des forêts, la question des forêts tropicales représente un point de friction Nord-Sud où convergent pratiquement tous les problèmes de mise en œuvre du développement durable : tensions entre la croissance économique et la préservation de la biodiversité, tension entre le temps long de la régénération des écosystèmes et les horizons financiers, imprécisions en matière de droits de propriété, existence d’externalités nombreuses, incertitudes et polémiques sur le contenu même de la notion de durabilité…

Cet atelier international a été l’occasion de débattre sur ces questions et d’apporter des réponses à la problématique que pose la création d’un régime international des forêts

Thème : Ecosystèmes tropicaux

CR-Atelier-international-paris-21-23nov2007

Publié par

Colloque de restitution des projets de recherche – Typologie des stations forestières

Thème : Typologie des stations forestières

Date : 24 Octobre 2007 – 25 Octobre 2007

Lieu : Rouen

Présentation

Le programme Typologie des stations, lancé en 2005 en lien avec la relance de la Typologie des stations voulue par le Ministère chargé l’agriculture, est maintenant terminé. Le colloque de restitution qui s’est déroulé les 24 et 25 octobre a été l’occasion de présenter les résultats des projets.
Le séminaire s’est déroulé sur deux jours : la première journée a permis aux équipe de recherche de présenter leurs résultats finaux. Dans la soirée, un débat sur les perspectives pour la typologie des stations dans le cadre du changement climatique a été mené. De ce débat, émergent plusieurs pistes relatives à cette question.
La deuxième journée, organisée sur une seule matinée, a été consacrée à une sortie sur le terrain pour présenter concrètement ce qu’est l’outil « typologie des stations » aux gestionnaires, en particulier, et au public présent.

Documents disponibles

Compte-rendu du débat « Perspectives pour la typologie des stations dans le cadre du changement climatique »
Résumés des projets de recherche

 
Discours d’ouverture du colloque :

Les 5 projets de recherche qui ont été présentés le 24 et 25 octobre 2007, lors du Colloque de restitution des projets de recherche en typologie des stations forestières s’inscrivent dans un programme de relance de la typologie des stations forestières, initié en 2002 par la DGFAR. Ce programme s’est appuyé sur l’évaluation de la pertinence, de l’utilisation et des lacunes des nombreux catalogues des stations forestières élaborés depuis 1975. Le but de ce programme était de disposer, pour l’ensemble du territoire, d’une typologie simplifiée des stations qui décrive de façon synthétique le milieu afin d’orienter et d’accompagner le gestionnaire forestier dans ses choix sylvicoles. Le programme prévoyait 2 volets complémentaires : la poursuite des travaux régionaux et leur expertise technique nationale (IFN), le lancement d’un appel à projets de recherche pour lever les blocages et aider à la constitution d’une base écologique nationale (coordination GIP ECOFOR).
Sur le premier volet, la constitution de catalogues de stations simplifiés sur l’ensemble du territoire sera facilitée par le guide-âne qui propose des méthodes et recommandations pour reconnaître les stations forestières et choisir les essences. Plusieurs guides existent maintenant. On peut citer les 3 guides dans la région Champagne-Ardenne sur les plateaux calcaires, celui qui va être publié sur l’Argonne et celui qui est en projet sur les vallées alluviales. Le guide des Alpes du Nord et de la montagne de l’Ain est également disponible en région Rhône-Alpes. Le guide–âne va aider à la constitution des autres par la suite. Pour faciliter la délimitation du contour géographique de ces guides, l’IFN définit actuellement des sylvo-écorégions (SER) sur l’ensemble du territoire après avoir testé la méthode sur 2 régions pilotes. A terme, les 309 régions forestières seront regroupées en 40 voire 60 sylvo-écorégions qui auront chacune un guide de catalogues des stations.
Les projets de recherche présentés lors de ce colloque constituent le volet scientifique du programme de relance de la typologie des stations. Les 5 projets de recherche retenus visent à lever les blocages rencontrés. Ils vont notamment permettre :
– de préciser la définition des stations à partir de l’analyse des caractéristiques de l’humus, de la flore et de la pédofaune ;
– de mieux connaître l’effet de la station dans les peuplements mélangés en zone méditerranéenne ;
– d’utiliser en routine la valeur indicatrice des champignons ectomycorhiziens pour affiner la relation station-production qui n’est jusqu’à présent pas prise en compte dans les catalogues des stations ;
– de définir les limites attitudinales des étages de végétation en montagne, de spatialiser des indices bioclimatiques tels le bilan hydrique. Cette modélisation de la distribution et de la fertilité des essences aidera à caractériser le type de station ;
– de mieux connaître la perception et les attentes des utilisateurs de la typologie des stations en forêt privée pour améliorer la diffusion de cet outil. Les nombreuses formations pour les gestionnaires, ainsi que les plaquettes de présentation de la typologie à destination d’un large public pourront être mieux valorisées.
Les documents qui définissent les stations forestières analyseront toujours les potentialités des essences adaptées, le niveau de production espérée, la qualité du bois, les risques phytosanitaires et la sensibilité au vent, les sylvicultures adaptées ainsi que les préoccupations concernant la protection des sols ou la gestion de la biodiversité. Ces travaux sur la typologie des stations devront très certainement être actualisés pour prendre en compte les effets du changement climatique. La réserve utile en eau des sols sera sans doute un facteur limitant à mieux prendre en compte dans la typologie des stations. La spatialisation des indices bioclimatiques et toutes les avancées scientifiques récentes seront des atouts pour adapter le guide d’identification des stations qui sera défini dans chaque sylvo-écorégion.
Patricia Bossard, Ministère chargé de l’agriculture (DGFAR/ SDFB)

Contact :
Natacha Massu

Publié par

Séminaire intermédiaire Biodiversité et gestion forestière « Enjeux écologiques et sociaux »

Thème : Biodiversité

Date : 04 Octobre 2007 – 5 Octbore 2007

Lieu : Ferrière en Brie

Présentation

Les 4 et 5 octobre 2007, s’est tenu le séminaire intermédiaire dans le cadre du programme «Biodiversité et gestion forestière » lancé conjointement en 2005 par le Ministère chargé de l’écologie et le Ministère chargé de l’agriculture. C’était l’occasion de faire le point avec les équipes sur l’avancement des 8 projets de recherche qui ont été sélectionnés lors de l’APR de 2005. Les résumés des projets et le programme sont disponibles ci-dessus.

La première journée a donc permis aux équipes de recherche BGF de présenter leurs premiers résultats à mi-parcours. Cela a aussi permis de créer une vraie dynamique de groupe et de s’interroger dès ce stade sur les moyens de valoriser ces résultats.

Les participants se sont beaucoup exprimés sur le nécessité de conserver des petits programmes comme BGF, il est nécessaire de rester dans un cadre modeste pour créer une vraie communauté. BGF offre également la possibilité de travailler entre chercheurs et gestionnaires et d’entretenir de meilleures relations, peut-être un moyen de convaincre mieux les forestiers de l’intérêt de préserver la biodiversité.

La deuxième journée s’est déroulée en deux temps. La matinée a été consacrée à une sortie terrain, l’occasion d’échanger entre gestionnaires et chercheurs sur des sujets comme la gestion du bois mort ou les réponses de la biodiversité au chablis. Ils ont pu également discuter des interactions possibles entre eux. L’initiative de cette matinée est dans la continuité de la Journée de Transfert du 22 mai 2007.

L’après-midi, les recherches sur les indicateurs socioéconomiques ont été présentées. La mission « indicateurs de biodiversité » avait été confiée au GIP ECOFOR, les porteurs de chacun des projets du programme ont été sollicités pour y apporter leur contribution au travers des groupes de travail qui ont rassemblés scientifiques et gestionnaires. Il s’agissait ici de montrer les premiers résultats de ces études menées depuis le printemps 2006. Avant la fin de l’année 2007, une synthèse va intégrer l’ensemble des travaux et faire un bilan de pistes à explorer. Les débats qui ont suivis les présentations vont être très utiles pour enrichir ce document.

Séminaire de clôture du 3eme volet BGF: 1er semestre 2009. Le lieu reste à déterminer.

Publications à venir : reprise du document « BGF 2004, résultats scientifiques et action de transfert » pour le rendre plus accessible aux gestionnaires.

 

Contact :
Natacha Massu

Publié par

REGEFOR 2007, Atelier Recherche et Gestion Forestière « Forêts mélangées : quels scénarios pour l’avenir ? »

Thème : Forêts hétérogènes

Date : 26 Juin 2007 – 28 Juin 2007

Lieu : Nancy (Champenoux)

Logo REGEFOR

 

Formule renouvelée des Journées scientifiques et techniques de l’INRA Champenoux qui l’ont précédé, l’Atelier recherche et gestion forestières (REGEFOR) se veut un lieu d’échange entre la communauté scientifique et la communauté forestière, une occasion de formation professionnelle forestière également. Il est co-organisé par Ecofor et le pôle forêt-bois de Nancy (INRA, ENGREF, Université Henri Poincaré).

Pour sa première édition, il a rassemblé 100 participants, chercheurs et gestionnaires, autour de la question suivante :

Forêts mélangées, quels scénarios pour l’avenir ?

Les forêts mélangées posent de multiples questions de gestion, d’exploitation et de recherche et bénéficient aujourd’hui d’une image très favorable : elles diminueraient les risques liés aux aléas naturels et aux diverses actions de l’homme, amélioreraient la biodiversité et offriraient une option économiquement intéressante.

Comité scientifique : Philippe Balandier, Cemagref, Jacques Becquey, CNPPF, Christine Deleuze, AFOCEL, Thomas Cordonnier, ONF, Jean-François Dhôte, INRA-LERFoB, Alain Franc, INRA, Jean-Christophe Hervé, IFN, et Richard Michalet, Université de Bordeaux 1.

Structure permanente d’organisation : Frédéric Lapeyrie, Président du centre INRA Nancy, Michelle Cussenot, INRA, Erwin Dreyer, INRA, Daniel Epron, Nancy Université – UHP, Mériem Fournier, ENGREF, Sandrine Landeau, ECOFOR, Guy Landmann, ECOFOR et Corinne Weigerding, INRA

 

En attendant la publication des actes dans la Revue forestière française, vous pouvez consulter et/ou télécharger ci-dessous les résumés et les supports de présentation des interventions et posters :

Heure Titre de l’intervention
Nom de l’intervenant  
Résumé
Ppt
Mardi 26 juin 2007
Session 1 : Enjeux et problématiques. Présidée par Etienne Roger, CRPF Lorraine Alsace
13h30 Les forêts mélangées en France métropolitaine : caractérisation à partir des résultats de l’Inventaire forestier national Jean-Christophe Hervé, François Morneau et Cédric Duprez, IFN Fichier à télécharger Fichier à télécharger
14h10 Le mélange et le gestionnaire Jérôme Bock et Thierry Sardin, ONF, et Jacques Becquey,CNPPF-IDF Fichier à télécharger Fichier à télécharger
14h50 Quelques flâneries à propos des forêts hétérogènes Alain Franc, INRA Fichier à télécharger Fichier à télécharger
Session 2 : Les forêts mélangées sont-elles plus résistantes, plus résilientes que les autres ? Présidée par Christophe Voreux, AgroParisTech/ENGREF
16h00 Les interactions entre espèces dans les mélanges illustrées par le cas des feuillus et des conifères dans les forêts de montagne Richard Michalet, Université de Bordeaux 1, Jean-Philippe Pagès et Patrick Saccone, Cemagref Fichier à télécharger Fichier à télécharger
16h20 Forêts mélangées et maintien de la diversité biologique François Lefèvre Fichier à télécharger Fichier à télécharger
16h40 Dynamique des litières foliaires en peuplements purs et mélangé de chêne et de hêtre Mathieu Jonard, Frédéric André et Quentin Ponette, Université catholique de Louvain Fichier à télécharger Fichier à télécharger
17h00 Le mélange d’espèce est-il favorable à la diversité végétale ? Stéphane Barbier, Frédéric Gosselin et Philippe Balandier, Cemagref Fichier à télécharger Fichier à télécharger
17h20 Pourquoi les forêts mélangées sont plus résistantes aux attaques d’insectes ravageurs ? Hervé Jactel et Eckehard Brockerhoff, INRA Fichier à télécharger Fichier à télécharger
17h40 Mélanges d’espèces et changement climatique Myriam Legay et Thomas Cordonnier, ONF et Jean-François Dhôte, LERFoB Fichier à télécharger Fichier à télécharger
18h00 Mélanges et tempêtes Francis Colin, Yves Brunet, INRA, Isabelle Vinkler, ENGREF, Jean-François Dhôte, LERFoB Fichier à télécharger Fichier à télécharger
Mercredi 27 juin 2007
Session 3 : Ateliers de discussion
8h30 Ateliers en groupes restreints (20 à 25 personnes) mêlant chercheurs et gestionnaires. Trois thèmes proposés :

Enjeux et scénarios : Qu’attend-on du mélange ? Où sont les enjeux ? Quels scénarios se dessinent ? Quelles fonctions veut-on privilégier ? Quels sont les points qui nécessitent des recherches ?

Aménagement et aide à la décision : Comment aménager les forêts mélangées ? Quels outils d’aide à la décision sont nécessaires (outil de description, de suivi, de modélisation, d’évaluation économique) ? Quel est l’apport actuel et potentiel de la modélisation et des données en amont ? Quels outils devraient être créés, développés ou améliorés ? Avec quels apports de la recherche ?

Pilotage sylvicole : Comment constituer, doser et maintenir le mélange ? Quelles phases du cycle sylvicole doivent faire l’objet d’une attention particulière ou de progrès techniques ? Comment déterminer les interventions nécessaires et suffisantes ? A quel rythme peut-on faire évoluer le mélange ? A quelles échelles faut-il considérer le mélange ? Comment traiter les différentes situations existantes (diversification des peuplements purs, pilotage des mélanges acquis au stade de la régénération, essences minoritaires précieuse) ?

Session 4 : Forum d’échange. Présidée par Guy Landmann, ECOFOR
14h00 Quatre « modules thématiques » ont été proposés avec des présentations orales brèves et la présentation éclair de posters (voir liste ci-dessous) :

  • Programmes de recherche et groupes de réflexion sur les forêts mélangées. Présidé par Guy Landmann, ECOFOR
  • Fonctionnement et dynamique des écosystèmes. Présidé par Georges Kunstler, Cemagref
  • Sylviculture. Présidé par Eric Lacombe, LERFoB
  • Dispositifs expérimentaux. Présidé par Isabelle Vinkler, LERFoB

Après ces échanges, une heure a été consacrée aux discussions libres autour de « stands » : posters, présentation d’ouvrages, etc.

Liste des exposés et posters au forum :

Programmes de recherche et groupes de réflexion sur les forêts mélangées. Guy Landmann, ECOFOR
Les programmes « biodiversité et gestion forestière » et « forêts hétérogènes » Guy Landmann, ECOFOR Fichier à télécharger
Le projet « Bases d’une gestion durable des forêts mélangées : écophysiologie, croissance et démogénétique des espèces constitutives » du programme ECOGER Erwin Dreyer, INRA Fichier à télécharger
ConForest : the question of CONversion of coniferous FORESTs. Présentation du groupe soutenu par l’EFI. Christine Deleuze, AFOCEL Fichier à télécharger Fichier à télécharger
Groupe de travail « traitements irréguliers » de l’IDF Jacques Becquey, CNPPF
« Coopération pour un renouveau sylvicole » Michel Bailly, Forêt wallonne
L’association « pérennité forestière en Bretagne » Alain Cozic, PFB
Fonctionnement et dynamique des écosystèmes. Georges Kunstler, Cemagref
Effet de l’ouverture du couvert sur le bilan de carbone et les propriétés hydrauliques de semis naturels de hêtre et d’érable sycomore Blandine Caquet et Pierre Montpied, UMR EEF, Têté Barigah et Hervé Cochard, UMR PIAF, Catherine Collet, LERFoB, Daniel Epron, UMR EEF Fichier à télécharger
Reconstitution d’un peuplement mélangé – Apports de l’Observatoire des dynamiques naturelles après tempête dans les peuplements mités Linde van Couwenberghe, Eric Lacombe et Annabelle Mengin, LERFoB Fichier à télécharger Fichier à télécharger
Effet du mélange de litière sur la décomposition et la restitution de l’azote : cas d’étude en futaie régulière pure et mélangée Michaël Aubert et Fabrice Bureau Fichier à télécharger Fichier à télécharger
Comportement hybride de cinq espèces feuillues tempérées en peuplement mélangé : distribution des racines fines (poster) Marion Zapater, Cédric Barlet, Yves Lefèvre, Nathalie Bréda et André Granier, UMR EEF Fichier à télécharger
Comportement hydrique des arbres d’une jeune futaie mélangée lors d’une sécheresse estivale (poster) Marion Zapater, Cédric Barlet, Nathalie Bréda et André Granier, UMR EEF Fichier à télécharger
Développement en concurrence des houppiers de différentes espèces : approche expérimentale sur hêtre, frêne et érable sycomore (poster) Noël Le Goff, Jean-Marc Ottorini et Catherine Collet, LERFoB, Pierre Montpied et Didier Le Thiec, UMR EEF Fichier à télécharger Fichier à télécharger
Diversité intra-spécifique des caractéristiques hydrauliques du hêtre Têté Barigah, Hervé Cochard, Roland Huc, M, Ducrey et S. Herbette, INRA Fichier à télécharger
Importance de la variabilité individuelle pour la coexistence des essences. Application aux forêts de montagne sapin – épicéa (poster) Ghislain Vieilledent et Georges Kunstler, Cemagref, Jean-François Dhôte, LERFoB, Benoît Courbaud, Cemagref Fichier à télécharger Fichier à télécharger
Sylviculture. Eric Lacombe, LERFoB
Régénération et diversification des peuplements à pin d’Alep en région méditerranéenne : impact des différents types de travaux sylvicoles Bernard Prévosto, Christian Ripert et Guillaume Favand, Cemagref Fichier à télécharger Fichier à télécharger
Comment diagnostiquer et préserver la biodiversité au sein des très jeunes peuplements ? François Moyses, DDAF 54 Fichier à télécharger Fichier à télécharger
Une sylviculture forestière étagée avec une sylviculture sans coupe rase : un bon moyen de gérer à long terme les forêts mélangées Marie-Stella Duchiron Fichier à télécharger
A propos des forêts mélangées de chêne sessile, pin Laricio de Corse et pin sylvestre (poster) Jean-Paul Nebout, CRPF Auvergne Fichier à télécharger
En quoi la gestion des forêts influe-t-elle sur la composition et la structure des peuplements ? Une étude de cas dans les Alpes du Nord française (poster) Julie Grenet, Emilie Crouzat, Yoan Paillet, Marc Fuhr et Jean-Jacques Brun, Cemagref Fichier à télécharger Fichier à télécharger
Dispositifs expérimentaux. Isabelle Vinkler, LERFoB
Etude de la régénération naturelle des essences héliophiles en hêtraie : influence de la structure et de la composition du peuplement arboré sur la croissance des semis et la compétition avec les semis de hêtre Laurence Delahaye, Hugues Cleassens et Jacques Rondeux, Faculté des sciences agronomiques de Gembloux Fichier à télécharger
Etude du mélange hêtre / érable sycomore : présentation d’un double-clinal en forêt domaniale de Haye (54) Isabelle Vinkler, Catherine Collet, François Ningre et Benjamin Faivre, LERFoB, Jérôme Bock, ONF Fichier à télécharger Fichier à télécharger
Pour alléger le suivi des plantations : le mélange avec des essences secondaires Jacques Becquey, CNPPF – IDF Fichier à télécharger Fichier à télécharger
Présentation d’un dispositif expérimental sur les feuillus précieux en forêt domaniale d’Auberive (érable sycomore, alisier torminal, merisier) Bruno Chopard et Fabienne Niederlender, ONF Fichier à télécharger
Le réseau AFOCEL d’essais « bouleau » (poster) Maryse Bigot et Christine Deleuze, FCBA AFOCEL Fichier à télécharger Fichier à télécharger
La coopérative de données sur la croissance des arbres forestiers : le groupe de travail sur les peuplements hétérogènes Thomas Cordonnier, ONF Fichier à télécharger
Le projet de « Catalogue des sources d’information sur la forêt » (Ca-SIF) Sandrine Landeau, ECOFOR
Jeudi 28 juin 2007
Session 5 : Sylviculture et gestion des forêts mélangées. Présidée par Noël Le Goff, LERFoB
8h30 Aspects économiques de la gestion des peuplements forestiers mélangés Max Bruciamacchie, ENGREF, Mark Hanewinkel, FVA, et Jean-Luc Peyron, ECOFOR Fichier à télécharger Fichier à télécharger
9h00 Conduite de peuplements mélangés en forêt de montagne : exemple d’un transfert chercheurs – gestionnaires Xavier Gauquelin, ONF, Benoît Courbaud, Cemagref, Frédéric Berger, Cemagref, Jacques Fay, ONF, et Eric Mermin, Cemagref Fichier à télécharger Fichier à télécharger
9h30 Quels modèles de croissance pour les peuplements mélangés ? Exemple du mélange chêne sessile – pin sylvestre Thomas Pérot, François Goreaud et Christian Ginisty Fichier à télécharger Fichier à télécharger
10h00 Dynamique du sapin, du hêtre et du pin dans l’arrière-pays méditerranéen : de la modélisation à l’aide à la gestion Philippe Dreyfus, INRA Fichier à télécharger Fichier à télécharger
Session 6 : Synthèses et conclusions. Présidée par Erwin Dreyer, INRA
11h00 Restitution de l’atelier 1 : Enjeux et scénarios Guy Landmann, ECOFOR, Thierry Sardin, ONF et Eric Sevrin, CRPF Lorraine-Alsace Fichier à télécharger
11h15 Restitution de l’atelier 2 : Aménagement et aide à la décision Jean-François Dhôte, LERFoB, Christine Deleuze, AFOCEL et Benoît Courbaud, Cemagref Fichier à télécharger
11h30 Restitution de l’atelier 2 bis : Aménagement et aide à la décision Jean-Luc Peyron, ECOFOR, Thomas Cordonnier, ONF et André Gavaland, INRA Fichier à télécharger
11h45 Restitution de l’atelier 3 : Pilotage sylvicole Jacques Becquey, CNPPF, et Philippe Balandier, Cemagref
12h00 Conclusions Jean-Luc Peyron, ECOFOR, Michel Badré, IGE et Guy Landmann, ECOFOR Fichier à télécharger

Fichiers attachés : Programme Commpresse Synthese

Publié par

Comment améliorer le transfert et l’échange des connaissances et des questionnements entre chercheurs et gestionnaires? Journée de transfert BGF

Thème : Biodiversité

Date : 22 Mai 2007

Lieu : Paris

 » Comment améliorer le transfert et l’échange des connaissances et des questionnements entre chercheurs et gestionnaires? « 

Telle est la question qui a motivé l’organisation de cet événement par l’IDF et ECOFOR dans le cadre du programme « biodiversité et gestion forestière ».

D’une durée d’une journée, cette manifestation s’est déroulée en 2 sessions, la première autour de la question « comment valoriser et rendre utiles les travaux de la recherche » et la seconde se penchant sur la question suivante « comment rendre audibles les questions de terrain ». Un débat sur le thème des actions favorisant les échanges a cloturé cette journée.

Le programme, les résumés des interventions ainsi que les diaporamas sont disponibles sur cette page.

Heure Titre de l’intervention
Nom de l’intervenant
Diaporama
9h30 Accueil Rolland Martin, Président de l’IDF
10h10 Pour une meilleure communication entre chercheurs et gestionnaires : l’expérience du MEDAD et d’ECOFOR

 

Eric Vindimian (MEDAD)

Jean-Luc Peyron (ECOFOR)

 

Fichier à télécharger

10h45 Comment un chercheur tient-il compte des besoins du gestionnaire dans ses recherches et assure-t-il le transfert de ses résultats? Marion Gosselin (Cemagref) Fichier à télécharger
11h15 Les postes d’interface INRA : intérêt pour le transfert? Myriam Legay (ONF) Fichier à télécharger
11h50 Les groupes de travail de l’IDF : lieu d’échange entre gestionnaires et chercheurs René Lempire (responsable du groupe de travail « châtaignier » de l’IDF) Fichier à télécharger
14h30 Comment formaliser les demandes et les préoccupations des sylviculteurs? Jean-Marc Lacarelle (Cetef Angevin) Fichier à télécharger
14h55 Les réseaux des correspondants des CRPF Hugues Servant (CRPF Bourgogne) Fichier à télécharger
15h20 Les réseaux internes ONF Christophe Gallemant (ONF) Fichier à télécharger
15h45 Un exemple de synthèse et mise en forme des demandes du terrain par l’IDF : les notes « changement climatique » Olivier Picard (IDF) Fichier à télécharger Fichier à télécharger
16h10 Intervention du Ministère de l’Agriculture et de la Pêche Jacques Andrieux (MAP)
16h20 Discussion finale et synthèse Animée par Jean-Marc Guehl (INRA)

 

Fichier attaché : programme

 

Publié par

Ecole thématique  » réponse des écosystèmes forestiers tropicaux aux changements globaux »

Thème : Changement climatique

Date : 20 Mai 2007 – 26 Mai 2007

Lieu : Fréjus

Un premier volet de cette formation a consisté à faire le point sur les forêts tropicales et les modifications du climat. Il s’agit de prendre en considération non seulement l’état mais surtout la dynamique des écosystèmes et de mettre en évidence ses liens aux changements climatiques, à la fois en termes de conséquences subies, de capacités d’adaptation et de potentiel de lutte. Ce sont les aspects les plus significatifs au plan scientifique qui méritent ensuite un approfondissement.

Pour appréhender les relations entre écosystèmes forestiers tropicaux et changements climatiques, il est d’abord nécessaire s’intéresser de manière détaillée au fonctionnement des écosystèmes dans ses deux composantes principales : les cycles biogéochimiques du carbone (dioxyde de carbone et méthane notamment), de l’eau et des éléments minéraux, sans oublier les couplages qui les caractérisent ; la biodiversité vue sous l’angle de l’écologie fonctionnelle avec les traits d’histoire et comportements des espèces floristiques et faunistiques.

Au-delà du fonctionnement courant des écosystèmes, les perturbations jouent un rôle essentiel pour la dynamique des forêts tropicales. Elles sont d’origine naturelle ou anthropique, mais faire la part des choses entre ces deux types de cause n’est pas facile, notamment dans le domaine des changements climatiques. Les capacités de résistance (pour limiter l’impact), de résilience (pour récupérer après l’impact), d’adaptation (pour évoluer) sont primordiales. Elles conduisent à s’intéresser aux modalités de gestion des forêts en tant que perturbations, aux conséquences épidémiologiques sur la forêt et sur l’homme des déséquilibres créés, aux mécanismes génétiques et écologiques d’adaptation en réaction aux changements et perturbations.

Enfin, les modes d’intervention sont importants, aussi bien en termes de conservation que de gestion et de surveillance (observation par télédétection ou inventaire, SIG, traitement et archivage des données). La Convention cadre sur les changements climatiques ouvre de nouveaux horizons pour la gestion forestière, dont il importe de peser les intérêts et les limites, notamment pour les forêts tropicales, avec le cas particulier de la forêt guyanaise qui se trouve directement concernée par le Protocole de Kyoto.

Les diaporamas des présentations sont partiellement disponibles ci-dessous.

 

Heure Titre d’intervention
Intervenant
Diaporama
Lundi 21 mai 2007
Introduction
9-13h Thème 1 : Etat et dynamique des forêts tropicales
Etat et dynamique des forêts tropicales Robert Nasi (CIRAD)
Effets d’un gradient édaphique sur la dynamique et la densité d’une forêt naturelle en Guyane. Mise en perspective à l’échelle amazonienne Bruno Ferry (AgroParisTech) fichier à télécharger
Accumulation de biomasse aérienne en forêt tropicale : mythe ou réalité ? Bruno Hérault (ECOFOG) fichier à télécharger
Dynamique des forêts tropicales soumises aux ouragans : le cas des forêts antillaises de basse altitude Daniel Imbert (Université Antilles Guyane) fichier à télécharger
14-18h Thème 2 : Bilan des changements climatiques
Changement climatique global et cycle de l’eau tropical Rémy Roca (CNRS) fichier à télécharger
Thème 3 : Convention-cadre sur les changements climatiques et ses conséquences pour les forêts tropicales et les négociations internationales (mécanisme de développement propre, cas particulier de la Guyane française
Les forêts tropicales dans les accords sur le changement climatique : beaucoup de carbone, peu d’adaptation. Bruno Locatelli (CIRAD) fichier à télécharger
Mardi 22 mai 2007
9-12h30 Thème 4 : Cycles biogéochimiques du carbone (dioxyde de carbone et méthane) de l’eau et des éléments minéraux ; production primaire
Les forêts tropicales humides non perturbées stockent-elles du carbone ? Damien Bonal. (INRA) fichier à télécharger
14-17h Sortie sur le terrain : massif de l’Esterel
Mercredi 23 mai 2007
9-12h30 Thème 5 : Ecologie fonctionnelle, comportements, traits d’histoire, perturbations naturelles, perturbations anthropiques, approvisionnement des sociétés humaines
Prédire l’évolution des peuplements forestiers après perturbation(s) : comment tirer parti d’une meilleure connaissance de l’autécologie des espèces ? Sylvie Gourlet-Fleury (CIRAD)
Les groupes fonctionnels d’espèces dans les écosystèmes tropicaux : exemples de la Guyane et de la Réunion. Jacques Tassin (CIRAD) fichier à télécharger
Jeudi 24 mai 2007
9-12h30 Thème 6 : Epidémiologie (conséquences sur la forêt et l’homme des déséquilibres créés par les changements climatiques)
Changements globaux, forêts tropicales, santé Charly Favier (CNRS)
Perturbations naturelles majeures César Delnatte (IRD)
14-18h Thème 7 : Mécanismes génétiques et écologiques d’adaptation aux changements climatiques
Mécanismes génétiques et écologiques d’adaptation aux changements climatiques Henri Caron (INRA) fichier à télécharger
L’effet des changements climatiques sur la diversité biologique des forêts de montagne insulaires : ce que nous apprennent les forêts antillaises.

 

Alain Rousteau (Université Antilles Guyane) fichier à télécharger
Vendredi 25 mai 2007
9-12h30 Thème 8 : Conservation et gestion des forêts dans le cadre des changements globaux
Conservation et gestion des forêts dans le cadre des changements globaux. Stock de carbone en Guyane : quel crédit apporter à la gestion forestière ? Stéphane GUITET (ONF) fichier à télécharger
Les forêts tropicales dans les accords sur le changement climatique : marchés de carbone et les projets forestiers tropicaux. Bruno Locatelli (CIRAD) fichier à télécharger
14-18h Thème 9 : Monitoring en lien avec les outils de télédétection (évolution de structure, évolution de biomasse), les bases de données (inventaires, systèmes d’information géographique, traitement de l’information)
Ecosystèmes forestiers tropicaux et télédétection dans le contexte du changement global : apport de la Très Haute Résolution Spatiale Valérie TRICHON (UPS) fichier à télécharger
Discussion
Bilan de la session

 

Contact

Bernard Riéra

Publié par

Séminaire suivi continu des forêts

Thème : Suivi continu des forêts

Date : 3 Avril 2007

Lieu : Paris

En liaison avec la Direction générale de la forêt et des affaires rurales (Dgfar) du Ministère de l’agriculture et de la pêche, et plus particulièrement son Département de la santé des forêts, Ecofor a organisé le mardi 3 avril dans les locaux de l’AgroParisTech-Engref à Paris un séminaire «Suivi continu des forêts» sur la base des projets du programme national «Forest Focus France» et de «BioSoil». Ce séminaire s’adressait aux différents partenaires des projets mais aussi à tous ceux qui s’intéressent au suivi continu des forêts.

Logo de l'Europe

COMMISSION EUROPEENNE

Projet financé par la commission européenne.

Les résumés des interventions sont téléchargeables ci-dessous.

En effet, dans le cadre du programme européen «Forest Focus», une dizaine de projets français ont été retenus en 2004, qui sont en cours mais arrivent à leur terme. Ecofor avait en son temps, à la demande de la Dgfar, préparé la sélection des projets. C’est maintenant une sorte de «pré-restitution» de ces projets qui a été organisée. Ce séminaire a aussi donné l’occasion de faire le point à mi-parcours environ, sur le projet européen «BioSoil», également partie prenante du programme Forest Focus, dont le but est de réaliser un inventaire des caractéristiques chimiques des sols et de la biodiversité forestière au niveau des placettes du dispositif européen de suivi des dommages forestiers (niveau 1). Enfin, il était attendu de ce séminaire qu’il contribue à stimuler la réflexion sur les évolutions du dispositif de suivi continu des forêts («monitoring»).

Heure Titre de l’intervention Nom de l’intervenant
Diaporama
9h30-9h45 Ouverture du séminaire Ségolène Halley des Fontaines, Direction générale de la forêt et des affaires rurales

Jean-Luc Peyron, Ecofor

9h45-11h00 Sols et humus
Evaluation de la biodiversité et de l’état sanitaire des sols forestiers [Assessment of biodiversity and health of forest soils] Patrick Lavelle, Ird, Bondy
Programme de comparaison entre laboratoires d’analyses d’échantillons de dépôts et de solutions du sol ; application au réseau Rénécofor [Laboratory ring test programme for deposition and soil solution sample analyses ; ICP Forests/EU level II monitoring programme] Erwin Ulrich, ONF, Fontainebleau. Fichier à télécharger
Test de nouvelles méthodes de cartographie et d’échantillonnage des formes d’humus forestier [Testing new methods for mapping and sampling forest humus form] Yoan Paillet, Cemagref, Grenoble Fichier à télécharger
11h00-11h30 Pause
11h30-13h15 Incendies de forêts
Vers l’évaluation et l’optimisation du réseau français sur le contenu en eau des combustibles ligneux méditerranéens [Towards assessment and optimisation of the « Moisture content of Mediterranean wildland fuels » French network] Jean-Charles Valette, Inra, Avignon Fichier à télécharger
Amélioration de l’identification des causes de départ de feux de forêts afin de développer une base de données géoréférencée [Improving the identification of the forest fire ignition causes for developing a georeferenced database] Marielle Jappiot, Cemagref, Aix-en-Provence Fichier à télécharger
Evaluation des impacts, sur la biodiversité et les sols, de la répétition d’incendies de forêts, et recherche d’indicateurs [Assessment of the impact of repeated forest fire on biodiversity and soil. Looking for indicators] Michel Vennetier, Cemagref, Aix-en-Provence. Fichier à télécharger
Collecte des caractéristiques des incendies de forêts en Aquitaine et valorisation des informations géographiques sur les incendies de forêts en termes d’acquisition et de diffusion de l’information Anne Sagot, Gip ATGeRI, Bordeaux Fichier à télécharger
13h15-14h30 Repas
14h30-16h15 Biodiversité et santé des forêts
Mise en œuvre en France du projet européen de démonstration « Biosoil » Jean-Pierre Renaud, Ifn, Nogent sur Vernisson. Fichier à télécharger
Inventaire des champignons et lichens présents sur 30 placettes du réseau français de niveau II [Inventory of fungi and lichens on 30 French Level II plots] Olivier Daillant, Observatoire mycologique, Mazille (71) Fichier à télécharger (texte)
Test du potentiel et des limites du réseau de niveau 1 pour mettre en évidence la variabilité régionale et interannuelle des dommages dus aux pathogènes [Testing the potential and limits of the Level I Network to account for regional and inter-annual variability in damage by pathogens] Benoît Marçais, Inra, Nancy-Champenoux
De nouvelles façons d’améliorer l’efficacité des réseaux de suivi pour évaluer l’état sanitaire de la forêt Européenne (Net-For-Pest) [New ways to improve the efficiency of monitoring networks to assess the sanitary condition of Euroipean forest : Net-For-Pest] Hervé Jactel, Inra Bordeaux-Pierroton, et Dominique Piou, DSF Bordeaux. Fichier à télécharger
16h30-17h30 Echange, discussion, conclusions
Publié par

ECOFORUM

Thème : Prospective

Date : 5 décembre 2006 – 6 décembre 2006

Lieu : Paris, Ministère de l’écologie et du développement durable

Economie, société, environnement : dans toutes ses composantes, le contexte forestier évolue fortement et rapidement. Cette dynamique n’est certes pas nouvelle comme le montre aisément une analyse historique. Mais les moyens d’observation, d’analyse et de synthèse dont nous disposons aujourd’hui nous permettent à la fois d’en avoir meilleure conscience et d’être mieux à même de la prendre en compte. Nous pouvons ainsi envisager aussi bien d’en éviter les aspects néfastes que d’en capter les occasions qu’elle offre.

Qu’elles soient de gestion, de politique, de recherche ou de formation, les pratiques forestières se sont plutôt organisées jusque là autour de schémas précisément définis, dans l’espace et dans le temps. Les adapter à la perception qu’on a des évolutions en cours et futures est un défi pour le monde forestier. Les solutions ne sont pas, à l’évidence, immédiates, et ne peuvent résulter que d’efforts collectifs dans la durée. Elles méritent, pour commencer, un large débat qui vise à approfondir les questions, faire émerger des idées, ébaucher des réponses, tracer des perspectives. ECOFOR se propose de le faire vivre de diverses façons : par voie informatique, par discussion en salle, par le biais de publications.

Il s’agit ainsi de répondre aux trois grandes interrogations suivantes :

  • Tout d’abord, comment se caractérise et se traduit ce contexte évolutif auquel la foresterie se trouve confrontée dans le présent et pour l’avenir ?
  • Ensuite, de quelles manières les gestionnaires forestiers au sens large peuvent-ils adapter leurs modalités d’action pour anticiper ces évolutions ?
  • Enfin, quels progrès des connaissances sont nécessaires pour faciliter cette adaptation ?

Cette problématique s’impose à la foresterie au niveau mondial. Dans le cadre de ce forum, elle s’applique évidemment au premier chef à la forêt française, d’outre-mer comme de métropole, ainsi que, de façon plus générale, aux régions boisées où s’impliquent particulièrement des forestiers francophones.

Pour prolonger le forum électronique qui a débuté début juin 2006, ECOFOR a organisé les 5 et 6 décembre 2006 un forum dans les locaux du Ministère de l’écologie et du développement durable au cours duquel ces questions ont été présentées et débattues.

 

Les actes de l’Ecoforum sont disponibles sur le site de la Revue forestière française en cliquant ici

Contacts

Jean-Luc Peyron

Publié par

Rencontres « typologies des stations : blocages et avancées »

Thème : Typologie des stations forestières

Date : 21 novembre 2006 – 22 novembre 2006

Lieu : Paris

La relance nationale de la typologie de stations forestières, initiée par le Ministère chargé de l’agriculture et pilotée par l’IFN comportait un volet « actions pilotes » mené par deux régions, Champagne-Ardenne et Rhône-Alpes, un travail d’expertise au sein de l’IFN et un volet recherche dont la coordination a été confiée à ECOFOR.

Les travaux d’expertise et ceux des régions pilotes sont arrivés à leur terme en 2006. Les travaux de recherche se sont poursuivi jusqu’à l’automne 2007.

ECOFOR et l’IFN ont organisé une rencontre en automne 2006 afin de faire le point sur les actions achevées, mettre en relief celles qui ont le mieux fonctionné pour développer l’usage de la typologie, exposer les nouvelles approches qui ont été développées et faire part des avancées de la recherche sur le front de la typologie des stations forestières. Les résumés d’intervention sont disponibles ci-dessus. Vous pouvez également télécharger les diaporamas des présentations faites en séance ci-dessous.

 

Mardi 21 novembre 2006

Heure Intervenant
Titre de l’intervention
Introductions
10h00 Nicole Jensen (ministère de l’Agriculture et de la Pêche) Ouverture
10h20 Claude Vidal (Inventaire forestier national)

 

Trois ans de coordination de typologie des stations forestières et après?
10h30 Jean-Luc Peyron (ECOFOR) Présentation du programme des rencontres fichier à télécharger
Les acquis des régions pilotes
Modérateur : Pierre Gonin (CNPPF)
10h40 Sylvain Gaudin (CRPF Champagne-Ardenne) La cartographie fichier à télécharger
11h10 Didier Joud (CRPF Rhône-Alpes), Laurence Carnnot et Sylvain Gaudin, (CRPF Champagne-Ardenne) Les outils d’aide à la reconnaissance des stations et au choix des essences fichier à télécharger fichier à télécharger
11h55 André Prochasson (ONF) et Didier Joud (CRPF) -région Rhône-Alpes- et Céline Perrier (CRPF Champagne-Ardenne)

 

L’accompagnement à l’utilisation des nouveaux outils fichier à télécharger fichier à télécharger
12h30 Céline Perrier (CRPF Champagne-Ardenne) L’enquête de « satisfaction-client » fichier à télécharger
Un projet de recherche sociologique
Modératrice : Nicole Jensen (MAP)
14h15 Clotilde Giry (IDF), Philippe Mallein (CNRS), Marc Valenzisi (ISP) Les attentes et mobilisation des acteurs concernant la typologie des stations forestières : représentations et usages, conditions et moyens d’une meilleure adéquation de l’outil fichier à télécharger fichier à télécharger fichier à télécharger
Les acquis techniques nationaux
Modératrice : Nicole Jensen (MAP)
15h00 Marie Forêt (IFN) Un guide pour la réalisation des nouveaux outils : le guide-âne fichier à télécharger
15h50 Marie Forêt (IFN) Les sylvoécorégions fichier à télécharger
Le bilan des actions pilotes du programme de relance
Modératrice : Nicole Jensen (MAP)
16h20 Gérard Dumé (IFN) Tentative d’un premier bilan du programme pilote fichier à télécharger
16h40 Discussion générale autour des présentations de la journée

 

Mercredi 22 novembre 2006

 

Heure Intervenant
Titre de l’intervention
D’autres expériences locales
Modérateur : Gérard Dumé (IFN)
08h45 Adrien Pavie (CETEF Corse) et Fabrice Torre (CRPF Corse) Itinéraires sylvicoles en Castagniccia fichier à télécharger fichier à télécharger
09h15 Claudy Combe (PNR Livradois-Forez) Le catalogue des types de stations forestières du parc naturel régional du Livradois-Forez fichier à télécharger
Les fronts pionniers
Modérateur : Gérard Dumé (IFN)
09h45 Laurence Carnnot (CRPF Champagne-Ardenne) La typologie des stations dans les vallées fichier à télécharger
10h15 Didier Joud (CRPF) et Xavier Gauquelin, (ONF) – région Rhône-Alpes- Eric Bruno (IFN) La typologie des stations dans les montagnes fichier à télécharger fichier à télécharger fichier à télécharger
10h45 Jean Ladier (ONF) Intérêts de la définition des topoclimats en zone de montagne : l’exemple de la typologie des stations des préalpes sèches fichier à télécharger
Quelles avancées de la recherche pour la gestion
Modérateur : Paul Arnould (ENS Lyon)
11h30 Paul Arnould, président du conseil scientifique du programme et Ingrid Bonhême (ECOFOR) Présentation de l’appel à propositions de recherche (APR) de 2004 et des thèmes traités dans les projets retenus fichier à télécharger
11h45 François Lebourgeois (ENGREF) et Catherine Cluzeau (IFN) Développement, spatialisation et validation d’indices bioclimatiques fichier à télécharger
13h45 Laurent Bergès, C. Legrand et Richard Chevalier, (Cemagref), Jean-Claude Gégout (ENGREF), Michaël Aubert (Université de Rouen) Prédiction de la richesse minérale du sol par la flore : validation des indices issus d’Ecoplant, optimisation et simplification du calcul de la valeur indicatrice moyenne fichier à télécharger
14h15 Philippe Dreyfus (INRA), Eric Bruno, (IFN), Florence Courdier (INRA), Jean Ladier, (ONF) Potentialités forestières dans l’arrière-pays méditerranéen pour 5 essences et recherche en cours sur les peuplements mélangés et irréguliers fichier à télécharger
14h45 Jean Garbaye (INRA) Recherche d’indicateurs du fonctionnement racinaire pour affiner la relation station-production : application à la chênaie de Tronçais fichier à télécharger
15h30 Laurent Bergès et Richard Chevalier (Cemagref), Jean-Claude Gégout (ENGREF), Alain Franc (INRA) Apport méthodologiques et pratiques tirés d’une étude autécologique sur le chêne sessile à l’échelle de la moitié nord de la France fichier à télécharger
16h00 Ingrid Seynave, Jean-Claude Gégout, Jean-Christophe Hervé et Jean-François Dhôte (Lerfob INRA-ENGREF) Les potentialités forestières au niveau national : épicéa, hêtre fichier à télécharger
16h30 Paul Arnould, président du conseil scientifique du programme Les typologies des stations du futur : quelles perspectives ? fichier à télécharger
Conclusions
17h00 Jean-Marc Frémont (IFN) Perspectives ouvertes par les débats fichier à télécharger
17h15 Patricia Bossard (MAP) Conclusion

 

Fichier attaché : resumes

Publié par

Colloque « écosystèmes tropicaux »

Thème : Ecosystèmes tropicaux

Date : 7 novembre 2006 – 8 novembre 2006

Lieu : Paris

Un colloque a été organisé les 7 et 8 novembre à Paris afin de présenter les résultats de projets de recherche du programme «écosystèmes tropicaux» qui se sont terminés courant 2006 et également pour présenter les nouveaux projets financés suite à l’APR lancé en 2005.

Trois vagues de projets ont déja été financées par le Ministère chargé de l’écologie depuis 1997 dans le cadre de ce programme.

Le programme et les actes de ces journées sont disponibles ci-dessous. La version papier des actes peut-être demandée gratuitement aux contacts ci-dessous (sous réserve des stocks disponibles).

Les diaporamas des exposés sont téléchargeables ci-dessous.

Contacts

bonheme@gip-ecofor.org et martine.atramentowicz@developpement-durable.gouv.fr

7 novembre 2006

 

Heure Intervenant
Titre de l’intervention
Session 1 : usages, maintien et préservation dela biodiversité
10h30 Marc Girondot (Univ, Paris Sud) Pontes de tortues marines et prélèvement des oeufs en Guyane française : du maintien de la biodiversité aux enjeux du territoire (résultats)
10h55 Marc Robin (Univ.Nantes) Perceptions, pratiques, gestions traditionnelles et modernes d’un écosystème forestier tropical : les mangroves du nord-ouest de Madagascar. Mise en place d’une méthode d’optimisation des plans de gestion (projet)
11h05 André Gilles (univ. Provence) Diversité génétique et conservation des amphibiens de Guyane française (résultats) fichier à télécharger
11h30 Stéphane Dupas et Jean-François Silvain (IRD-CNRS) Risques entomologiques liés à l’extension de la monoculture de la pomme de terre en zone nord-andine (projet) fichier à télécharger
11h40 Myriam Harry (Univ. Paris XII) Structure du paysage et diversités endogées en forêt Guyanaise (résultats)
12h05 Cécile Richard-Hansen (ONCFS) Biodiversité et paysages en forêt guyanaise : développement d’une méthodologie de caractérisation et de spatialisation des habitats à l’usage des gestionnaires des milieux naturels forestiers (projet) fichier à télécharger
12h15 Matthieu Le Corre (Univ. Réunion) et Eric Vidal (CNRS) Interactions trophiques multi-spécifiques dans les écosystèmes insulaires tropicaux : applications pour la réhabilitation des îles tropicales françaises de l’ouest de l’océan indien (projet) fichier à télécharger
14h15 Serge Bahuchet (MNHN) Usages et viabilité de l’exploitation des produits forestiers non-ligneux en Guyane Française : l’homme, la plante et la petite faune en forêt guyanaise (résultats)
14h40 Philippe Birnbaum (CIRAD) et Laurent Granjon (IRD) Forêts de failles et forêts galeries au sur du Mali (projet) fichier à télécharger
14h50 Doyle Mc Key (CNRS) Le manioc et ses parents sauvages en Guyane : des bases scientifiques pour une gestion intégrée (résultats) fichier à télécharger
14h15 Nelly Ménard (CNRS) Les gorilles : un maillon dans le cycle du virus Ebola en forêt tropicale (projet) fichier à télécharger
16h00 Patrice Mengin-Lecreulx (ONF), Jean-Luc Peyron (ECOFOR), Jacques Trouvilliers (MNHN), Jean-Paul Rudant (Université Marne la Vallée) Table ronde « bases de données et accès public aux résultats « 

 

fichier à télécharger

 

8 novembre 2006

Heure Intervenant Titre de l’intervention
Session 2 : Dynamique spatio-temporelle de la biodiversité et interactions
09h30 Daniel Sabatier (CIRAD-IRD) Evaluation multi-échelles de la diversité spécifique, structurale et fonctionnelle des arbres en forêt guyanaise : prise en compte du substrat géologique, des sols et de la dynamique sylvigénétique (résultats) fichier à télécharger
09h55 Raphaël Pélissier (CIRAD-IRD) Organisation spatiale de la diversité des arbres des forêts tropicales aux échelles régionales : enjeux méthodologiques et comparaison entre les Ghâts occidentaux de l’Inde et la Guyane française (projet) fichier à télécharger
10h05 Jean-Marc Bouvet (CIRAD) Analyse de la biodiversité selon différentes échelles spatio-temporelles par marqueurs moléculaires, caractères quantitatifs et molécules d’intérêt économique chez les espèces du genre Santalum – Evolution et fonction de cette diversité (résultats) fichier à télécharger
10h30 Ivan Scotti (CIRAD) Dynamique de la diversité neutre et adaptative au niveau de la communauté : étude du complexe d’espèces Eperua falcata / E. grandifolia en Guyane française (projet) fichier à télécharger
11h00 Arnaud Estoup (INRA) et Alain Déjean (Univ. Toulouse) Ecologie, génétique évolutive et gestion d’une fourmi envahissante, Wasmannia auropunctata (résultats et projets)
11h30 Amadou Bâ (Univ. Antilles-Guyane) présentation par Jean-Marc Bouvet (CIRAD) et Gilles Béna (IRD) Analyse spatiale et fonctionnelle de la diversité d’un système symbiotique en milieu insulaire et continental : cas du Pterocarpus officinalis et de ses micro-organismes associés (résultats) fichier à télécharger
11h55 Gilles Béna (IRD) et Yves Prin (CIRAD) Impact des variations géographiques et temporelles sur le fonctionnement des communautés symbiotiques associés à Acacia mangium : diversité en zone d’origine et adaptation en zone d’introduction (projet) fichier à télécharger
14h00 André Théron (Univ. Perpignan) et Thierry de Meeus (CNRS) Les co-structures génétiques d’un parasite (Schistosoma mansoni) et de ses hôtes (mammifères et mollusques) dans la mangrove dulçaquicole de Guadeloupe : échelles spatiale, fonctionnelle et coévolutive (résultats) fichier à télécharger
14h25 Patrice David (CNRS) présentation par Philippe Jarne (CNRS) Dynamique temporelle des métacommunautés de mollusques des eaux douces aux Antilles françaises : une rencontre entre génétique des populations et écologie des communautés (projet) fichier à télécharger
14h30 Martine Hossaert (CNRS) Evaluation et analyse d’une biodiversité utile : le cas des Ficus (résultats) fichier à télécharger
15h00 Finn Kjellberg (CNRS) Corridors de végétation et conservation d’un groupe clé de voûte de la biodiversité au centre d’un réseau d’interactions : le cas des Ficus et des communautés associées (projet) fichier à télécharger
15h20 Conclusions et perspectives fichier à télécharger

Fichier attaché :

annonce

Synthèse

Publié par

Activités tropicales – Colloque « écosystèmes tropicaux »

Fichier(s) attaché(s)


Un colloque a été organisé les 7 et 8 novembre à Paris afin de présenter les résultats de projets de recherche du programme «écosystèmes tropicaux» qui se sont terminés courant 2006 et également pour présenter les nouveaux projets financés suite à l’APR lancé en 2005.

Trois vagues de projets ont déja été financées par le Ministère chargé de l’écologie depuis 1997 dans le cadre de ce programme.

Le programme et les actes de ces journées sont disponibles ci-dessous. La version papier des actes peut-être demandée gratuitement aux contacts ci-dessous (sous réserve des stocks disponibles).

Les diaporamas des exposés sont téléchargeables ci-dessous.

Contacts

bonheme@gip-ecofor.org et martine.atramentowicz@developpement-durable.gouv.fr

7 novembre 2006

Heure Intervenant
Titre de l’intervention
Session 1 : usages, maintien et préservation dela biodiversité
10h30 Marc Girondot (Univ, Paris Sud) Pontes de tortues marines et prélèvement des oeufs en Guyane française : du maintien de la biodiversité aux enjeux du territoire (résultats)
10h55 Marc Robin (Univ.Nantes) Perceptions, pratiques, gestions traditionnelles et modernes d’un écosystème forestier tropical : les mangroves du nord-ouest de Madagascar. Mise en place d’une méthode d’optimisation des plans de gestion (projet)
11h05 André Gilles (univ. Provence) Diversité génétique et conservation des amphibiens de Guyane française (résultats) fichier à télécharger
11h30 Stéphane Dupas et Jean-François Silvain (IRD-CNRS) Risques entomologiques liés à l’extension de la monoculture de la pomme de terre en zone nord-andine (projet) fichier à télécharger
11h40 Myriam Harry (Univ. Paris XII) Structure du paysage et diversités endogées en forêt Guyanaise (résultats)
12h05 Cécile Richard-Hansen (ONCFS) Biodiversité et paysages en forêt guyanaise : développement d’une méthodologie de caractérisation et de spatialisation des habitats à l’usage des gestionnaires des milieux naturels forestiers (projet) fichier à télécharger
12h15 Matthieu Le Corre (Univ. Réunion) et Eric Vidal (CNRS) Interactions trophiques multi-spécifiques dans les écosystèmes insulaires tropicaux : applications pour la réhabilitation des îles tropicales françaises de l’ouest de l’océan indien (projet) fichier à télécharger
14h15 Serge Bahuchet (MNHN) Usages et viabilité de l’exploitation des produits forestiers non-ligneux en Guyane Française : l’homme, la plante et la petite faune en forêt guyanaise (résultats)
14h40 Philippe Birnbaum (CIRAD) et Laurent Granjon (IRD) Forêts de failles et forêts galeries au sur du Mali (projet) fichier à télécharger
14h50 Doyle Mc Key (CNRS) Le manioc et ses parents sauvages en Guyane : des bases scientifiques pour une gestion intégrée (résultats) fichier à télécharger
14h15 Nelly Ménard (CNRS) Les gorilles : un maillon dans le cycle du virus Ebola en forêt tropicale (projet) fichier à télécharger
16h00 Patrice Mengin-Lecreulx (ONF), Jean-Luc Peyron (ECOFOR), Jacques Trouvilliers (MNHN), Jean-Paul Rudant (Université Marne la Vallée) Table ronde « bases de données et accès public aux résultats «  fichier à télécharger

8 novembre 2006

Heure Intervenant Titre de l’intervention
Session 2 : Dynamique spatio-temporelle de la biodiversité et interactions
09h30 Daniel Sabatier (CIRAD-IRD) Evaluation multi-échelles de la diversité spécifique, structurale et fonctionnelle des arbres en forêt guyanaise : prise en compte du substrat géologique, des sols et de la dynamique sylvigénétique (résultats) fichier à télécharger
09h55 Raphaël Pélissier (CIRAD-IRD) Organisation spatiale de la diversité des arbres des forêts tropicales aux échelles régionales : enjeux méthodologiques et comparaison entre les Ghâts occidentaux de l’Inde et la Guyane française (projet) fichier à télécharger
10h05 Jean-Marc Bouvet (CIRAD) Analyse de la biodiversité selon différentes échelles spatio-temporelles par marqueurs moléculaires, caractères quantitatifs et molécules d’intérêt économique chez les espèces du genre Santalum – Evolution et fonction de cette diversité (résultats) fichier à télécharger
10h30 Ivan Scotti (CIRAD) Dynamique de la diversité neutre et adaptative au niveau de la communauté : étude du complexe d’espèces Eperua falcata / E. grandifolia en Guyane française (projet) fichier à télécharger
11h00 Arnaud Estoup (INRA) et Alain Déjean (Univ. Toulouse) Ecologie, génétique évolutive et gestion d’une fourmi envahissante, Wasmannia auropunctata (résultats et projets)
11h30 Amadou Bâ (Univ. Antilles-Guyane) présentation par Jean-Marc Bouvet (CIRAD) et Gilles Béna (IRD) Analyse spatiale et fonctionnelle de la diversité d’un système symbiotique en milieu insulaire et continental : cas du Pterocarpus officinalis et de ses micro-organismes associés (résultats) fichier à télécharger
11h55 Gilles Béna (IRD) et Yves Prin (CIRAD) Impact des variations géographiques et temporelles sur le fonctionnement des communautés symbiotiques associés à Acacia mangium : diversité en zone d’origine et adaptation en zone d’introduction (projet) fichier à télécharger
14h00 André Théron (Univ. Perpignan) et Thierry de Meeus (CNRS) Les co-structures génétiques d’un parasite (Schistosoma mansoni) et de ses hôtes (mammifères et mollusques) dans la mangrove dulçaquicole de Guadeloupe : échelles spatiale, fonctionnelle et coévolutive (résultats) fichier à télécharger
14h25 Patrice David (CNRS) présentation par Philippe Jarne (CNRS) Dynamique temporelle des métacommunautés de mollusques des eaux douces aux Antilles françaises : une rencontre entre génétique des populations et écologie des communautés (projet) fichier à télécharger
14h30 Martine Hossaert (CNRS) Evaluation et analyse d’une biodiversité utile : le cas des Ficus (résultats) fichier à télécharger
15h00 Finn Kjellberg (CNRS) Corridors de végétation et conservation d’un groupe clé de voûte de la biodiversité au centre d’un réseau d’interactions : le cas des Ficus et des communautés associées (projet) fichier à télécharger
15h20 Conclusions et perspectives fichier à télécharger
Publié par

Séminaire « recherches en économie forestière en France ; perspectives pour les sciences économiques sociales »

Thème : Economie et société

Date : 18 octobre 2006 – 19 octobre 2006

Lieu : Paris

A la suite de l’animation assurée en son temps par le groupement d’intérêt scientifique (GIS) « économie forestière », ce séminaire était l’occasion de faire le point sur les travaux d’économie forestière en cours en France et d’identifier quelques orientations pour le futur en se plaçant dans un domaine élargi aux sciences sociales.

Le programme et les résumés d’intervention sont téléchargeables ci-dessous et les diaporamas sont disponibles dans le tableau ci-dessous.

 

18 octobre 2006

Heure Intervenants
Titre de l’intervention
Economie des ressources naturelles forestières
9h45 François Vatin, Université Paris X Planter à cet âge? Economie et gestion forestière, les paradoxes des temps longs
10h15 Jean-Luc Peyron, ECOFOR Analyse économique des changements affectant la gestion forestière fichier à télécharger
10h45 Jean-Philippe Terreaux, Cemagref Théorie de la viabilité appliquée aux ressources forestières fichier à télécharger
11h30 Jean Croisel, Engref Valorisation des produits non ligneux fichier à télécharger
12h00 Franck Lecocq et Stéphane Couture, Engref-Inra Approche économique du risque de « non-permanence » du carbone stocké dans la biomasse fichier à télécharger
12h30 Jean de Montgolfier, Engees Strasbourg et Plan Pleu Forêt et développement durable dans les pays méditérannéens fichier à télécharger
Comportement des producteurs forestiers
14h00 Marielle Brunette et Stéphane Couture, Engref-Inra L’impact de l’intervention publique sur le compartiment d’assurance et d’auto-assurance des propriétaires forestiers fichier à télécharger
14h30 Stéphane Couture et Arnaud Reynaud, Engref-Inra et Univ. Toulouse 1-INRA-CEA Gestion d’une forêt composée de plusieurs peuplements et soumise à un risque météorologique : dans quelle mesure jouent les préférences temporelles vis-à-vis du risque? fichier à télécharger
15h00 Gérard Marty, LEGT Vandoeuvre et Engref-Inra   La construction sociale du marché des bois issus des forêts publiques fichier à télécharger
Information économique forestière
16h00 Olivier Picard, IDF-CNPPF Réseau d’observations économiques forestières fichier à télécharger
16h30 Claire Montagné et Alexandra Niedzwiedz, Engref-Inra Intérêts et limites de comptes économiques et environnementaux de la forêt au niveau national fichier à télécharger
17h00 Jean-François Trébuchon, Laurent Gazull, Slim Saïdi, Abigail Fallot et Philippe Girard, CIRAD, Montpellier Evaluation globale des potentiels de résidus forestiers pour l’énergie, présentation des travaux en cours au Cirad-Forêts fichier à télécharger
19 octobre 2006
Heure Intervenant Titre de lintervention
9h00 Bruno Cinotti, DDAF Bas-Rhin Le temps de la récolte est venu fichier à télécharger
Equilibre entre ressources et utilisations du bois
9h30 Jean-Jacques Malfait, GRAPE-CEEP Univ. Bordeaux IV Filière-bois et carbone : une application régionale fichier à télécharger
10h00 Jean-Luc Peyron, ECOFOR Ressources forestières et usages du bois : quelques scénarios simples pour le 21ème siècle fichier à télécharger
10h30 Jean-Marc Roda, CIRAD ; Santosh Rathi , CIRAD ; Markku Simula, SAVCOR-INDUFOR ; Ahmad Fauzi, FRIM Les évolutions européennes pour l’achat public des bois tropicaux : leçons du cas français et implications globales fichier à télécharger
Mise en marché et vente de bois
11h30 Bernard Elyakime, Inra Mise en marché des bois fichier à télécharger
12h00 Bernard Ruffieux, GAEL INRA-ENSGI ; Stéphane Robin, GATE CNRS-Lyon 2 Diagnostic de l’efficacité des modes de vente des bois bruts en Franche-Comté et en France
12h30 Raphaële Préget, Engref-Inra Estimation de la valeur des bois sur pied par la méthode des prix hédoniques fichier à télécharger
Stratégie des acteurs de la filière bois
14h00 Francis de Morogues et Kalila Ben Abbes, Afocel Acteurs et stratégies dans la filière-bois : de l’analyse empirique de l’industrie du sciage à la modélisation économique théorique fichier à télécharger
14h30 Paul-Antoine Lacour et Elisabeth Le Net, Afocel Synergie et concurrence entre utilisation énergétique du bois et autres usages : état des lieux, évolution et propositions d’amélioration fichier à télécharger
15h00 Sandrine Costa, Serge Garcia et Lisette Ibanez, Inra-Engref Substitution entre matériaux et comportement des consommateurs : une application au marché des fenêtres fichier à télécharger
15h45 Table ronde
Jacques Andrieu, MAP ; Nathalie Barbe, CTBA ; Gérard Buttoud, ENGREF ;
Jean-Christophe Pouet, ADEME ; Bernard Rey, Conseil Forêt-Bois ; Sébastien Treyer, MEDD
Quels besoins de recherche en sciences économiques et sociales forestières pour les années à venir dans un paysage institutionnel marqué par les grands processus internationaux (climat, biodiversité, forêt), la plate-forme technologique européenne forêt-bois-papier, les pôles de compétitivité, d’excellence rurale …? fichier à téléchargerfichier à télécharger
17h15 Conclusions fichier à télécharger

Fichiers attachés : Programme resumes

Publié par

« Biodiversité et changement global », colloque de restitution de l’APR Biodiversité IFB – GICC

Thème : Changement climatique

Date : 18 Septembre 2006 – 20 Septembre 2006

Lieu : Paris

Un séminaire scientifique de restitution du programme IFB-GICC, intitulé « Biodiversité et changement global : Réponses adaptatives au changement global, résultats et prospective » s’est déroulé du 18 au 20 septembre 2006 au siège de l’ASIEM à Paris.

Le programme est disponible en téléchargement ci-contre.

Les présentations ne sont pas disponibles pour le moment.

Fichier : programme

Publié par

Programme GICC : séminaire scientifique de restitution 1999-2002

GICC - Ecofor

Du 11 au 12 mai 2006, à Paris

Le séminaire scientifique de restitution finale du programme GICC APR 1999-2002  s’est tenu à l’Institut National d’Agronomie les 11 et 12 mai 2006. Organisé en une introduction, huit sessions et une table ronde finale, il a permis aux chercheurs qui n’avaient pas encore présenté leurs travaux de le faire.

Le programmes de ces journées est disponible en téléchargement ci-contre.

Les résumés des présentations sont téléchargeables en cliquant sur l’icône     

 Images de l’évolution du climat en France au 21ème siècle selon les scénarios CNRM et IPSL
  • Impact des changements anthropiques sur la fréquence des phénomènes extrêmes de vent, de température et de précipitations (IMFREX)
    Michel DEQUE
  • Impacts du changement climatique sur le cycle hydrologique du bassin méditerranéen et en Europe du Sud (MEDWATER)
    Laurent LI
 Les liens entre l’action nationale et l’action internationale
  • Conditions de l’additionnalité développementale du MDP et rôle de l’Aide Publique au Développement
    Sandrine MATHY
  • Recherche sur les droits d’émission : gestion juridique et négociation économique du climat
    Marie-Angèle HERMITTE
  • Une analyse multidisciplinaire de l’acceptabilité du péage urbain
    Mathieu GLACHANT
Les interactions climat-économie-société Risques climatiques et politique publique
  • Renforcement des capacités de scénarisation à long terme : maîtrise des données, couplage des modèles
    Jean-Charles HOURCADE
 Non disponible
  • Efficacité et acceptibilité des scénarios d’engagement et de réduction des émissions de GES
    Renaud CRASSOUS
 Non disponible
 Politique climatique et séquestration forestière et agricole de carbone
  • Biodégradation des litières et séquestration du carbone dans les écosystèmes cultivés et pérennes
    Patricia GARNIER
  • Etude des politiques économiques destinées à promouvoir la séquestration du carbone dans les sols agricoles
    Katheline SCHUBERT
 Non disponible
 L’impact sur la biosphère terrestre
  • Indicateurs dendroécologiques et prédictions des effets des changements environnementaux sur la croissance et les propriétés du bois d’espèces forestières majeures
    Jean-Luc DUPOUEY
  • Fonctionnement d’une communauté végétale soumise à un réchauffement atmosphérique et à une sécheresse édaphique
    Isabelle CHUINE
 L’impact sur les hydrosystèmes
  • Etude des impacts potentiels du changement climatique sur le bassin versant du Rhône en vue de leur gestion
    Etienne LEBLOIS
  • Influence du changement climatique sur le fonctionnement hydrologique et biogéochimique du bassin de la Seine
    Agnès DUCHARNE
  • Impact de la variabilité climatique sur les ressources halieutiques et la distribution des prédateurs marins dans les DOM-TOM (Indien Austral)
    Charles-André BOST
 Vers de nouveaux inventaires d’émissions nettes de GES (direct ou indirect) et d’aérosols
  • Quantification des flux et stocks de carbone au niveau Européen et national
    P. BOUSQUET
 Non disponible
  • Quantification des émissions des gaz à effet de serre autres que le CO2 et de leurs précurseurs par modélisation inverse
    Aude MIEVILLE
  • Bilans de carbone et d’eau de la région Sud-Ouest : Historique récent, états actuels et scénarios du futur : comparaison des pressions climatiques et anthropiques
    Gérard DEDIEU
Non disponible
  • Impact climatique de l’aérosol carboné
    Robert ROSSET
  • Emissions d’oxydes d’azote par les sols. Mesures, modélisation, cadastre et inventaire. Impact sur la qualité de l’air, le changement climatique et évaluation des gisements de réduction de ces émissions
    Dominique SERCA
  • Sources et puits de gaz à effet de serre (CO2, CH4, N2O) en prairie pâturée et stratégies de réduction
    Jean-François SOUSSANA
 Impacts sur la biodiversité
  • Conséquences potentielles du changement climatique sur les biocénoses aquatiques et riveraines françaises
    Didier PONT
 L’impact sur la santé
  • Quantification des risques d’émergence d’épidémies à choléra dans le bassin méditerranéen en relation avec le changement climatique
    Jean-François GUEGAN
  • Modélisation des arboviroses tropicales émergentes climato-démendantes (MATECLID)
    Marc DUBOIS
  • Etude de l’impact des changements climatiques sur les maladies à transmission vectorielle en Afrique de l’Ouest : le cas de la borréliose à tiques et du paludisme
    Jean-François TRAPE

Fichier attaché :